Test du HP Spectre 13, bête de course ou machine d’apparat ?

Si l’élégance et la beauté sont souvent complémentaires, ces deux qualités sont ne sont pas toujours le propre de nos ordinateurs portables. Pour autant depuis quelques années des efforts sont faits par les constructeurs pour délivrer des produits racés.

C’est notamment le cas d’Apple qui, avec ses Macbook, propose des ordinateurs sobres au design épuré. Le monde PC n’est cependant pas en reste, en particulier avec le modèle qui nous intéresse ici : le Spectre 13.

hp-spectre-13-1

HP nous a fait l’honneur de nous confier le temps d’un test le dernier né de ses ultrabooks, et le moins que l’ont puisse dire, c’est que la bête – ou plutôt la belle – n’a pas à rougir de sa plastique.

Le Spectre 13 est proposé en deux déclinaisons distinctes. La première (vendue à 1499€, prix catalogue) est dotée d’un Intel Core i5-7200U, qui se trouve épaulé de 8 Go de RAM et d’un SSD d’une capacité de 256 Go.

La seconde version de l’ultrabook est pour sa part équipée d’un Core i7-6500U, de 8 Go de mémoire vive, et d’un SSD de 512 Go, et c’est ce modèle – proposé à 1799€ – qui nous a été envoyé par le constructeur.

Quand l’élégance tutoie la sobriété

Dire que l’ultrabook d’HP est élégant relève de l’euphémisme. Sur le plan du design, le constructeur signe ici un véritable coup de maître.

Doté d’une robe mate marron foncée et ponctuée de touches de doré, le Spectre 13 est véritablement un bel objet, doublé d’un produit clairement positionné sur le haut de gamme, avec des matériaux de qualité (alliage d’aluminium, verre pour l’écran, et divers plastiques de bonne facture) ; le tout pour un terminal d’un gabarit de 13,3 pouces (33 cm de diagonale), un poids de 1,1 kg et une épaisseur de 10,4 mm (faisant de lui l’un des ultraportables les plus fins du marché).

hp-spectre-13-2

hp-spectre-13-3

hp-spectre-13-7

Du côté des finitions et de l’assemblage, HP n’a vraiment rien laissé au hasard, tout respire ici la minutie et le sens du détail.

Seules les charnières et la finesse globale de l’appareil peuvent laisser penser à une certaine fragilité, il faudra donc voir à l’usage, mais c’est malgré tout une très bonne impression qui se dégage du PC lors de sa prise en main.

En outre la marque a eu la bonne idée de fournir une housse pour habiller le terminal lors de ses sorties. Une très bonne initiative, en particulier dans le cas d’un ultrabook clairement axé – de par ses mensurations – sur la mobilité.

hp-spectre-13-13

On regrettera simplement que cette pochette ne soit pas en cuir véritable, ce qui aurait sans l’ombre d’un doute renforcé le feeling luxueux que HP cherche clairement à mettre en avant avec ce produit.

Les caractéristiques haut de gamme d’un ultrabook de luxe

Nous l’avons dit, la déclinaison du Spectre 13 faisant l’objet de ce test est celle équipée de l’Intel Core i7-6500U.

Un CPU appartenant à la famille Pascal, pensé pour être économe en énergie (ce qui, pour un ultraportable, est plutôt une bonne chose), cadencé à 2.50 Ghz (3.10 Ghz en mode turbo), et bénéficiant de l’hyper-threading pour compenser la présence de seulement deux cœurs physiques.

Épaulé de 8 Go de RAM, le bougre n’aura aucun mal à animer le terminal mais montrera ses limites face aux tâches lourdes, faisant monter sa température en flèche (pour atteindre jusqu’à 75° après 15 bonnes minutes de stress test).

Le processeur n’est pas vraiment en cause, le problème vient plutôt de deux facteurs : d’une part les capacités modestes d’un système de dissipation relativement bruyant (pourtant articulé autour de deux ventilateurs distincts) ; d’autre part la finesse de l’appareil qui ne présente pas que des avantages, surtout en terme d’espace disponible pour le refroidissement et la ventilation de la machine.

hp-spectre-13-8

Pour autant le Spectre 13 saura délivrer à l’utilisateur une puissance très satisfaisante, lui permettant de vaquer à ses occupations numériques sans ralentissements notables.

Il faut dire que la présence d’un SSD aide à la rapidité et à la réactivité du tout. Un confort qui ne saurait être oublié en 2016 d’autant que cette mouture est pourvue d’un espace de stockage de 512 Go (dont environ 420 Go d’exploitables dans les faits), ce qui est très appréciable.

Quelques fausses notes, mais une symphonie maîtrisée

Par ailleurs, on notera la présence de trois entrées USB type-C (dont une servira comme prise pour l’alimentation). Une nouvelle norme qui tend à se généraliser mais qui n’est pas encore des plus répandue, raison pour laquelle un (seul) adaptateur USB-C vers USB « classique » est fourni.

hp-spectre-13-6

Côté écran, HP a fait le choix d’une dalle IPS de très bonne qualité, dotée d’une résolution de 1080p, et de bons niveaux de contraste et de luminosité.

L’écran affichera par ailleurs des couleurs vives et des noirs profonds, son seul véritable défaut sera d’être brillant (donc particulièrement sensible aux reflets), et non mat.

hp-spectre-13-12

Terminons en évoquant la présence d’enceintes de la marque Danoise Bang & Olufsen (B&O). Si le prestige de cette firme pouvait laisser croire à un son valable, dans les faits elles délivrent une stéréo correcte sans plus.

L’absence quasi totale de basses sera même rédhibitoire pour l’écoute de certains styles musicaux. En revanche pour les films (et autres vidéos où les voix prédominent) elles font le job, sans pour autant se montrer tonitruantes…

hp-spectre-13-11

Le clavier, quant à lui, se trouve très confortable à la frappe et dispose du rétroéclairage, une bonne chose (indispensable sur un PC de cette gamme) qui a toutefois le bon goût d’être désactivable en vue d’économiser la batterie, qui n’est clairement pas le point fort du terminal.

Cette dernière tiendra entre 4 et 6 heures suivant les réglages et l’usage, ce qui n’est pas vraiment réjouissant pour un PC dédié à la mobilité.

hp-spectre-13-17

hp-spectre-13-16

S’il fallait faire la synthèse de l’expérience que propose HP avec son Spectre 13, nous dirions qu’il s’agit indubitablement d’un excellent ultrabook, qui présente presque tout ce que l’on est en droit d’attendre d’un PC haut de gamme.

Le seul vrai problème viendra du prix affiché qui peut s’avérer prohibitif, d’autant que le terminal présente tout de même quelques défauts (chauffe, autonomie limitée et enceintes passables) qui ont du mal à être pardonnés sur une machine positionnée à près de 1800€.

DESIGN & ERGONOMIE10
ECRAN9
PUISSANCE8
AUTONOMIE6
PRIX7
Sans jamais sombrer dans le clinquant ou le tape à l’œil, HP parvient à nous livrer un ultraportable haut de gamme, en tout point satisfaisant sur le plan esthétique. Nous resterons en revanche quelque peu circonspects sur le prix du terminal qui paraît - en dépit de ses inattaquables qualités – un brin élevé, ainsi que sur la batterie et le système de dissipation de l'appareil qui ne nous ont pas totalement convaincus.
8
Mots-clés hphp spectre 13