Test du Poco X3 NFC, la bonne surprise de cette rentrée

Pocophone, une des nombreuses marques de Xiaomi, est de retour, et ce n’est pas pour nous jouer un mauvais tour. La marque vient en effet de lever le voile sur un smartphone doté d’un excellent rapport qualité/prix, le fameux Poco X3 NFC.

Et si vous hésitez à franchir le pas, alors vous êtes bien tombé, car après deux semaines passées en sa compagnie, le moment est venu de vous livrer toutes mes impressions à son sujet.

Le Poco X2 NFC est indéniablement une bonne surprise

Le Poco X2 NFC est indéniablement une bonne surprise

Retrouvez tous les tests en avant-première sur la chaîne YouTube.

Design & Ergonomie

Le Poco X3 a pour particularité d’être proposé à un prix très attractif, un prix démarrant autour des 220 €. Et pour ce prix-là, bien sûr, on pourrait craindre le pire niveau design.

Pocophone a cependant évité l’écueil et ce petit téléphone réserve donc de bonnes surprises sur ce terrain.

L’appareil n’est pas ce que l’on pourrait appeler un poids plume. Il est massif et il est assez lourd en main. Le prix à payer pour pouvoir profiter d’une belle diagonale. Il faut en effet rappeler que le Poco X3 atteint les 6,67 pouces.

Puisqu’on en parle, l’écran se montre plutôt convaincant. Imposant, il est également entouré par de fines bordures, avec en prime un poinçon situé dans la partie haute de la dalle. Oui, un poinçon sur un téléphone proposé à moins de 250 €. Il faut avouer que cela surprend.

Sans surprise, le dos est fait de plastique. Toutefois, Pocophone n’a pas opté pour une couleur unie et un bandeau texturé traverse ainsi le panneau de haut en bas. Le module photo est centré, placé dans une pièce ronde transparente. Et on trouve un gigantesque « Poco » qui apporte un peu de folie à l’ensemble.

Seul bémol, le plastique choisi par le constructeur est un plastique brillant et il aura bien entendu tendance à attirer… les traces de doigts.

Le Poco X3 ne fait pas l’impasse sur le lecteur d’empreintes, mais ce dernier n’est pas placé dans l’écran. Pocophone a préféré l’intégrer au bouton de mise sous tension, placé sur la tranche droite, sous les contrôles du volume.

Le constructeur s’est montré généreux au niveau de la connectique. En plus du port USB-C, on va donc trouver une prise casque sur la tranche inférieure.

La trappe des cartes est placée sur la tranche gauche. Elle pourra accueillir, au choix, une carte Nano SIM et une carte micro SD ou bien deux cartes Nano SIM.

Dans l’ensemble, la prise en main est plutôt confortable. Si la plaque arrière est brillante, elle a au moins le mérite de ne pas être glissante et le téléphone ne se transformera donc pas en savonnette à la moindre occasion.

En revanche, et cela n’a rien de très étonnant, il faudra faire l’impasse sur la certification IP68 et se contenter d’une certification IP53.

Le poinçon du Poco X3 NFC est assez discret

Le poinçon du Poco X3 NFC est assez discret

Les bordures entourant la dalle sont plutôt fines

Les bordures entourant la dalle sont plutôt fines

Écran, Processeur & Autonomie

Le moment est à présent venu d’aborder la partie un peu plus technique et de voir ce que renferme le boîtier du téléphone.

On s’en doute, mais pour être en mesure de proposer le Poco X3 autour des 200-220 €, la marque a du faire quelques concessions. Le téléphone fait donc l’impasse sur l’écran OLED pour lui préférer une dalle LCD DotDisplay de 6,67 pouces. La définition atteint pour sa part le Full HD+, avec une résolution en 2 400 x 1 080. Précision importante, l’écran est recouvert d’une vitre de protection traitée au Gorille Glass 5.

Forcément, l’absence d’OLED déçoit un peu, mais soyons clair : l’écran du Poco X3 reste de très bonne qualité, avec un contraste atteignant les 1500:1, une luminosité suffisante pour que le téléphone soit utilisable en plein soleil et une colorimétrie qui tape dans le mille.

L’appareil vous permettra donc de profiter de vos films et de vos séries dans de très bonnes conditions, d’autant qu’il a aussi la bonne idée d’être équipé de deux haut-parleurs.

Mais il y a mieux encore. Le Poco X3 a en plus pour particularité d’embarquer une dalle offrant un taux de rafraîchissement de 120 Hz, et une fréquence d’échantillonnage tactile de 240 Hz.

Point important en 120 Hz le terminal basculera en réalité sur un taux adaptif et qu’il variera suivant l’usage. Une techno que l’on retrouve aussi sur le Galaxy Note 20 Ultra. De votre côté vous aurez la possibilité d’opter pour ce mode ou de basculer en 60 Hz.

Toujours est-il que si le 120 Hz ne se sentira pas du tout pour une utilisation standard, taux adaptif oblige, il suffira de lancer une partie de Call of Mobile pour constater l’avantage de cette configuration.

Tout sera en effet beaucoup plus fluide, et ce même si le Snapdragon 732G ne sera pas assez puissant pour faire tourner le titre avec les détails élevés.

Puisqu’on en parle, il peut être intéressant de rappeler que le Poco X3 est le premier à bénéficier de cette puce. Une puce finalement assez efficace et qui a surtout le mérite de ne pas chauffer, même en plein jeu. On appréciera également de pouvoir compter sur 6 Go de mémoire vive, qui seront suffisants pour nous permettre d’affronter sereinement l’avenir.

Concernant l’autonomie, Pocophone a vu grand en intégrant à son appareil une batterie de 5 160 mAh, une batterie qui a en plus le mérite d’être compatible avec la charge rapide 33 W.

Et ça fonctionne bien. En moyenne, j’ai rechargé le terminal tous les deux jours, et ce alors même que j’ai pas mal joué dessus. Quant à PC Mark, il a tenu en moyenne 21h30 avec le taux adaptif d’enclenché et 22h30 heures en 60 Hz.

Le module photo du Poco X3 ne passe pas inaperçu

Le module photo du Poco X3 ne passe pas inaperçu

Il y a bien un lecteur d'empreintes, mais il est placé sur la tranche du téléphone

Il y a bien un lecteur d’empreintes, mais il est placé sur la tranche du téléphone

Photo & Vidéo

Jusqu’ici, le bilan n’est pas mauvais. Oui, mais voilà, s’il y a un terrain sur lequel le Poco X3 déçoit un peu, c’est bien celui de la photo et de la vidéo. On en parle tout de suite.

A première vue, l’offre semble plutôt solide. Le Poco X3 embarque en effet un module composé de 4 capteurs, pour une belle flexibilité.

Le capteur principal est un IMX682 de Sony et il atteint les 64 millions de pixels de définition. Il s’accompagne d’un grand angle ouvrant à f/1.89 et il bénéficie de la technologie Super Pixel 4 en 1 qui permet de combiner 4 pixels en 1 pour récupérer plus de lumière.

Le second capteur atteint les 13 millions de pixels de définition et il s’accompagne cette fois d’un ultra grand angle ouvrant à f/2.2.

Ensuite, nous avons un petit capteur de 2 millions de pixels réservé à la macro avec une ouverture de f/2.4 et avec une mise au point à 4 centimètres.

Le dernier capteur atteint les 2 millions de pixels lui aussi, mais il se destine cette fois au calcul de la profondeur de champ.

Alors bien sûr, un grand nombre de capteurs n’est pas forcément garant ou synonyme de qualité. Le meilleur exemple reste celui du Pixel 4a qui, avec son seul et unique capteur, arrive à faire de l’ombre à tous les gros flagships du marché.

Et justement, on va voir que dans les faits, le Poco X3 est loin d’être parfait.

De jour, le Poco X3 est capable d’obtenir des images correctes. Le piqué n’est pas mauvais, pas plus que la colorimétrie, mais c’est surtout la dynamique et la mise au point qui pèchent.

La première s’en tiendra au strict minimum et le téléphone ne sera donc pas en mesure de récupérer tous les détails dans les ombres et les hautes lumières. Quant à la seconde, elle est presque anecdotique et il sera ainsi extrêmement compliqué d’obtenir des photos nettes avec des sujets en mouvement.

En soirée, le Poco X3 peut s’en sortir, à condition de rester sur le grand angle et de s’en tenir à de sujets fixes. Et même là, il arrivera parfois que des artefacts pas très jolis apparaissent sur les photos.

Le mode nuit, pour sa part, tient davantage du gag. Le téléphone produira en effet des images très sombres, même en le plaçant sur un trépied. Un problème qui vient du temps d’exposition, un temps trop court pour permettre au téléphone de récupérer assez de lumière.

En plus du grand angle et de l’ultra grand angle, le Poco X3 propose un zoom numérique. Et clairement, les autres focales ne font pas mieux que le grand angle. Une fois encore, on pourra obtenir des images correctes, mais qui laisseront très vite les photographes sur leur faim.

Aussi étrange que cela puisse sembler, le Poco X3 s’en tire assez bien en photo, notamment sur la stabilisation. Il permet de filmer des scènes à main levée sans trop de difficultés. En revanche, il pèche une fois encore par la dynamique, tout juste correcte.

Le Poco X3 n'est pas un poids plume, mais ses finitions sont soignées

Le Poco X3 n’est pas un poids plume, mais ses finitions sont soignées

L'écran est de bonne qualité

L’écran est de bonne qualité

Plateforme & Fonctions

Certains d’entre vous le savent sans doute, mais Poco est une des nombreuses marques appartenant à Xiaomi. Et il est donc livré avec MIUI 12.

Toutefois, un lanceur spécifique à la marque est présent à bord de l’appareil, le Poco Launcher.

Toutes les fonctions habituelles répondent présentes. Cela vaut notamment pour l’appui prolongé sur les icônes, mais aussi pour le tiroir des applications. Un simple balayage du bas vers le haut suffira à le faire apparaître.

Si l’interface est somme toute assez banale, il y a tout de même quelques fonctions intéressantes et qui méritent d’être soulignées.

Comme les fenêtres volantes par exemple. Une fois une application ouverte, il suffira de se rendre dans le centre de contrôle et taper sur le bouton dédié pour la réduire dans une petite fenêtre volante que vous pourrez ensuite déplacer comme bon vous semble.

Très pratique, cette fonction est aussi accessible par le biais des notifications. En les tirant vers le bas, vous pourrez ainsi faire apparaître la fenêtre volante associée. Plutôt futé. Grâce à ce système, vous pourrez par exemple répondre à un mail sans avoir besoin de basculer sur l’application.

J’ai bien aimé l’écran consacré à la batterie aussi, qui a le mérite d’être très visuel et très simple à comprendre.

Mais en prime, on a quelques fonctions spéciales bien pensées. La première a trait au jeu. Baptisée Game Turbo, elle est censée accélérer le titre sélectionné. Dans les faits, cependant, je n’ai pas ressenti de différences flagrantes.

La boîte à outils vidéo est pas mal non plus. Après avoir activé la fonction, il faudra l’associer aux applications vidéo de votre choix. Et lorsque ce sera fait, alors vous verrez apparaître un petit curseur sur l’écran de l’application associée. En effectuant un balayage latéral, vous pourrez alors afficher une boîte à outils comprenant des raccourcis vers des fonctions variées, dont une permettant de faire des captures vidéo.

Dans l’ensemble, j’ai trouvé le téléphone assez réactif et je n’ai pas noté de latence ou même de bugs particuliers. Dommage en revanche que toutes les icônes ne soient pas dans le même style, ça donne un peu un air d’inachevé à l’ensemble.

Le Poco X3 NFC est taillé pour le jeu

Le Poco X3 NFC est taillé pour le jeu

Le Poco Launcher propose quelques fonctions intéressantes

Le Poco Launcher propose quelques fonctions intéressantes

En Conclusion

On ne va pas se mentir, le Poco X3 fait un peu figure d’OVNI. Retrouver un écran 120 Hz sur un appareil proposé autour des 220 ou des 240 €, voire même sous la barre des 200 € en import, c’est complètement fou. Surtout quand on sait que certains flagships se limitent au 60 Hz.

Au final, après cette grosse semaine passée en sa compagnie, il n’y a qu’un point sur lequel il m’a vraiment déçu : la photo.

C’est clairement son point faible. Maintenant, pour le reste, franchement, il vaut le coup. Surtout à ce prix.

https://youtu.be/tj2q7Y0itpI

Poco X3 NFC

200 €
8.3

Ecran

9.0/10

Design & Ergonomie

8.5/10

Puissance & Autonomie

8.5/10

Photo & Vidéo

7.0/10

Fonctions

8.5/10

Pour

  • L'écran 120 Hz
  • L'autonomie
  • La prise en main générale
  • Le rapport qualité/prix

Contre

  • Le module photo très perfectible
  • Les petites incohérences au niveau de la plateforme

Mots-clés poco x3pocophone