Test du HP SlateBook 14 : Android, sur un PC

Android équipe désormais des milliers de terminaux différents. Parmi eux, on trouve bien sûr de nombreux smartphones, mais aussi des tablettes et, de façon plus étonnante, des ordinateurs. Plusieurs constructeurs ont en effet tenté l’expérience de créer des ordinateurs portables venant par défaut avec Android comme système d’exploitation. HP est l’un de ces constructeurs et il a ainsi annoncé le SlateBook 14, un ordinateur portable de 14 pouces tournant sous Android 4.3 Jelly Bean.

Android sur un ordinateur, nul doute que ça peut paraître étrange et, à l’utilisation, ça l’est en effet quelque peu. Mais passé cette première impression, que donne le HP SlateBook 14 ? Pour le savoir, lisez donc ce test complet de la bête !

Le HP SlateBook 14

Spécifications

Avant toute chose, pour ne rien changer aux bonnes vieilles habitudes, commençons par lister les différentes spécifications techniques qui caractérisent le HP SlateBook 14 où l’on pourra ainsi trouver :

  • un écran tactile de 14 pouces avec affichage Full HD (1 920 × 1 080 pixels) ;
  • un processeur Nvidia Tegra 4, quad-core cadencé à 1,9 GHz ;
  • 2 Gio de RAM ;
  • 32 Go de mémoire interne ;
  • 1 port de cartes microSD, 2 ports USB 2.0, 1 port USB 3.0, 1 port HDMI ;
  • des dimensions de 34,4 × 24 × 1,59 cm ;
  • un poids de 1,68 kg ;
  • Android 4.3 Jelly Bean.

Le HP SlateBook 14 est disponible au prix de 399,00€ en un seul coloris : gris foncé accompagné de touches de jaune. Il est alimenté par une batterie Li-ion polymère 3 cellules et vient avec toutes les applications Google attendues comme Gmail et, bien sûr, le Play Store.

La tranche gauche du HP SlateBook 14

La tranche gauche du HP SlateBook 14

La tranche droite du HP SlateBook 14

La tranche droite du HP SlateBook 14

Le SlateBook a beau être un ordinateur portable, il conserve tout de même certains composants auxquels on verrait plus l’utilité sur une tablette, comme l’accéléromètre ou le gyroscope par exemple.

Design et ergonomie

Le SlateBook 14 arbore un design assez habituel chez HP. Entièrement gris, le logo de la marque est mis en valeur dans un disque jaune qui rappelle l’arrière de l’ordinateur lui-même qui est lui totalement jaune.

Avec son épaisseur plutôt fine pour un ordinateur portable et son poids de seulement 1,68 kg, le HP SlateBook 14 peut être rangé dans la catégorie des ultrabooks. Il est léger et portatif et pourra vous accompagner dans tous vos déplacements sans aucune gêne. Sa taille un peu particulière vous empêchera cependant de trouver des multitudes de pochettes de rangement bien adaptées : il en existe quelques-unes mais beaucoup moins que pour des tailles un peu plus « standard ».

Le HP SlateBook 14

Le HP SlateBook 14

Le SlateBook 14 peut s’utiliser entièrement avec l’écran tactile, puisque Android est fait pour ça à la base. Cependant, il est tout à fait possible d’utiliser le touchpad ou même une souris externe pour simuler votre doigt. Le touchpad a d’ailleurs le bon goût de proposer un multitouch comme le fait l’écran tactile.

Naviguer avec l’écran tactile est pratique, mais le clavier empêche une prise en main aussi bonne qu’avec une tablette, ce qui est plutôt dommage. Le problème de ce clavier, c’est qu’il gêne plus qu’autre chose : Android est loin de nécessiter l’utilisation continue d’un clavier.

Hormis cette utilité discutable, le clavier est très bon. Il est confortable, les touches sont agréables à frapper, bref, utiliser ce clavier est bien sûr beaucoup mieux qu’utiliser un clavier tactile.

Ce clavier est un peu différent de ce que vous pourrez retrouver sur des ordinateurs plus traditionnels. On n’y trouve ainsi pas de touches telles que F1, F5 et autres, mais on pourra y voir des touches telles que « Accueil » ou « Retour« , qui auront exactement la même fonction que ceux que l’on retrouve… en bas de l’écran tactile. Faire un choix aurait été plus judicieux, et supprimer les boutons tactiles aurait ainsi été largement justifié.

Le clavier du HP SlateBook 14

Le clavier du HP SlateBook 14

Cela aurait d’ailleurs été un bon moyen de retirer un contrôle au clic d’Android, car c’est l’un des points faibles de ce SlateBook 14 : l’écran n’est pas stable et cliquer dessus le fera trembloter un peu, ce qui est assez gênant étant donné que, sur Android, vous êtes tout le temps amené à cliquer !

Expérience utilisateur avec les applications HP

L’écran tremble un peu trop quand on l’utilise, mais sinon cette utilisation est fluide : il répond rapidement et est ainsi très réactif. Côté affichage, ce n’est pas parfait : les couleurs sont bonnes et il n’y a en fait rien à lui reprocher. Quand on est en face. Car l’angle de vision du HP SlateBook 14 n’est pas très bon, même s’il se défend : dès qu’on s’éloigne de la perpendiculaire, l’image reste visible mais les couleurs sont tout de suite moins belles. Dommage.

L'écran du HP SlateBook 14

L’écran du HP SlateBook 14

Les touches de navigation d’Android ne sont pas les seules à pouvoir être retrouvées sur le clavier du SlateBook 14 qui propose ainsi divers raccourcis pour lancer la recherche, que ce soit par le clavier ou par la voix. On trouvera également un bouton de capture d’écran fort appréciable et un raccourci vers un navigateur web. Le soucis des raccourcis, finalement, c’est qu’ils ne semblent pas paramétrables : j’ai par exemple installé Firefox et cette touche continue de ne me proposer que le navigateur Android ou Google Chrome.

L’autonomie du HP SlateBook 14 est mauvaise : l’écran consomme toute la batterie à une vitesse folle et il faudra ainsi sacrifier quelques fonctions et une bonne partie de la luminosité pour pouvoir continuer à utiliser l’ordinateur.

Côté surcouche, HP est resté très simple, un peu à l’image de Motorola : on se retrouve devant un Android presque pur, avec seulement quelques applications installées par défaut. Du coup, on ne comprend pas trop pourquoi HP persiste à rester sous Android 4.3 et à ne pas mettre à jour sa machine.

En ce qui concerne les applications proposées par HP, elles sont assez diverses et vous permettront ainsi par exemple de connecter une imprimante à votre SlateBook, pour pour pouvoir ensuite imprimer les documents créés avec la suite bureautique intégrée.

Du traitement de texte sur le HP SlateBook 14

Du traitement de texte sur le HP SlateBook 14

Cette suite vous permettra de créer des documents Word, Excel ou PowerPoint. Les options sont cependant plus limitées que sur les logiciels originaux et vous ne pourrez ainsi pas utiliser les fonctionnalités les plus poussées de la suite Microsoft Office sur ordinateurs.

L’impression à distance fonctionne plutôt bien et devrait donc se révéler utile à toute personne utilisant la suite bureautique.

Enfin, côté son, on a droit à un système Beats Audio, mais il n’est guère impressionnant : certes le volume peut monter assez haut, mais la qualité du son n’est pas des plus belles.

Verdict

Le HP SlateBook 14 ne laisse pas une très bonne impression générale. Android n’est clairement pas adapté à un tel usage : ceux qui attendent une tablette seront gênés par le clavier, et ceux qui attendent un ordinateur seront gênés par le manque de « gros » logiciels réellement complets comme ceux que l’on peut retrouver sur Windows, Linux ou Mac OS.

Par ailleurs, un écran de 14 pouces semblent peut-être un peu trop important : peu d’applications sont adaptées et on peut constater de nombreuses pixellisations. Certaines de ces applications ne se lancent d’ailleurs qu’en mode portrait, ce qui est un peu gênant puisque, dans ces cas-là, le SlateBook affiche les choses verticalement, avec de larges bandes noires sur les côtés.

En bref, l’expérience est intéressante mais elle aurait pu être plus concluante si HP avait proposé une surcouche plus adaptée.