Test du Engwe EP-2 Pro, le fat bike qui va vous frustrer

Engwe nous a fait parvenir son tout dernier fat bike à assistance électrique, l’EP-2 Pro. Après plusieurs semaines passées en sa compagnie, le moment est venu de partager nos impressions au sujet de ce qui s’impose clairement comme un modèle iconique de la marque.

Un modèle dont nous serons malheureusement peu à pouvoir profiter en raison de la réglementation actuelle.

Mise en garde : L’EP-2 Pro n’est pas homologué pour les routes françaises. Son moteur, puissant, lui permet en effet d’atteindre une vitesse de pointe de 45 km/h. En France, la limite est fixée à 25 km/h. Mais surtout, le vélo est équipé d’une poignée d’accélération et d’un mode électrique sans pédalage. Son utilisation sera donc réservée aux chemins privés.

Le déballage et le montage

À moins d’avoir de la chance, l’Engwe EP-2 vous sera livré démonté. Le carton, imposant, contient cependant toutes les pièces dont vous aurez besoin.

Après les avoir extirpées, il faudra monter le guidon, puis la roue et les gardes-boue, ainsi que les lumières.

En soi, le montage du vélo n’est pas très compliqué. Il faudra cependant se montrer rigoureux et procéder par étapes sous peine d’être rapidement débordé.

De notre côté, nous n’avons en tout cas pas eu de mauvaise surprise. L’emballage était intact et le produit est arrivé très vite à la rédaction.

Un vélo construit pour durer

L’Engwe EP-2 Pro n’est pas ce que l’on pourrait appeler un poids plume. Il pèse une trentaine de kilos et autant dire qu’il aura du mal à se faire oublier.

Mais cet inconvénient a un avantage : le vélo peut soutenir un poids de 150 kg. En outre, sa selle et son guidon sont télescopiques et l’EP-2 Pro pourra par conséquent s’adapter à toutes les morphologies. On appréciera également la présence d’un porte bagage qui permet de transporter des petits sacs ou même des petites valises sans encombre.

Sans surprise, Engwe a opté pour un cadre pliant. Le vélo pourra donc être replié sur lui-même. De même pour le guidon. Dans cette position, l’EP-2 Pro prendra peu de place et il sera donc tout à fait envisageable de le glisser dans un (grand) coffre de voiture.

Les finitions sont en tout cas convaincantes, avec de belles soudures et une construction robuste. La batterie a aussi la bonne idée d’être placée à l’intérieur du cadre. Elle sera donc protégée contre les chocs et les chutes. Bon point d’ailleurs, Engwe l’a rendu amovible et il sera possible de la retirer du cadre pour la charger à la maison sans avoir besoin de transporter le vélo. Ce qui intéressera notamment les personnes qui vivent au 4e ou 5e étage sans ascenseur et qui disposent d’un local à vélo dans leur immeuble.

Pas de mauvaise surprise non plus pour le dérailleur. Engwe a opté pour un Shimano. Nous n’avons pas noté le moindre problème en utilisation.

Au final, le seul reproche que nous pouvons adresser à l’EP-2 Pro concerne l’emplacement du contact. Il est situé sous le cadre, non loin des câbles. Il est donc difficile à trouver en aveugle.

Des sensations grisantes

Nous avons eu l’occasion de tester l’EP-2 Pro sur des chemins privés, conformément à la législation, et nous avons été globalement très impressionné par ce qui s’impose comme un vélo exceptionnel.

Ses larges pneus lui permettent de conserver une bonne adhérence en toute occasion, même en forêt ou sur des sols très humides. La fourche présente à l’avant est un peu raide, mais elle permet d’absorber la plupart des chocs. Rien à dire non plus sur la béquille qui offre un très bon maintien et qui ne nous a jamais déçu.

Mais ce qui impressionne le plus, c’est la puissance du moteur. Capable de déployer 750W, ce dernier permet à l’EP-2 Pro de bénéficier d’une belle reprise et d’assez de puissance pour gravir les côtes les plus raides.

En revanche, le poids du vélo aura parfois tendance à jouer contre lui. Le premier niveau d’assistance ne vous épargnera pas les efforts et il faudra très vite monter au niveau 2 pour rouler de manière plus confortable. Il sera toutefois préférable de ne pas aller trop vite en besogne. Les niveaux 4 et 5 permettent en effet au vélo de déployer toute sa puissance et il sera préférable de les réserver à certains cas d’usage uniquement… et seulement lorsque vous aurez la pleine maitrise du vélo.

La batterie 48V 12,8 Ah nous a laissés un peu plus songeur. Sur son site, Engwe évoque 70 km d’autonomie en une seule charge et en mode électrique pur. Dans les faits, en restant sur les modes d’assistance, nous avons constaté que la batterie perdait environ 1/5e de sa capacité tous les 10 km. On imagine donc mal pouvoir atteindre les 70 km en mode full électrique.

Un vélo pour rouler en toute sécurité

La puissance ne fait pas tout. La sécurité est aussi importante, et c’est la raison pour laquelle Engwe a doté l’EP-2 Pro de deux freins à disque.

S’ils assurent un freinage bien progressif et évitent ainsi bien des déconvenues, ils restent un peu trop mous. Encore plus lorsque l’EP-2 est lancé à pleine vitesse.

Toujours au rayon des regrets que l’on peut formuler, il y a les vitesses. On se retrouve en effet très vite à pédaler dans le vide, encore plus dès que l’on passe le troisième niveau d’assistance. Il sera alors tentant de basculer vers le mode full électrique.

Rien à dire au niveau de l’assise. La selle est très confortable et on peut parfaitement enchaîner les kilomètres sans éprouver la moindre tension.

Et le prix, alors ?

L’Engwe EP-2 Pro est clairement une bonne surprise. La construction est solide, les pneus épais lui permettent de rouler dans toutes les conditions, et le moteur offre assez de puissance pour convenir à tous.

Le poids, en revanche, le rend peu maniable en mode “manuel” et il sera difficile de ne pas avoir recours à l’assistance électrique.

Mais au final, le plus gros reproche que l’on peut lui adresser, c’est de ne pas prendre en compte la législation française. Il aurait en effet été agréable de pouvoir rouler avec un tel bolide dans les rues et sur les pistes cyclables de nos villes. Il existe cependant une astuce pour le brider, mais cette dernière ne réglera pas tous les problèmes.

Le prix, de son côté, est assez élevé, mais cela ne surprend pas compte tenu de la prestation proposée. Habituellement proposé à 1 379 €, il est ainsi proposé actuellement à 922 €.

Mots-clés engwe