Tesla : son deuxième plus gros actionnaire investit également dans les taxis volants de Lilium

Les voitures électriques et/ou autonomes sont peut-être considérées comme les solutions de transports de demain, mais la mobilité aérienne n’est également pas en reste. La société Baillie Gifford, deuxième plus gros actionnaire de Tesla, a d’ailleurs décidé de miser dessus.

Selon les dernières informations rapportées par le site The Verge, Baillie Gifford a décidé d’investir plusieurs dizaines de millions d’euros dans Lilium, une start-up allemande spécialisée dans les véhicules électriques à décollage et atterrissage vertical (eVTOL).

Lilium

Il s’agit d’une excellente nouvelle pour Lilium qui a attendu ce petit coup de pouce depuis plus de deux ans déjà. À l’époque, Baillie Gifford estimait en effet qu’il était encore « un peu trop tôt » pour soutenir la jeune start-up.

Baillie Gifford mise très gros sur Lilium

Baillie Gifford est une société de gestion d’investissement qui détient 7,67 % du capital de Tesla (plus de 9 milliards d’euros), ce qui en fait le deuxième plus gros investisseur du constructeur automobile. Pour ce qui est de Lilium, Baillie Gifford a décidé de miser gros sur la société allemande en dépensant 31 millions d’euros en actions.

Une décision dont s’est félicité le principal intéressé : « Baillie Gifford est l’un des investisseurs technologiques les plus influents au monde et leur engagement envers Lilium représente un vote de confiance significatif à la fois pour notre produit physique et pour notre analyse de rentabilisation », a déclaré Christopher Delbrück, directeur financier de Lilium.

À lire aussi : Lilium collecte plus de fonds

Un projet qui attire les investisseurs

Ce n’est pas pour rien si Baillie Gifford s’intéresse d’aussi près à Lilium : la start-up est aujourd’hui considérée comme l’un des futurs acteurs majeurs dans le domaine de la mobilité aérienne. Il faut dire que son projet de « taxis volants » est à la fois novateur et intéressant.

Actuellement, son prototype le plus avancé est le « Lilium Jet », un eVTOL cinq places qui est doté d’une trentaine de moteurs électriques. Si tout se passe bien, Lilium prévoit de lancer un appareil avec une autonomie de 300 km et une vitesse de pointe de 300 km/h d’ici 2025.

La start-up peut en tout cas compter sur le soutien de ses investisseurs : rien qu’en mars dernier, elle est parvenue à lever plus de 200 millions d’euros de la part de Tencent, Atomico, Freigeist Capital ou encore LGT… et ce n’est visiblement que le début, car Lilium est fermement décidé à lancer très prochainement la tendance des taxis volants.

À lire aussi : Lilium Jet, le tout premier taxi volant au monde