Test du Galaxy A5 (2017)

Samsung a toujours eu à cœur d’être présent sur tous les fronts et sur tous les segments. Il a donc dévoilé au début l’année le Galaxy A5 (2017), un téléphone positionné sur le milieu de gamme. Il m’accompagne depuis plusieurs semaines maintenant et le moment est donc venu de dresser un bilan complet de l’opération.

Cet article se focalisera en effet sur plusieurs points bien distincts. Après avoir rappelé brièvement la fiche technique de l’appareil, nous nous focaliserons ainsi sur son design et son ergonomie avant de parler de son écran, de son processeur et de son autonomie.

Test Galaxy A5 (2017) : image 1

Ensuite, nous passerons à ses performances en matière de photo et de vidéo.

Caractéristiques Techniques

Le Galaxy A5 (2017) n’est certes pas aussi puissant qu’un Galaxy S8, mais il a tout de même droit à une chouette fiche technique.

Il embarque donc un écran Super AMOLED Full HD de 5,2 pouces capable d’afficher du 1920 x 1080 et un SoC octa-core cadencé à 1,9 GHz, le tout avec 3 Go de RAM et 32 Go de stockage. Il sera bien évidemment possible d’étendre sa capacité de stockage avec une carte micro SD et on pourra même claquer des cartes de 256 Go au max.

Côté photo, on a droit à deux capteurs de 16 millions de pixels placés de chaque côté de l’appareil, des capteurs couronnés tous les deux d’une optique ouvrant à f/1.9.

En dehors de la 4G, on trouve aussi le WiFi 802.11 ac, le Bluetooth 4.2, le GPS, le GLONASS, Beidou, un port USB Type-C et une chouette batterie de 3000 mAh. Le tout sous Android 7.0 et à un prix tournant entre 319 et 390 € chez Amazon. Tout dépend en effet du coloris souhaité.

L’appareil se décline en noir, en or, en rose et en bleu et cette dernière version est aussi la plus chère.

Test Galaxy A5 (2017) : image 2

Design & Ergonomie

Le Galaxy A5 2017 ressemble pas mal au Galaxy S7. Comme lui, il se compose en effet de deux plaques en verre maintenues par un châssis métallique. L’ensemble fait forte impression et le téléphone est très agréable en main. Attention cependant aux glissades inopinées les premiers jours !

L’appareil a une autre particularité très intéressante. Certifié IP67, il sera tout à fait capable de résister à la poussière, aux éclaboussures et même à d’éventuelles immersions en eau douce.

L’ergonomie est assez conventionnelle pour sa part et elle ne devrait pas dépayser celles et ceux qui ont déjà eu un appareil de la marque entre les mains. Les deux boutons du volume sont donc intégrés à la tranche gauche et le bouton de mise sous tension se trouve de l’autre côté, à droite.

En plus, Samsung a intégré un bouton sous l’écran. Il est encadré par deux boutons capacitifs et il intègre un lecteur d’empreintes digitales aussi rapide que celui du S7.

Les deux connecteurs sont placés sur la tranche inférieure, à quelques centimètres l’un de l’autre. Comme évoqué un peu plus haut, la prise casque s’accompagne d’un port USB Type-C.

Fait amusant Samsung a choisi de déplacer le haut-parleur du téléphone sur la tranche droite, vers le haut. Il ne sera donc pas étouffé par notre main lorsque nous tiendrons le téléphone au format paysage.

Le Galaxy A5 2017 embarque pas moins de deux trappes différentes. Celle de la carte micro SD est située sur la tranche supérieure et celle de la carte Nano SIM se trouve sous les boutons du volume. Si le constructeur a différencié les deux, ce n’est pas tout à fait par hasard. La version asiatique du terminal peut en effet accueillir deux cartes Nano SIM et faire ainsi cohabiter deux lignes. C’est malheureusement impossible sur la version européenne.

Le module photo est placé à l’arrière et il est centré. Il s’accompagne d’un flash et c’est à peu près tout. Sans grande surprise, Samsung a fait l’impasse sur le moniteur de fréquence cardiaque.

Le Galaxy A5 (2017) a fière allure, c’est indéniable, mais il est aussi très salissant. Ce n’est malheureusement pas très étonnant. Le verre a de nombreuses qualités, mais il a aussi tendance à attirer les doigts et il faudra donc penser à nettoyer régulièrement l’appareil pour conserver un bel éclat… ou investir dans une coque de protection.

Test Galaxy A5 (2017) : image 3

Écran, Processeur & Autonomie

Le Galaxy A5 (2017) est doté d’un écran AMOLED de 5,2 pouces capable d’afficher une définition de type Full HD.

Suffisante pour la plupart des usages, la dalle est plutôt efficace. La luminosité est en effet suffisante pour pouvoir utiliser l’appareil en plein soleil et les couleurs sont bien contrastées. Peut-être un peu trop, d’ailleurs. Le rendu colorimétrique me semble un peu moins naturel que sur le Galaxy S8 et sa déclinaison.

Pas grand-chose à dire sur les angles de vision. L’écran reste lisible en toute circonstance.

La couche tactile ne m’a pas non plus déçu. Très réactive, il suffit de caresser l’écran du bout des doigts pour interagir avec la plateforme.

L’appareil est animé par un Exynos 7880. La puce se compose de huit cœurs Cortex-A53 cadencés à 1,9 GHz et elle est épaulée par 3 Go de RAM.

Sans être un monstre de puissance, l’appareil s’en tire assez bien sur les principales solutions de benchmarking et il décroche ainsi un peu plus de 60 000 points sur AnTuTu.

Dans la pratique, le Galaxy A5 2017 n’a montré aucun signe de faiblesse durant ces quelques semaines de test. Il s’est même montré réactif en toute occasion et notamment dans un usage de type multimédia.

Pour les jeux, en revanche, le bilan est en demie teinte. Le terminal montrera rapidement ses limites sur les titres les plus gourmands. Il pourra les faire tourner, bien sûr, mais il ne faudra pas non plus s’attendre à ce qu’il fasse des miracles.

En revanche, il place la barre très haut sur le terrain de l’autonomie et il n’aura ainsi aucun mal à tenir la journée, même avec une utilisation intensive. En faisant un peu attention, on pourra espérer atteindre un jour et demi, voire deux jours en désactivant les services inutiles et en se contentant de relever ses mails, vider son Feedly et surveiller ses profils sociaux.

Pour enfoncer le clou, Samsung a également mis en place deux économiseurs d’énergie pour gagner encore quelques heures d’autonomie.

Test Galaxy A5 (2017) : image 4

Photo & Vidéo

En photo, tout est une question de lumière et cet adage se vérifie absolument pour tous les appareils capables de capturer des images. Et encore plus pour ceux qui, comme nos smartphones, sont équipés de petits capteurs.

Or justement, le moment est venu de parler des capacités du Galaxy A5 (2017) sur ce terrain.

Le Galaxy A5 (2017) embarque un capteur de 16 millions de pixels capable de filmer en 1080p. Il est couronné d’une optique ouvrant à f/1.9 et il se rapproche donc de ce que proposaient en leur temps le Galaxy S6 et le Galaxy S6 Edge. Dans les faits, il s’en tire plutôt bien.

En pleine journée ou dans les pièces éclairées, il est même capable de produire des images de très bonne qualité avec un bon piqué et un bon rendu colorimétrique. Il excelle notamment dans la photo de paysage ou dans les prises de vue en macro. Là, il peut obtenir des photos très détaillées, avec un beau flou d’arrière-plan.

Lorsque la lumière commence à baisser en revanche, le capteur montre très vite ses limites. Les photos sont plus bruitées et certains artefacts peuvent même apparaître dans certaines conditions. Du moins en mode automatique.

En prenant la main sur certains réglages inhérents au mode Pro, il sera en effet possible d’améliorer un peu les résultats de l’appareil. Par contre, la mise au point sera aussi beaucoup plus lente et il sera donc préférable d’éviter les sujets trop rapides. Comme les enfants ou le chat, par exemple.

Ce qui marche pour la photo vaut aussi pour les vidéos. Une fois encore, tout sera une question de lumière ambiante. Le Galaxy A5 s’en tirera très bien en pleine journée ou dans des pièces correctement éclairées, mais il montrera rapidement ses limites la nuit ou dans des ambiances tamisées. La stabilisation m’a très clairement laissée sur ma faim en revanche et les vidéastes amateurs auront donc tout intérêt à investir dans un stabilisateur pour améliorer le rendu de leurs créations.

L’application est très bien faite et elle reprend la même logique ergonomique que celle du Galaxy S8. Il suffira donc d’effectuer des balayages dans un sens ou dans l’autre pour accéder aux modes, afficher les filtres ou même passer d’une caméra à l’autre.

Les outils propres aux selfies répondent aussi à l’appel, mais les filtres créatifs ne sont pas présents. Il ne sera donc pas possible de vous transformer en lapin ou en chien, du moins pas sans passer par une application dédiée.

En Conclusion

Je n’ai pas vraiment parlé de la plateforme dans ce test et c’est finalement assez logique, car cette dernière est très proche de celle des derniers vaisseaux amiraux de la marque.

Le mode Always on Display répond ainsi à l’appel et il en va de même pour les fonctions de multifenêtrage. Le filtre de lumière bleu et aussi présent et on a en plus droit au dossier sécurisé. Du coup, j’ai préféré ne pas trop rentrer dans les détails pour éviter de me répéter.

Ce que je peux vous dire au sujet du Galaxy A5 (2017), en revanche, c’est qu’il est un excellent compromis pour celles et ceux qui n’ont pas les moyens – ou l’envie – d’investir dans le haut de gamme du constructeur coréen.

Beau et racé, ses finitions n’ont effectivement rien à envier à celles d’un Galaxy S7 et on retrouve en plus cette bonne vieille certification IP67 qui vous sauvera peut-être la mise en cas de forte pluie ou lors d’une chute inopinée dans la piscine de votre villa tropézienne.

Côté puissance, le processeur s’en sort bien et il sera suffisant pour la plupart des usages. Cela vaut notamment pour le multimédia ou pour les jeux les moins gourmands. L’autonomie, elle, est clairement un peu puisqu’il sera parfaitement envisageable de partir tout un week-end sans son chargeur.

Pour la photo et la vidéo, le Galaxy A5 (2017) est évidemment loin d’égaler le Galaxy S8, mais il s’en sort tout de même avec tous les honneurs.

Bref, Samsung nous a gratifiés d’un produit équilibré et qui a tout ce qu’il faut pour s’imposer sur le marché. Surtout qu’il devrait rapidement voir son prix baisser.

Design & Ergonomie7.5
Ecran7.5
Puissance & Autonomie7.1
Photo & Vidéo7.5
Surcouche & Fonctions8
Prix7
Le Galaxy A5 (2017) n'est bien évidemment pas le téléphone le plus puissant du marché, mais il est bien équilibré et il fait donc figure de très bonne alternative au haut de gamme coréen.
7.4