TEST du XIAOMI POCO M4 PRO, le smartphone 5G généreux

Xiaomi, c’est l’un des plus gros vendeurs de smartphones au monde. Contrairement à Apple ou Samsung, l’entreprise chinoise propose une grille tarifaire bien plus accessible. D’où son succès et un rapport qualité/prix apprécié par les consommateurs, toujours aussi nombreux. Avec sa filiale POCO, la firme veut rendre plus accessible la 5G sans rogner sur les performances. Et son M4 Pro 5G se montre très généreux côté caractéristiques (malgré des défauts mineurs à souligner). Le prix de lancement de 174€ ou 194€ suivant la version choisie est alléchant (le prix sera ensuite de 229€ ou 249€). On félicite également la photographie et un design attrayant. Voici le test complet réalisé par Fredzone !

Pour ce test, le Poco M4 Pro m’a été confié pendant près d’une semaine. J’ai pu l’essayer dans de nombreuses conditions, aussi bien en journée que la nuit. Il m’a fallu plusieurs heures pour apprivoiser la bête et sa proposition intéressante, notamment en termes de logiciel.

Déballage et il faut le dire : le packaging jaune fait le boulot. On apprécie déballer le smartphone avec une petite excitation à l’idée de le découvrir. Xiaomi, contrairement à d’autres constructeurs, fait le choix d’inclure un secteur pour une charge de 33W. On trouve aussi un câble USB-C, des autocollants et autres manuels. Mais le plus gros point positif reste la présence d’une coque pour protéger dès l’achat son POCO M4 Pro 5G.

Certes, cet ajout peut paraître anecdotique, mais ne pas repasser à la caisse fait plaisir. Surtout si votre précédent modèle n’a pas les mêmes dimensions.

Le nouveau POCO M4 Pro 5G est disponible en précommande chez l’un des partenaires agréé de Xiaomi. Vous le trouverez ici à un prix imbattable. De plus, avec le code promo GobooP2, bénéficiez de 5€ de réduction sur votre achat. A noter également que les 30 premières commandes recevront en cadeau la montre connectée Mi Band 6 d’une valeur de 30€

Xiaomi reprend un design efficace (mais sans originalité)

On le sait, les constructeurs peinent à proposer du neuf côté design. Xiaomi n’échappe pas à la règle puisque le POCO M4 Pro 5G rappelle fortement d’autres modèles parmi lesquels le Mi 11T Pro. Mais ne crachons pas dans la soupe : le smartphone fait parfaitement le boulot. On ne parle pas d’une révolution mais d’un accès facile à un téléphone performant.

Pour loger la caméra frontale, Xiaomi opte pour un petit trou central et accompagne l’écran d’une bordure un peu épaisse (mais nous sommes sur un entrée de gamme). L’arrière arbore un gros bloc photo calé à gauche avec un capteur principal de 50 mégapixels. On trouve la mention de POCO sur le dos, preuve que Xiaomi veut en faire un porte-étendard de la téléphonie. Un nom que tout le monde reconnaît.

Pour l’ergonomie, le POCO M4 Pro 5G fait dans le simple mais efficace. Le bouton de déverrouillage se trouve sur la tranche droite, au centre, tandis que ceux servant au volume sont situés juste au-dessus. Pour glisser la carte SIM, c’est sur le côté gauche, en haut. Xiaomi fournit évidemment l’outil d’ouverture, indispensable que certains auront tendance à égarer. Une carte micro SD peut être glissée pour étendre la mémoire. Notre modèle dispose de 128 Go de stockage. Suffisant pour une petite utilisation.

Le POCO M4 Pro 5G embarque deux haut-parleurs. L’un sur la tranche supérieure, l’autre sur la tranche inférieure. Si la compression du son joue énormément, l’écoute sur Spotify et YouTube s’avère très bonne (à ma grande surprise). Lorsque le volume est au maximum, on constate une saturation assez faible. Les basses n’envoient pas trop, petite déception. L’immersion sonore propose du solide pour un entrée de gamme comme celui-ci.

Plus globalement, le POCO M4 Pro 5G tient bien en main, agréable à l’utilisation. Ressenti personnel : le dos en plastique a tendance à me donner des frissons. Il m’a fallu un temps d’adaptation à cette matière que j’expérimente assez peu avec mes téléphones. De loin, les reflets bleus sont sublimes, il faut le reconnaître. La lumière, qu’elle soit naturelle ou non, se reflète et donne un effet attirant de suite le regard ! Cette vision m’a frappé lorsque le M4 Pro 5G était posé sur la table de mon salon.

Des photos agréables et détaillées

C’est l’élément central de tous nos smartphones, la pierre angulaire : la photographie. Si autrefois, les constructeurs se permettaient de proposer des capteurs d’une piètre qualité pour les modèles en dessous du haut de gamme, les consommateurs sont désormais très exigeants. Et stoppons le teasing : le M4 Pro 5G de POCO se montre solide. Et c’est sans doute l’un de ses plus beaux arguments !

Le capteur principal de 50 mégapixels permet de capturer de jolis photos assez détaillées. Il suffit de zoomer sur les clichés ci-dessus pour constater que l’impasse n’a pas été faite sur les caractéristiques photographiques. Les couleurs reflètent bien la réalité avec une mise au point rapide. On constate cependant un peu de bavures et une qualité moindre à certains niveaux. La prise en main se montre plutôt folle : on sent que les équipes de Xiaomi ont mis le paquet à ce niveau. Lancer l’application est rapide : il suffit d’appuyer sur l’icône apparaissant de l’écran de veille.

On déplore cependant l’absence de zoom optique puisque les agrandissements livrent un rendu pixelisé, opérés numériquement. Mais pour un entrée de gamme, il aurait été compliqué de proposer telle technologie.

Grâce à l’optimisation logicielle et l’intelligence artificielle, le M4 Pro 5G ne demande pas une grande expertise pour réaliser de belles photographies. En plus des couleurs restituées avec la plus grande fidélité possible, chaque cliché atteint un standard convenable. Cet accompagnement fait des merveilles et se destine à un grand public soucieux d’une bonne qualité photographique.

Le M4 Pro 5G de POCO est généreux en termes de personnalisation. Plusieurs options sont proposées avec différents ratios (1:1, 3:4, 9:16…), un retardateur, une grille pour des clichés bien cadrés, etc. Un mode Pro se réserve aux spécialistes du bidouillage. Très technique, on imagine que Xiaomi vise une niche.

La vidéo, c’est l’autre point fort du M4 Pro 5G. On peut capturer des images en 1080p/60fps, 1080p/30fps ou 720p/30fps. Un large choix d’options pour viser un résultat précis. En termes de qualité vidéo, on part sur une image similaire aux photographies. Si les zooms s’avèrent peu efficaces et le rendu parfois baveux, les couleurs se démarquent fortement. Difficile de demander plus au smartphone.

On trouve aussi la possibilité de filmer en Slow Motion. Une option bienvenue pour un entrée de gamme et, pour l’avoir essayé plusieurs fois même en basse lumière, se montre satisfaisante.

En revanche, mauvais point pour les photos en basse luminosité. Certes, le smartphone de POCO propose une option dédiée aux clichés sombres, mais le résultat n’est pas convaincant. Les photographies atteignent le strict minimum : faibles détails, couleurs un peu tristes, etc. Ce point noir renvoie le M4 Pro 5G à sa catégorie, celle de l’entrée de gamme.

Pour la vidéo, même constat. On ne recommande pas le smartphone pour filmer de nuit ou en faible lumière (lors d’un concert, par exemple). Vous n’allez apercevoir que peu de détails à l’écran.

On tempère cependant puisque certains modèles supérieurs ont encore du mal à atteindre un bon résultat en basse luminosité. Il aurait été compliqué pour le M4 Pro 5G de proposer des photos d’une grande richesse lorsqu’il fait sombre.

Des selfies franchement impressionnants

Sans doute ma plus grosse surprise : le capteur frontal de 16 mégapixels fait des merveilles. Le mode selfie embellit énormément grâce à la magie du logiciel et se montre très détaillé. Inutile de faire énormément de réglages, ceux par défaut suffisent pour un résultat impressionnant.

Sur la photo de gauche, j’ai utilisé le mode Portrait en plein après-midi avec un léger effet bokeh automatique. On devine aisément le décor en arrière-plan et mon visage ne montre aucune texture baveuse ou imperfection liée à la qualité photographique.

La photo de droite est un simple selfie. Pas d’effet bokeh, donc, et même constat pour le visage. Les éléments derrière moi se démarquent facilement. J’apprécie également ce rendu. Chacun fera son choix entre les deux modes.

Je dois m’avouer très satisfait par les selfies, ma plus belle découverte avec ce M4 Pro 5G. Je ne m’attendais pas à une telle précision et Xiaomi a parfaitement conscience que les consommateurs apprécient pouvoir se prendre en photo avec un retour direct. Et le smartphone ne lésine pas sur ce point.

Mais vous l’aurez deviné, la nuit pose (encore) problème.

Car encore une fois, le mode selfie montre ses limites en basse lumière. Décidément, le M4 Pro 5G aime l’éclairage ! Outre la qualité peu flatteuse des photos frontales de nuit malgré les lumières de la ville, le rendu de la peau apparaît trop lisse. Un peu artificiel. Rien d’alarmant, évidemment, mais il est bon de prévenir que vous n’aurez pas droit à d’aussi bons selfies qu’en journée (ou lumière artificielle).

On fera donc l’impasse sur les selfies de nuit ou dans un environnement peu éclairé. On espère que POCO va améliorer ce point avec ses prochains smartphones (et on en doute pas !).

Une jolie fiche technique pour un prix cassé

Xiaomi régale toujours avec ses fiches techniques et le M4 Pro 5G de sa filiale POCO n’échappe pas à la règle. Comme toujours, on part sur un rapport qualité/prix imbattable. Oubliez la concurrence ne montrant que peu de respect pour les modèles moins puissants. L’entreprise vise les meilleures caractéristiques sans vous ruiner. Voici les spécifications, en vrac :

  • Ecran : LCD, Full HD+, 6,6 pouces, résolution 2400 x 1080, taux de rafraîchissement de 90 Hz
  • SoC : MediaTek Dimensity 810 5G (gravure 6 nm)
  • Mémoire vive : 6 Go de RAM
  • Caméra arrière : 50 mégapixels
  • Capteur frontal : 16 mégapixels
  • Vidéo : 4K, 1080p/60fps, 1080p/30fps et 720p/30fps
  • Batterie : 5000 mAh (pas de recharge à induction)
  • Recharge rapide 33W
  • Système d’exploitation : Android 11 (surcouche MIUI 12.5.1)
  • Lecteur d’empreintes sur la tranche
  • Protection IP53

L’écran s’avère très imposant avec une taille de 6,6 pouces de diagonale. Comme une majorité d’entrées de gamme, il faut ici se contenter d’une technologie LCD Full HD+ avec une résolution de 2400 x 1080. Sans être transcendants, les contrastes font le boulot. La luminosité de l’écran s’avère agréable à l’œil même lors d’une utilisation prolongée. On pense notamment aux jeux vidéo, films et séries. Couplé aux haut-parleurs, les sessions sur l’écran du M4 Pro 5G se révèlent réussies.

Malgré tout, ce smartphone ne s’adresse pas forcément aux gros joueurs mais plus à des sessions casual. N’espérez pas un confort total en comparaison avec d’autres modèles de Xiaomi. Sans oublier que son taux de rafraîchissement de 90 Hz ne lui permet pas d’atteindre la qualité d’autres écrans (notamment ceux utilisant une technologie OLED et 120 Hz). Mais rappelons qu’il s’agit d’un entrée de gamme, difficile de le blâmer pour ça… Car en l’état, l’écran du M4 Pro 5G vise haut.

Xiaomi propose également un ajustement automatique de la luminosité. Cette option permet de s’adapter à la lumière ambiante (il est aussi possible de faire des ajustements mineurs manuellement). Pour le retour des beaux jours, la configuration lors d’une forte lumière ambiante est possible.

La batterie de 5000 mAh permet de tenir une journée voir plus (précisons que le smartphone étant neuf, sa capacité est optimale). La recharge rapide de 33W permet de récupérer 100% d’énergie en un peu plus d’une heure. Rien à redire sur ce point, le M4 Pro 5G respecte les standards du marché.

La surcouche MIUI 12.5.1 demande un peu d’apprentissage

Le M2 Pro 5G arrive avec Android 11 et sa surcouche constructeur MIUI 12.5.1. Une surcouche améliorée par rapport aux précédentes versions, apportant de nombreuses fonctionnalités bienvenues. Alors certes, la navigation paraît confuse au début mais progressivement, le smartphone devient plus simple à utiliser. Il faudra compter plusieurs jours et des heures à bidouiller pour découvrir tout ce que le système d’exploitation mobile nous réserve.

Car dès les premiers pas, soyons honnête : MIUI 12.5.1 manque d’instinctivité et de logique. Les emplacements des applications, la mise en forme des modules, rien n’apparaît évident. D’autant plus lorsque l’on a eu d’autres OS bien plus accessibles en main juste avant, aussi bien Android qu’iOS. 

On trouve évidemment les applications Google déjà installées, les incontournables : Google, Gmail, Maps, YouTube, Drive et Google One. Tout à gauche apparaît une liste des derniers articles presse. Le Monde, Yahoo, Sciences et avenir, etc. De quoi conserver un œil sur l’actualité sans télécharger d’applications tierces. Les amateurs d’informations fraîches (que nous sommes) apprécieront.

En revanche, gros point noir en rapport avec le téléchargement d’applications sur le Play Store. Lorsque j’ai téléchargé Strike Force pour tester un peu l’écran du M4 Pro 5G en jeu, une analyse de l’antivirus a été proposée. Si vous acceptez, une publicité s’affiche alors !

Alors oui, cela peut paraître un détail, mais payer un téléphone et se retrouver avec du contenu commercial n’est jamais agréable. Qu’importe le prix du modèle. Mais il est possible de désactiver cette publicité, dommage que l’option ne soit pas proposée par défaut.

En conclusion

Doit-on opter pour le POCO M4 Pro 5G ? Tout dépend de vos envies. Si vous possédez déjà le M3 Pro, on sera tenté de vous dire de faire l’impasse sur ce nouveau modèle. Finalement, les changements s’avèrent peu nombreux. Un capteur de 48 mégapixels contre 50 mégapixels, une batterie de 5000 mAh dans les deux cas (mais avec charge de 22,5 W contre 33 W), etc. Sans oublier que les smartphones sont 5G, pas de nouveauté côté connectivité.

Si vous êtes à la recherche d’un entrée de gamme capable de livrer le meilleur, le M4 Pro 5G est indéniablement fait pour vous. Agréable à prendre en main et esthétiquement qualitatif, le smartphone vous propose du lourd. Lorsqu’il s’agit de photographie et sans faire de merveilles, le téléphone permet de jolis clichés pour de beaux souvenirs. Sans oublier sa vidéo 4K jusqu’à 1080p/60fps, énorme argument. Même chose pour les selfies, mon gros coup de cœur en termes de qualité. J’ai été sous le charme ! Les plus débrouillards seront capables d’appliquer des changements pour obtenir le rendu qu’ils souhaitent.

L’écran s’avère agréable à l’œil et les performances correctes lors de sessions gaming. Regarder des vidéos, films, séries, c’est sans conteste le gros point positif du M4 Pro 5G ! Un écran massif d’une qualité assez rare pour ce prix.

Pour l’autonomie, comme expliqué précédemment, 100% de batterie assure une journée complète voir plus si vous n’utilisez pas constamment votre smartphone. La recharge de 33 W permet de récupérer de l’énergie rapidement.

<< Précommander dès maintenant le nouveau téléphone de Xiaomi ! >>

  Note
EsthétiqueBeau design, dos coloris bleu agréable à l’œil. On apprécie son écran massif avec un trou pour l’encoche. Le bloc photo ne fera pas l’unanimité par son aspect massif.8/10
PhotographieTrès beau rendu pour un entrée de gamme, notamment les sublimes selfies. On regrette une qualité moindre en faible lumière. Des rendus parfois baveux mais rien d’alarmant. Xiaomi a fait du bon boulot.7/10
VidéoComme la photographie, de belles performances mais un résultat entaché par la faible lumière. On félicite la multiplicité des options offertes par le M4 Pro 5G. Notamment la possibilité de filmer au ralenti.7,5/10
PerformancesPas de ralentissements constatées, une bonne autonomie, la surcouche constructeur fait le boulot malgré une prise en main un peu confuse au début. On aime vraiment le soin apporté à l’esthétique des menus. Sans oublier son écran agréable à l’œil. Mauvais point : désactiver soi-même la publicité de l’antivirus.7/10
ConclusionLe M4 Pro 5G s’impose comme l’un des smartphones de cette fin d’année. Un rapport qualité/prix imbattable, Xiaomi fait honneur à sa réputation. Pour un petit prix, vous pourrez profiter d’un modèle performant et généreux sur beaucoup d’aspects.85%