Test du Oppo Find X2 Pro, l’incontournable de ce début d’année

Oppo a marqué les esprits en mars en levant le voile sur le Find X2 Pro, le tout nouveau fleuron de sa gamme. Looké, puissant, extrêmement performant en photo, il semble avoir tout ce qu’il faut pour s’imposer sur le marché des smartphones premiums. Mais qu’en est-il dans les faits ?

La première incursion de la marque sur le marché français remonte à quelques années en arrière, avec le Find X. Un Find X qui avait fait couler beaucoup d’encre à l’époque en raison de son design léché et de son form factor original.

Le Oppo Find X2 Pro est très confortable en main

Le Oppo Find X2 Pro est très confortable en main

À l’époque, les appareils borderless sans encoche ni poinçon ne couraient effectivement pas les rues.

Quelques années plus tard, Oppo est donc de retour avec un nouveau modèle haut de gamme, un modèle proposé à 1199 € et qui a pour mission de nous détourner du Galaxy S20 Ultra, de l’iPhone 11 Pro Max ou même du P40 Pro. Mais a-t-il réellement ce qu’il faut pour réussir ? Le moment est venu de répondre à cette épineuse question (spoiler alert : oui).

Design & Ergonomie

À l’époque, le Find X avait donc marqué une rupture lors de sa présentation.

Il était en effet le tout premier smartphone, avec le Vivo Nex S, à proposer un design totalement borderless.

Le Find X2 Pro, de son côté, a un form factor un peu moins original, mais cela ne l’empêche pas de tirer son épingle du jeu.

Le Find X2 Pro n’est pas ce que l’on pourrait appeler une demi-portion. Il est très imposant en main. Oppo a cependant été malin et le téléphone s’étire ainsi en longueur afin d’offrir la meilleure préhension possible. Il est du coup plus long qu’un iPhone 11 Pro Max, mais plus étroit.

Ce qui le rend également plus agréable à utiliser.

L’écran est immense. Oppo a opté pour une dalle incurvée borderless et on verra un peu loin qu’elle est de toute beauté.

Contrairement au Find X, le Find X2 Pro n’est pas équipé d’une caméra coulissante. Oppo a préféré opter pour un poinçon placé dans le coin supérieur gauche et si cela a déçu certains fans, ce n’est pas vraiment une décision surprenante.

Je le répète souvent, mais le design doit avoir du sens. Sinon, c’est de la décoration.

Et si le Find X était équipé d’une caméra coulissante, c’était principalement parce que les modules des caméras frontales de l’époque étaient encore assez gros et que les dalles trouées ne courraient pas les rues. Il fallait donc trouver une alternative et c’est ce qui a poussé la marque à opter pour cette solution à l’époque.

Mais désormais, les choses ont changé.

Ce poinçon, en tout cas, ne pose pas vraiment problème et on l’oublie finalement vite.

Et puis il y a le dos. Là, tout dépendra du modèle. Deux versions du Find X2 Pro coexistent. La première est équipée d’un dos en céramique noir, la seconde est recouverte d’un cuir vegan orange. C’est ce dernier modèle qui m’a été confié par la marque.

Ce dos, bien sûr, a de multiples avantages. Il a tout d’abord une fonction de protection. Le cuir vegan est plus solide que le verre. Oppo a d’ailleurs appliqué un traitement spécial afin de le rendre résistant à l’eau et à l’huile.

Concrètement, cela veut dire que vous n’aurez pas forcément besoin de glisser le Find X2 Pro dans une coque ou un étui pour le protéger. Il se suffit à lui-même.

Et puis, il y a aussi la sensation. Le dos en cuir vegan du Find X2 Pro n’est pas seulement plaisant à l’oeil, il est aussi très doux au toucher et cela apporte clairement un plus à l’expérience utilisateur.

En plus du fait de rendre le terminal moins glissant en main, évidemment.

Cette envie de bien faire, on la retrouve aussi au niveau des boutons. Oppo les a placés assez bas sur la tranche afin de les rendre accessibles. Et le pari est réussi. Le pouce viendra naturellement se placer sur les touches du volume et l’index n’aura aucun mal à trouver la surface du bouton de mise sous tension.

Pour beaucoup, ce ne sont que de simples détails, mais c’est précisément ce qui rend le Find X2 Pro aussi confortable à l’usage.

L’offre est aussi complète du côté de la biométrie. Oppo a intégré un lecteur d’empreintes à la dalle du téléphone et ce dernier propose aussi un système de reconnaissance faciale. Dans les deux cas, l’identification est presque immédiate.

Le Find X2 Pro a également la bonne idée d’être certifié IP68. Il ne craindra donc pas les averses, ni même les immersions en eau douce.

En général, lorsqu’on teste un téléphone, on parle beaucoup de design.

Mais après ces trois semaines en la compagnie du Find X2 Pro, j’ai plus envie de vous parler de sensation.

Si le nouveau vaisseau amiral d’Oppo est objectivement très joli, c’est surtout au niveau des sensations qu’il se distingue de ses concurrents. Lorsque vous le prenez, vous ne ressentez aucune gêne, aucune résistance. Il vient se fondre dans la main, un peu comme s’il avait été toujours là.

Pas de caméra mécanique, on passe au poinçon

Pas de caméra mécanique, on passe au poinçon

Le Find X2 Pro est très confortable en main grâce au positionnement de ses boutons

Le Find X2 Pro est très confortable en main grâce au positionnement de ses boutons

Ecran Processeur & Autonomie

L’écran occupe une place centrale dans notre rapport aux smartphones. Il ne se contente en effet pas d’afficher des informations. Il nous permet d’interagir avec les applications et les données stockées sur nos téléphones.

En la matière, le Find X2 Pro frappe fort. Oppo l’a doté d’un très bel écran de 6,7 pouces, avec une dalle de type AMOLED, une définition en QHD+ et un taux de rafraîchissement atteignant les 120 Hz.

Très réactive, la dalle supporte également 100 % de l’espace colorimétrique P3 et elle offre en plus une luminosité maximale globale de 800 nits.

Et très concrètement, cette dalle fait vraiment bien le job. L’écran du Find X2 Pro est tout bonnement magnifique et il reste lisible en toute circonstance, même en plein soleil. 

Cette dalle est clairement taillée pour le multimédia et il n’a jamais été aussi agréable de regarder une série ou un film sur un smartphone.

Et le constat est le même pour les jeux. Là encore, le Find X2 Pro excelle dans cet exercice et le contraire aurait de toute manière été étonnant. Entre son Snapdragon 865, ses 12 Go de mémoire vive et son taux de rafraîchissement de 120 Hz, il a clairement été pensé pour cet usage.

Pas de problème de puissance, donc, et le bilan est tout aussi positif au niveau de la chauffe. Et ce même lorsque le téléphone est en charge d’ailleurs.

Car en la matière, Oppo a bien fait les choses. Le Find X2 Pro n’est pas équipé d’une seule batterie, mais de deux batteries de 2130 mAh chacune.

Pour une capacité totale de 4260 mAh, donc. Lorsque vous rechargerez votre téléphone, ce dernier ira donc puiser son énergie dans la batterie qui ne se trouve pas en charge pour éviter de problématiques surchauffes. Et bien sûr, tout est géré de manière totalement transparente par la plateforme.

Et sur cette magnifique transition, le moment est donc venu de parler de ce qui est sans doute l’un des atouts phares du Find X2 Pro : la charge.

Le Find X2 Pro est compatible avec le SuperVOOC 2.0, pour une puissance de charge atteignant les 65 W. Sur son site, Oppo évoque une recharge complète en une grosse demi-heure… et c’est réellement le cas.

En tout et chrono en main, le Find X2 Pro a en effet besoin de 38 minutes pour passer du 0 à 100. Oui, 38 minutes, soit le temps d’un repas ou d’une grosse douche.

Et c’est évidemment très confortable au quotidien. C’est confortable, parce que vous n’avez plus à planifier vos phases de charge. Il suffit en effet de brancher le téléphone au moment où vous avez besoin.

Et ça, pour moi, c’est un réel confort. Surtout que l’autonomie n’est pas mauvaise non plus et le terminal tiendra en moyenne entre une journée et une journée et demie selon l’usage.

Côté PC Mark, il a atteint les 8 heures avec l’écran à 120 Hz (FHD ou QHD) et les 15 heures avec l’écran en 60 Hz (FHD ou QHD). Ce qui laisse une bonne marge de manoeuvre.

Au final, il n’y a qu’un seul manque : la charge sans fil. Mais l’un dans l’autre, je préfère clairement un téléphone qui fasse l’impasse sur la charge sans fil et qui se recharge en une demie heure que l’inverse.

Et avant d’en finir avec la partie technique, sachez que le Find X2 Pro est également compatible 5G. Je n’ai malheureusement pas pu le tester dans ce contexte puisque la 5G n’est pas encore déployée en France. Pas publiquement en tout cas.

Le poinçon ne viendra pas vous déranger

Le poinçon ne viendra pas vous déranger

Une dalle incurvée, des bordures contenues et des tranches au look soigné

Une dalle incurvée, des bordures contenues et des tranches au look soigné

Photo, Vidéo & Son

Et le moment est venu d’aborder le gros morceau de ce test à savoir la photo et la vidéo.

Cela ne vous surprendra sans doute pas, mais Oppo a beaucoup mis l’accent sur cette dimension et la proposition ne manque évidemment pas d’intérêt.

À l’arrière, on va donc trouver un module composé de trois capteurs.

Le capteur principal atteint les 48 millions de pixels et il s’agit d’un IMX689. Il est couplé à un grand angle ouvrant à f/1.7 et composé de sept lentilles.

Ensuite, on trouve un deuxième capteur de 12 millions de pixels, un IMX586. Il est placé cette fois sous un ultra grand angle ouvrant à f/2.2 et offrant un champ de vision de 120° avec en prime six lentilles. À noter que cette optique est également capable de produire des photos en macro avec une distance de mise au point de 3 cm.

Le troisième et dernier capteur atteint les 13 millions de pixels et il est accompagné d’un téléobjectif offrant un zoom hybride 10x et une ouverture à f/1.3.

En prime, on trouve aussi un double système de stabilisation reposant sur un OIS et un EIS ainsi qu’un autofocus fonctionnant par détection de phase et de contraste. Ce dernier est complété par un autofocus laser.

Et en pratique, on peut dire que ce module réserve de bonnes surprises.

En plein jour, le Find X2 Pro est donc capable de générer des images complètement folles sur le grand angle, avec un piqué redoutable et une colorimétrie parfaitement naturelle. Contrairement à beaucoup de constructeurs, Oppo n’a pas eu la main trop lourde sur la saturation et c’est une très bonne chose.

La dynamique est aussi très convaincante et le téléphone sera capable de récupérer pas mal de détails dans les ombres et les hautes lumières. Ce qui permet aussi d’avoir un peu plus de flexibilité derrière en post production.

Très bonne surprise également, le Find X2 Pro est capable de produire de très beaux flous d’arrière-plan. Ils sont à la fois très naturels et très onctueux et ils permettent du coup de bien détacher nos sujets de leur environnement.

L’autofocus est efficace, du moins sur cette plage focale. On verra plus loin qu’il n’est pas toujours très à l’aise sur les zooms.

En intérieur, la qualité ne diminue pas. Le Find X2 Pro est une fois encore capable d’obtenir des images très détaillées. Pas de mauvaise surprise non plus au niveau de la colorimétrie, la balance des blancs vise juste. En prime, on a aussi une belle maîtrise en matière de sensibilité et le terminal sera capable de limiter l’apparition d’artefacts.

Comme à peu près tous les flagships à l’heure actuelle, le Find X2 Pro propose un mode nuit et ce dernier est très convaincant. Il a en effet moins tendance à éclaircir les clichés qu’un Xiaomi Mi 10 Pro (testé ici) et il permet du coup d’obtenir des photos assez réalistes, avec une belle ambiance nocturne.

En revanche, pour profiter pleinement de ce mode, il sera impératif d’investir dans un trépied.

Le Find X2 Pro propose trois longueurs focales différentes : un grand angle, un ultra grand angle et un téléobjectif. Avec pas moins de trois niveaux de zoom : 2x, 5x et 10x.

Sur le papier, on a donc une belle flexibilité. Mais dans les faits, il sera préférable de rester sur le 2x. Si vous allez plus haut, vous basculerez automatiquement sur un zoom numérique ou hybride et vous perdrez du même coup en piqué.

Plus important encore, si l’autofocus est très efficace sur le grand angle et l’ultra grand angle, il l’est nettement moins sur les zooms et il sera donc préférable de vous trouver à bonne distance de votre sujet sous peine de taper à côté… ou plutôt derrière.

J’ai également constaté des différences flagrantes sur la colorimétrie. Les clichés pris sur l’ultra grand angle tirent davantage sur le bleu.

S’il y a un mode qui m’a totalement convaincu, en revanche, c’est le mode macro.

Très efficace, il permet d’obtenir des images complètement folles, avec un piqué digne des plus gros boîtiers et un bokeh très onctueux. Attention en revanche à la distance de mise au point. Il faut bien se placer et si vous voulez maximiser vos chances de taper là où il faut, alors il sera une fois de plus recommandé d’investir dans un trépied.

Maintenant, même à main levée, il est possible d’obtenir de très belles images.

Le Find X2 Pro se débrouille aussi très bien au niveau des portraits. Là encore, le piqué est au rendez-vous et la très belle dynamique de son capteur principal permet d’obtenir des images détaillées en toute occasion.

Attention tout de même aux contre-jours. L’appareil est en effet assez sensible aux flares et il sera donc préférable d’avoir le soleil dans le dos ou sur le côté.

Il faut également noter que le Find X2 Pro a une autre particularité très intéressante.

Si vous shootez en mode pro, vous aurez la possibilité d’activer le mode RAW. Et là, bien sûr, vous aurez du même coup beaucoup plus de flexibilité en post production puisque le terminal récupérera beaucoup plus de données lors de la prise de vue.

Ce qui vous permettra du même coup de laisser libre cours à votre créativité.

La caméra selfie atteint les 32 millions de pixels de définitions et elle embarque une optique ouvrant à f/2.4. On retrouve bien entendu tous les modes Beauty habituels, des modes qu’il sera préférable de désactiver pour obtenir des images réalistes.

Dans l’absolu, cette caméra selfie est capable d’obtenir de bons résultats et elle propose même un mode nuit. Maintenant, la grosse déception se situe du côté de la vidéo puisque le Find X2 Pro se limite à du 1080p sur cette caméra.

Ce qui sera un peu juste pour les vlogueurs qui aiment voyager léger.

Fort heureusement, le module arrière ne souffre pas des mêmes limitations et il sera en mesure de filmer en 4K à 60 images par seconde. Pas de 8K comme sur les Mi 10 en revanche, mais ce n’est pas vraiment un problème. 

Ce n’est pas un problème parce que derrière, la qualité est au rendez-vous. Et une fois encore, le Find X2 Pro pourra obtenir des images très piquées et avec une belle colorimétrie. La stabilisation n’est pas mauvaise non plus, même si elle n’est pas encore au niveau d’un iPhone 11 Pro.

Remarquez, en la matière, Apple a toujours eu un temps d’avance sur ses concurrents.

Le dos est très doux au toucher

Le dos est très doux au toucher

Un module photo très capable

Un module photo très capable

Plateforme & Fonctions

Le Find X2 Pro est livré sous Color OS 7.1, qui est lui-même basé sur Android 10.

Et je vais être parfaitement honnête avec vous : cette plateforme m’a totalement conquis.

À la base, ma dernière expérience avec Color OS remonte au Find X. Et donc à quelques années en arrière. Et forcément, il me tardait de découvrir les nouveautés apportées au système.

Et ce dernier ne m’a pas déçu. L’interface est en effet très claire et très épurée, avec des visuels soignés et des animations d’une fluidité à toute épreuve. Une impression bien évidemment renforcée par l’excellent taux de rafraîchissement de la dalle.

Pas de mauvaise surprise non plus au niveau des logiciels préinstallés. Oppo a procédé avec parcimonie et on ne trouve pas de bloatwares comme sur certaines plateformes concurrentes. Quant aux applications maison, elles profitent toutes d’une interface homogène et qui s’accorde avec celle de la plateforme.

Mais derrière, on retrouve aussi quelques fonctions clés propres à Color OS 7.1.

Le système de navigation gestuel répond présent et il se rapproche énormément de ce que propose iOS. Il est même possible de passer d’une application à l’autre en effectuant des balayages horizontaux dans le bas de l’écran.

En prime, on trouve aussi plusieurs gestures supplémentaires. Un balayage à trois doigts du haut vers le bas suffit pour prendre une capture. Et si vous faites le geste inverse à partir d’une application, alors vous accéderez en un instant au mode multi fenêtré qui vous permettra d’afficher deux applications.

Des gestures très efficaces et qui permettent de gagner du temps au quotidien.

J’ai aussi beaucoup aimé le dock vertical qui permet de retrouver les outils de capture et de capture vidéo, mais aussi de garder ses applications préférées sous le coude. D’autant que ce dock permet lui aussi d’accéder plus rapidement au mode d’affichage multi-fenêtré : il suffit de glisser et de déposer une icône sur l’écran pour l’activer.

Et puis il y a tous les outils annexes, comme le clonage d’application qui vous permettra de créer plusieurs instances d’un même outil pour faire cohabiter plusieurs comptes, ou encore l’espace de jeu qui boostera les performances du téléphone lorsque vous lancerez le titre de votre choix.

Plus globalement, je n’ai constaté aucune latence, aucun bug et aucun problème de traduction durant ces deux semaines de test intensives.

Color OS 7.1 est clairement une excellente surprise pour moi. On sent que le constructeur a placé l’utilisateur au centre de ses priorités et c’est un excellent choix.

Jolie teinte au niveau des bordures

Jolie teinte au niveau des bordures

La petite languette en métallique qui va bien

La petite languette en métallique qui va bien

En Conclusion

Lorsqu’on teste des dizaines de smartphones chaque année, il y a toujours un risque de finir un peu blasé. Une question de routine, sans doute.

Fort heureusement, il y a toujours un moment où l’on finit par tomber sur un smartphone qui sort du lot et qui parvient à relancer notre intérêt pour le marché.

Pour moi, le Oppo Find X2 Pro en fait partie. Ce smartphone n’est pas qu’un simple modèle de plus dans l’immensité du marché de la téléphonie. Il se distingue sans la moindre difficulté de ses concurrents.

Alors bien sûr, on pourra toujours chipoter sur l’absence de charge sans fil ou encore sur la qualité du zoom numérique, mais cela n’enlève rien à ses exceptionnelles qualités.

Après, c’est vrai que le prix posera problème à pas mal de monde. 1199 €, c’est une somme importante. Maintenant, s’il fallait que je dépense 1200 € dans un smartphone, ce serait sans aucun doute dans celui là.

Il faut d’ailleurs rappeler que Oppo propose une offre de précommande très intéressante avec un casque B&O offert, un casque d’une valeur de 400 € !

Oppo Find X2 Pro

1199 €
9.7

Ecran

9.9/10

Design & Ergonomie

9.5/10

Puissance & Autonomie

9.9/10

Photo & Vidéo

9.5/10

Fonctions

9.5/10

Pour

  • Un design original
  • Un écran à tomber
  • Une puissance à toute épreuve
  • Une charge rapide vraiment rapide
  • Un module photo très capable

Contre

  • Pas de charge sans fil
  • Un zoom qui manque un poil de piqué