Test du Honor 20 Pro, 6 mois après vaut-il toujours le coup ?

Honor a lancé l’année dernière un flagship au rapport qualité/prix difficilement attaquable, le fameux Honor 20 Pro. 6 mois après, vaut-il toujours le coup ?

Si vous avez regardé mon top des smartphones de 2019, alors vous savez sans doute que l’un de mes grands regrets a été de ne pas pouvoir tester le Honor 20 Pro.

A l’origine, Honor était en effet censé sortir son nouveau flagship durant le premier trimestre de l’année, mais le décret de Trump a malheureusement poussé le constructeur à reporter son lancement de plusieurs mois.

Il est donc arrivé sur le marché en août et je n’ai pas eu la possibilité de le tester.

Pas jusqu’à présent en tout cas. Pour accompagner mon test de la Honor MagicWatch 2, le constructeur m’avait effectivement fait parvenir un Honor 20 Pro. Et contre toute attente, vous avez été plusieurs à me demander un test.

Le voici.

Honor a mis en place un coupon spécial pour nos lecteurs. Le Honor 20 Pro vous reviendra ainsi à 379,99 € avec le code AFREDZONE20. Cliquez ici pour en profiter

Design & Ergonomie

Honor a toujours accordé le plus grand soin au design de ses produits et le Honor 20 Pro ne rompt bien entendu pas la tradition.

Le terminal est donc doté d’un boîtier à la construction solide. L’écran est imposant, avec des bordures contenues. Mieux encore, l’encoche a laissé la place au poinçon. Un poinçon placé dans le coin supérieur gauche et qui disparaîtra donc lorsqu’on tiendra le téléphone couché.

A l’arrière, on retrouve un effet assez intéressant avec un dégradé tirant du noir vers le mauve. Tout le monde n’accrochera pas forcément, mais en ce qui me concerne j’avoue avoir été très séduit par le look de la plaque arrière. Elle donne beaucoup de profondeur à l’appareil.

Le module photo est placé dans le coin supérieur gauche de la plaque arrière, sur un axe horizontal. Il ressort de quelques millimètres de la coque, mais ce ne sera pas gênant, même lorsque le téléphone est posé à plat sur une table ou un bureau. Et on verra plus loin qu’il est en plus très capable.

L’ergonomie est relativement classique. Les boutons physiques sont tous placés sur la tranche droite. Les deux touches du volume sont en haut et on a ensuite le bouton de mise sous tension.

Ce bouton n’a pas le même look que les autres. Il est plat et il intègre le lecteur d’empreintes de l’appareil. Ce qui n’est pas forcément un choix heureux. Le capteur en question fonctionne bien en revanche, et l’identification est rapide.

Si vous le désirez, il sera toujours possible de se rabattre sur ce bon vieux code ou même sur la reconnaissance faciale.

Attention en revanche, car cette fameuse reconnaissance faciale s’appuie uniquement sur la caméra frontale. Elle n’est donc pas sécurisée et elle restera assez facile à tromper.

Du coup, si vous avez des données sensibles sur votre smartphone, il sera préférable de vous tourner vers le code. Ou le schéma.

Pas de grosses surprises au niveau de la connectique. Le connecteur usb type-c est placé sur la tranche inférieure et le Honor 20 Pro fait bien entendu l’impasse sur la prise casque. Bon point en revanche, il est équipé d’un émetteur infrarouge placé au niveau de la tranche supérieure et il pourra donc piloter les appareils compatibles.

Petit bémol en revanche, le Honor 20 Pro est très salissant en main et cela vaut autant pour sa façade que pour son dis. Si vous êtes maniaque, ça risque de vous poser problème.

Ecran, Processeur & Autonomie

Cela ne vous surprendra pas compte tenu des habitudes de la marque, mais le Honor 20 Pro n’est pas équipé d’un écran OLED. Honor a opté pour une dalle LCD, avec une diagonale de 6,26 pouces et une résolution en 2340 x 1080. Ce qui donne une densité de pixels de 412 ppp.

Alors forcément, on perd beaucoup en contraste. Maintenant, la dalle est tout de même de bonne facture et il sera même possible de changer son profil colorimétrique et de basculer ains d’un profil normal à un profil vif. Et dans les deux cas, vous pourrez aussi prendre la main sur la teinte générale, avec deux options au choix : chaud ou froid.

Dans tous les cas, le Honor 20 Pro est tout de même capable d’afficher des images de qualité correcte et il sera tout à fait envisageable de regarder un film ou l’épisode d’une série sur son écran. J’avoue d’ailleurs avoir été agréablement surpris par la dynamique de la dalle, et ce même sur des scènes très sombres.

Le son m’a un peu plus déçu en revanche et cela n’a rien d’étonnant. Le terminal embarque en tout et pour tout un seul haut-parleur et ce dernier manque un peu de puissance. Si vous voulez vraiment vous immerger dans vos vidéos, il sera donc préférable de vous tourner vers des écouteurs ou un casque. Sans fil, bien sûr, puisque le terminal fait l’impasse sur le jack.

Pour animer son téléphone, Honor s’est tourné vers un Kirin 980 couplé à 8 Go de mémoire vive. L’espace de stockage atteint pour sa part les 256 Go.

Et franchement, cette configuration se suffit à elle même. La plateforme est restée rapide et réactive en toute circonstance et il est même possible de jouer à des titres assez gourmands sans craindre de problématique chutes de framerate. COD Mobile, par exemple, fonctionne très bien.

Alors bien sûr, le taux de rafraîchissement de la dalle reste calé à 60 Hz, mais le Honor 20 Pro sera tout de même en mesure de contenter les joueurs. Et d’une certaine manière, il est la preuve qu’il est encore possible de se faire plaisir sans se ruiner.

Le moment est venu d’aborder la question de l’autonomie. Le Honor 20 Pro embarque une batterie de 4000 mAh et elle fonctionne très bien. Pour un usage mixte, le terminal tient en moyenne entre une journée et une journée et demie, ce qui est des plus respectables.

Maintenant, derrière, j’ai quand même fait tourner PC Mark histoire d’avoir un résultat un peu plus représentatif. Bonne surprise ici encore, le téléphone a tenu 15h05 heures avec une seule charge.

Ce qui le place dans la moyenne haute.

En revanche, la charge m’a un peu déçu. Elle ne dépasse pas les 22,5 W et le terminal aura donc besoin d’une demi-heure pour atteindre les 50 % de sa capacité… et d’une heure et demie pour les 100 %.

Et bien sûr, la charge sans fil n’est pas de la partie.

Photo & Vidéo

Le Honor 20 Pro propose une belle flexibilité. Le module arrière est en effet composé de trois capteurs différents.

Le capteur principal atteint les 48 millions de pixels de définition. Il s’agit d’un IMX 586. Pour l’accompagner, on trouve une optique équivalente à un 26 mm, avec une ouverture à f/1.4.

Pour l’accompagner, on trouve un second capteur de 16 millions de pixels. Il accompagne cette fois un ultra grand angle équivalent à un 17 mm, avec une ouverture à f/2.2.

Ensuite, on a un troisième capteur de 8 millions de pixels. Capteur associé à un téléobjectif équivalent à un 78 mm et offrant un zoom optique 3x. Bien sûr, derrière, on pourra aussi atteindre un agrandissement en 5x ou 30x, avec un zoom numérique en revanche.

C’est assez rare de retrouver une telle flexibilité sur un appareil proposé autour des 400 €. Maintenant, vous avez qu’il y a parfois un gouffre entre les performances techniques brutes et les résultats obtenus en pratique.

Mais dans ce cas précis, Honor a respecté toutes ses promesses.

Il faut être honnête, en plein jour, le Honor 20 Pro surprend. Il surprend par la richesse de ses clichés, tant en termes de piqué que de dynamique.

Lorsque la lumière s’y prête, il est en effet capable de générer des images très détaillées, et ce autant dans les ombres que les hautes lumières. La colorimétrie est également intéressante, même s’il sera préférable de désactiver l’IA pour des photos plus naturelles.

La mise au point est redoutable. Le Honor 20 Pro n’est pas tombé à côté une seule fois durant mes tests, et ce même sur des scènes assez complexes.

Je m’attendais bien entendu à ce que les performances du Honor 20 Pro s’écroulent à la nuit tombée, mais ce n’est pas le cas.

Certes, il faudra toujours s’assurer d’avoir au minimum une source lumineuse, mais l’appareil pourra prendre de très belles images. La balance des blancs ne tirera pas trop sur le brun et la montée en sensibilité est bien maîtrisée, même sur des scènes très sombres.

Sur ce terrain, donc, le Honor 20 Pro m’a très agréablement surpris, et il en va de même pour les photos prises en intérieur.

Le Honor 20 Pro se veut flexible grâce à l’intégration de plusieurs longueurs focales au niveau du module arrière. Depuis l’application, il est donc possible de passer d’un grand angle à un ultra grand angle à un zoom 2x.

Le grand angle et l’ultra grand angle s’en sortent très bien. Dans les deux cas, on conserve la même colorimétrie, la même température, et on peut donc obtenir des images très proches les unes des autres. En revanche, sur le zoom, les couleurs sont un peu plus saturées.

En soi, ce n’est pas vraiment un problème, d’autant que la dynamique et le piqué répondent toujours présents, et ce même sur ce niveau de grossissement.

Du côté des vidéos, il faut signaler pour commencer que le Honor 20 Pro peut filmer en 4K, à une cadence de 30 images par seconde. Pour augmenter la cadence d’image, il faudra baisser la résolution et c’est un peu dommage.

Maintenant, la cadence ne fait pas tout. La qualité aussi compte.

Et la qualité est là. Les images sont propres, avec un beau piqué et une belle dynamique, mais aussi une très intéressante sensation de profondeur. Tout dépendra bien entendu du cadrage, mais il est possible d’obtenir de très jolies choses de ce côté.

Le seul défaut notable a trait à la stabilisation puisqu’elle est totalement absence. Il faudra donc impérativement investir dans un stabilisateur.

L’application proposée avec la plateforme est bien conçue. Son interface repose en effet sur deux bandeaux horizontaux.

Celui du haut permettra d’accéder à l’outil d’identification d’objet, à l’IA et aux paramètres généraux du mode sélectionné. Celui du bas servira pour sa part à jongler d’un mode à l’autre.

Et là, Honor s’est montré très généreux. En plus des modes photo et vidéo auto, on va trouver un mode portraits, un mode cliché nocturne, un mode ouverture, un mode super macro, un mode timelapse ou encore un mode pro. La profusion de ces modes participe bien entendu à la flexibilité de l’appareil et le Honor 20 Pro sera finalement capable de s’adapter à toutes les scènes.

Plateforme & Fonctions

Lorsque le Honor 20 Pro est arrivé sur le marché, il était livré sous Android 9. En ce qui me concerne, l’appareil m’a été livré avec Android 10.

Et il est important de signaler qu’il dispose de toutes les applications de Google, ainsi que de tous les services de la firme. Ce qui n’est malheureusement pas le cas des modèles commercialisé depuis chez Honor et Huawei.

Magic UI 3.0 a apporté pas mal de changements à la plateforme. Elle l’a même bonifiée, avec pas mal de nouveautés notables.

La plus visible est bien entendu l’intégration d’un mode sombre, qui manquait cruellement à la version précédente. Si ce dernier n’aura aucun impact sur l’autonomie de l’appareil, écran LCD oblige, elle devrait en tout cas enchanter les inconditionnels d’interfaces en nuances de gris.

Le système de navigation n’est pas imposé. Par défaut, la barre tactile sera affichée en permanence, mais il sera bien entendu possible de basculer sur un système de navigation par gestes, bien plus dans l’air du temps.

Et c’est la même chose pour le tiroir d’applications. Par défaut, ce dernier n’est pas activé et toutes les applications viendront donc s’installer sur l’écran d’accueil. Fort heureusement, il suffira d’un petit tour dans les paramètres système pour corriger le tir.

Honor a en revanche toujours la main lourde au niveau des applications. Lorsque vous sortez le Honor 20 Pro de sa boîte, vous avez une vingtaine d’applications réinstallées dessus. Et mine de rien, ça fait beaucoup. Surtout que toutes les applications ne brillent pas par leur utilité.

De manière plus générale, Honor a fait de gros efforts en termes d’optimisation. Magic UI est très agréable à utiliser et aucune latence n’est venue gâcher l’expérience durant ces quelques semaines de tests.

En Conclusion

Et le moment est sans doute bien choisi pour parler d’argent. A l’heure actuelle, et cela aura peut-être changé lorsque vous regarderez ce test, le Honor 20 Pro est proposé à 399,99 € avec en cadeau deux coques.

En plus de cela, Honor a mis en place le code AFREDZONE20 qui permet de bénéficier de 20 € de remise, ce qui porte le prix de l’appareil à 379,90 €.

Et si l’on met tout ce que l’on vient de faire en rapport avec ce prix de vente, et bien on obtient un très bon rapport qualité/prix. Peut-être même l’un des meilleurs du marché.

Alors bien sûr, le Honor 20 Pro est dénué d’écran AMOLED et de lecteur d’empreintes sous l’écran, mais au final il arrive tout de même à tirer son épingle du jeu grâce à sa très bonne autonomie et son excellent processeur. Sans oublier bien entendu la très belle flexibilité de son module photo.

Honor 20 Pro

390 €
8.2

Ecran

8.0/10

Design & Ergonomie

7.5/10

Puissance & Autonomie

8.5/10

Photo & Vidéo

8.5/10

Fonctions

8.5/10

Pour

  • Un smartphone agréable en main
  • Une puce puissance et économe en énergie
  • Un module photo assez polyvalent
  • Un prix très accessible

Contre

  • Pas d'écran AMOLED
  • Pas de lecteur d'empreintes sous l'écran

Mots-clés honorhonor 20 pro