Test de l’enceinte Bluetooth Tronsmart Studio

Je connaissais déjà la marque Tronsmart, car j’ai un casque spécial gamer de chez eux depuis plus de deux ans. La marque est spécialisée dans les produits high tech au rapport qualité -prix assez intéressant. Ma recherche cette fois-ci était de trouver un haut-parleur portatif, au design élégant, robuste, bien équipée musicalement, avec un assistant vocal et une bonne autonomie. Je jette donc mon dévolu sur le produit studio Wireless Speaker.

Photo de l’enceinte Bluetooth Tronsmart Studio

Le packaging de l’enceinte est couché sur du papier glacé, les explications et caractéristiques en anglais, la boîte s’ouvre sur le devant et l’enceinte est surprotégée par une mousse noire et un papier calque sur lequel est reproduit en filigrane le dessin de l’enceinte. Le premier effet est assez qualitatif grâce au soin de ses éléments. À l’intérieur, je retrouve le manuel d’utilisation, la carte de garantie et une carte explicative avec un Qr code enveloppés dans un petit étui noir.

Obtenir cette enceinte performante sur Amazon !

Je suis curieuse, donc je flashe le Qr code qui me renvoie sur le site marchand de la marque et met en exergue toutes les qualités techniques de tous les produits. Niveau communication, je dois avouer que c’est assez vendeur. L’enceinte Tromsmart est bien calée avec dans un sachet plastique le câble secteur usb et un double mini jack 3,5 mm dont la qualité semble assez sommaire.

Avant même de tester les qualités sonores du produit, je peine à distinguer les boutons qui me serviront à pianoter sur les différentes fonctions de mon enceinte si celle-ci n’est pas allumée. En effet, l’enceinte est ‘full black’ et les boutons sont aussi d’un noir très profond avec un léger relief, ce petit inconfort sera résolu une fois le courant allumé avec la surbrillance des boutons.

Et notre enceinte alors ?

Elle est assez compacte, et mesure 20 cm de long sur 7 cm de profondeur et 5,8 cm de haut avec ses coins arrondis bombés. Aucun problème, si comme moi, vous aimez bien la faire suivre dans la salle de bain, car elle dispose d’une résistance IPX4 qui la protège des éclaboussures d’eau, mais évidemment, je vous déconseille de l’immerger. Elle ressemble visuellement par son design à une enceinte concurrente que nous avons tous dans l’inconscient collectif, elle reste une enceinte transportable, nomade bien que l’on sente bien les 931 grs de sa structure en métal à la pesée.

30 Watt RMS, 3 haut-parleurs dont un woofer à l’intérieur et quatre radiateurs passifs composent l’enceinte. Les commandes sont situées sur le dessus de l’enceinte, il y a le plus et le moins pour régler le niveau sonore, et le passage à la piste d’avant ou d’après, le bouton play et pause, le bouton d’allumage de l’enceinte. Il y a également le bouton d’allumage de la source qui permet de sélectionner le Bluetooth ou les autres entrées, ainsi que la possibilité de venir appairer plusieurs enceintes studio ensemble et d’activer le mode sample.

A l’arrière de l’appareil, je peux introduire une carte micro sd dans mon enceinte, il y a une entrée auxiliaire et un port de charge. Je regrette juste la non-présence d’un port USB A.

Passons au test grandeur nature

Photo de l’enceinte Bluetooth Tronsmart

La connexion entre l’enceinte en Bluetooth 5.0 et mon téléphone est très rapide, environ 5 à 10 secondes. Je décide de commencer par écouter un morceau de musique électro chargé en basses afin de tester la puissance de l’enceinte.  Je réalise ce premier test avec l’enceinte et le téléphone dans la même pièce. Après quelques minutes d’écoute, on sent que l’enceinte Tronsmart est puissante dans l’envoi des graves et des basses. Je suis moins satisfaite sur la qualité sonore des aigus.

Je passe ensuite sur une écoute de podcast, même ressenti, accrocheur sur les graves moins sur les aigus, cela peut être gênant. Mais le son est très propre, on ressent vraiment les 30 Watts RMS et c’est assez bluffant sur une si petite enceinte. Autre expérience, je décide de m’éloigner sensiblement avec l’enceinte pour tester la portée du son avec l’épaisseur des murs de mon salon.

Le résultat est positif, le son est bien réparti malgré le format de l’enceinte relativement miniature. Je ne constate pas de différence notoire dans la sortie du son entre l’avant et l’arrière de l’appareil, il reste assez homogène bien que le système audio soit sur l’avant. J’active l’option samples sur la commande de mon enceinte et je constate que les voix des musiques sont plus spatiales, plus nettes et donnent une qualité encore supérieure à mon écoute.

En réalité, l’intérêt majeur de cet appareil est dans cette option qui garantit une netteté d’écoute et une amélioration considérable sur les musiques ou même les sons de bandes-annonces de films.  Amatrice de musique de tous les styles, cette enceinte s’adapte à beaucoup de sons et tempos musicaux divers et variés.

Je regrette effectivement une qualité des aigues assez pauvre, mais l’effort fait sur les basses et les graves contrebalancent et gomment cette petite gêne. Parlons de l’autonomie, elle est restée allumée une douzaine d’heures avec une écoute de musique relativement forte. La notice parle d’une autonomie d’une quinzaine d’heures, nous sommes dans la moyenne.

En conclusion, l’enceinte Tronsmart avec son design un tantinet rétro, s’impose avec des lignes pures et simples, ‘full black’, et projette un son clair et fluide avec un joli équilibre pour l’oreille, le son n’y est pas étouffé, et sa portée est grande. Après, nous ne sommes quand même pas sur la qualité de certaines autres enceintes pionnières en la matière, je pense notamment aux marques concurrentes telles que Bose ou Sony, mais à ce tarif, on ne peux pas s’attendre à mieux.