Tesla : un nouvel accident impliquant une Model S circulant en pilotage automatique

Tesla ne cesse de faire parler de lui en ce moment. Malheureusement pour la firme, ce n’est pas forcement en bien. Une nouvelle collision a été causée par une Tesla Model S qui était en pilotage automatique à Laguna Beach. Déjà en janvier 2018, un véhicule du même modèle avait été à l’origine d’un accident à Culver City en Californie.

Ce deuxième cas d’accident vient donc ternir l’image de Tesla qui n’était pas déjà très reluisante.

Tesla

Pour le premier accident, la Model S s’était encastrée à l’arrière d’un camion de pompier. Cette fois-ci, le véhicule a embouti un véhicule de police inoccupé. Cet accident est survenu en dépit du fait que le pilote automatique était activé.

Pour l’instant, les circonstances exactes de l’accident sont encore floues. Quoi qu’il en soit, l’Autopilot fera de nouveau l’objet d’une enquête complète.

L’autopilote en cause ?

Cet accident a suscité de nombreuses questions notamment concernant le pilote automatique. L’Autopilot est resté passif face au choc imminent avec le véhicule de police qui était pourtant bien garé.

Étrange, d’autant que cette technologie est précisément conçue pour transmettre des avertissements au conducteur lorsqu’une situation dangereuse est détectée.

Des sources ont donc émis des hypothèses sur le manque de formation des conducteurs concernant le pilotage automatique. Face à cela, Tesla a affirmé qu’une communication rigoureuse était établie avec les utilisateurs faisant souvent appel à cette fonction.

Des conducteurs plus vigilants

Malgré les déclarations de Tesla, il est clair que les alertes pour éviter les dangers ne suffisent pas et que l’utilisation de l’autopilote requiert une attention particulière des conducteurs, des conducteurs qui sont censés garder les yeux sur la route et les mains sur le volant, près à intervenir en cas de l’apparition d’un danger imminent.

À l’heure actuelle, personne ne sait si la faute incombe réellement à l’autopilote ou bien au conducteur qui se trouvait derrière le volant au moment des faits. L’enquête est toujours en cours.

Tesla, de son côté, doit tout de même se pencher sur le problème de l’Autopilot pour éviter que ce genre d’accidents ne se reproduise de nouveau. Ce nouvel accident risque en effet d’avoir des répercussions sur l’image de l’entreprise.

Mots-clés tesla