Test de l’iPhone 12 Pro Max, il a vraiment tout d’un grand

Apple a présenté pas moins de quatre nouveaux smartphones lors du Keynote du mois d’octobre. Et après l’iPhone 12 Pro et l’iPhone 12 Mini, le moment est venu de nous pencher sérieusement sur l’iPhone 12 Pro Max, le plus grand et le plus abouti de la bande.

Contrairement à ce que l’on aurait pu croire, l’iPhone 12 Pro Max ne propose pas tout à fait la même chose que l’iPhone 12. Il va en effet plus loin que son camarade sur le terrain de la photo et de la vidéo et il me tardait donc de le tester.

L'iPhone 12 Pro au format XXL, ça donne l'iPhone 12 Pro Max
L’iPhone 12 Pro au format XXL, ça donne l’iPhone 12 Pro Max

C’est désormais chose faite et quelques semaines plus tard, le moment est donc venu de vous présenter le test de ce smartphone hors du commun.

Design & Ergonomie

L’iPhone 12 Pro Max a tout d’un iPhone 12 Pro, mais au format XXL.

Autant commencer par enfoncer une porte ouverte. Avec une hauteur de 160,8 mm, une largeur de 78,1 mm et une épaisseur de 7,4 mm, l’iPhone 12 Pro Max n’est pas ce que l’on pourrait qualifier de modèle de discrétion. Encore moins avec son poids. Le terminal atteint en effet les 226 grammes, contre 187 grammes pour l’iPhone 12 Pro.

L’iPhone 12 Pro Max est donc à la fois lourd et encombrant. Par extension, cela veut également dire qu’il ne s’adressera pas à tout le monde. Si vous cherchez un téléphone compact, léger et facile à manipuler, n’y allez pas et orientez vous plutôt vers un iPhone 12 Pro ou, mieux, vers un iPhone 12 Mini.

En revanche, si vous recherchez un smartphone orienté multimédia ou gaming et qui est en plus capable de se transformer en studio de montage vidéo ou de retouche photo, alors ses généreuses dimensions seront plutôt un atout.

Il se fait difficilement oublier une fois en main, mais cet écran...
Il se fait difficilement oublier une fois en main, mais cet écran…

Les finitions restent proprement exemplaires. L’assemblage est soigné, avec une belle construction.

L’écran est majestueux. Immense, il a aussi pour principale caractéristique d’être encadré par de fines bordures qui lui donnent un aspect très élancé. L’encoche répond toujours présente, avec toute la profusion de capteurs qui l’accompagne.

Principale différence avec la génération précédente, les bordures ne sont pas arrondies, mais totalement plates. Ces bordures rendent le téléphone plus agréable à manipuler qu’un iPhone 11 Pro Max.

Précision importante, elles sont également faites en acier inoxydable, là où les iPhone 12 Mini et iPhone 12 s’en tiennent à des bordures en aluminium.

Autre différence, le dos de l’iPhone 12 Pro Max affiche une finition mate. Ici, il s’agit de la version Bleue Pacifique, soit le nouveau coloris de l’année. Un bleu assez profond et qui tire finalement pas mal sur le gris. Suffisamment en tout cas pour qu’on ne s’en lasse pas.

Les tranches plates améliorent grandement la prise en main du téléphone
Les tranches plates améliorent grandement la prise en main du téléphone

Le module photo est proprement immense. Il est clairement plus imposant que celui de l’iPhone 12 Pro, mais il est aussi plus grand que celui de l’iPhone 11 Pro Max. Et on verra plus loin que ce changement de taille ne s’est pas fait sans raison.

Aucun changement au niveau de la prise en main. Les boutons sont toujours répartis sur les tranches du téléphone et l’interrupteur n’a pas été oublié. Pas plus que le connecteur Lightning, qui n’a toujours pas cédé la place à de l’USB Type-C.

L’iPhone 12 Pro Max a aussi pour particularité d’embarquer deux haut-parleurs. Et là, on va être très clair, ils approchent de la perfection. Ils seront en effet capable de restituer un son profond, dense, avec une spatialisation suffisante pour nous permettre de rentrer dans nos films ou nos jeux.

L'acier inoxydable rend le téléphone très résistant
L’acier inoxydable rend le téléphone très résistant

Ecran, Processeur & Autonomie

L’iPhone 12 Pro Max est proposé à partir de 1 259 €. Et bien entendu, pour ce prix, nous sommes en droit d’en attendre le meilleur. On va voir qu’il ne manque pas d’arguments sur un terrain plus technique.

L’iPhone 12 Pro Max atteint donc une diagonale de 6,7 pouces. On est bien entendu sur un écran OLED, un écran de type Super Retina XDR. La résolution monte sur du 2 778 x 1 284, pour une densité de pixels de 458 ppp.

La dalle est compatible le HDR et elle prend aussi en charge l’espace colorimétrique P3, comme tous les autres iPhone 12. La luminosité est comprise entre 800 nits en standard et 1 200 nits en HDR.

Clairement, on est en présence d’une dalle remarquable, une dalle qui a d’ailleurs été encensée par les experts de DisplayMate.

L'encoche est toujours présente, mais elle est justifiée par Face ID
L’encoche est toujours présente, mais elle est justifiée par Face ID

Vous aimez regardez des films ou des séries sur votre téléphone ? Aucun problème, l’iPhone 12 Pro Max excellera dans cet usage. 

Toutefois, c’est surtout pour la création qu’il est le plus efficace. Entre le support du P3 et sa belle diagonale, il est clairement fait pour cet usage et il pourra parfaitement faire office de studio de création nomade.

D’autant qu’il a la puissance qu’il faut. Avec sa puce A14, l’iPhone 12 Pro Max ne reculera devant rien et il excellera dans tous les domaines, même le jeu.

Petite parenthèse importante tout de même. Vous le savez sans doute déjà, mais Apple a doté tous ses iPhone 12 d’un écran 60 Hz. Ils font donc l’impasse sur le 90 ou 120 Hz et cela a bien entendu beaucoup déçu les amateurs de jeux rapides.

Après, cela ne veut évidemment pas dire qu’on ne peut pas jouer avec. J’ai eu l’occasion de tester pas mal de titres en provenance d’Apple Arcade et l’absence du 90 ou 120 Hz ne m’a pas empêché de m’amuser.

Cet écran est clairement l'un des meilleurs du marché
Cet écran est clairement l’un des meilleurs du marché

Mais l’iPhone 12 Pro Max a un autre atout : son autonomie.

Entendons nous bien, elle reste en deçà de ce que proposait l’iPhone 11 Pro Max, mais elle est tout de même bien au-dessus de celle des autres iPhone 12. 

Avec mes usages, soit les réseaux sociaux, du web, de la musique, de la photo, de la vidéo, du multimédia et un peu de jeux, il tient en moyenne une journée et demie. J’ai même réussi à atteindre les deux jours à plusieurs reprises.

Attention cependant, car lorsque la 5G sera disponible, et lorsque nous pourrons enfin en profiter, il faudra inévitablement s’attendre à une baisse de l’autonomie du téléphone.

Le menton est aussi fin que les autres bordures
Le menton est aussi fin que les autres bordures

Photo & Vidéo

Et le moment est venu d’aborder ce qui sera très clairement le gros chapitre de ce test, à savoir la photo et la vidéo.

Car comme on va le voir tout au long de cette partie, l’iPhone 12 Pro Max a vraiment été pensé pour les photographes et les vidéastes.

Mais avant de poursuivre, on va commencer par un bref état des lieux.

L’iPhone 12 Pro Max embarque un module photo composé de trois capteurs et d’un LiDAR, exactement à la manière de l’iPhone 12 Pro. Les caractéristiques de la pièce restent d’ailleurs proches, du moins au premier coup d’oeil.

Le capteur principal atteint donc une définition de 12 millions de pixels et il est couronné d’un grand angle ouvrant à f/1.6. L’optique est stabilisée et elle comporte sept éléments.

Le module photo est immense, bien plus grand que celui de l'iPhone 11 Pro Max
Le module photo est immense, bien plus grand que celui de l’iPhone 11 Pro Max

Le capteur secondaire propose la même définition, avec cette fois un ultra grand angle offrant une ouverture de f/2.4 et un champ de vision de 120°. Cette fois, l’optique se compose de cinq éléments.

Pour finir, nous avons un troisième capteur offrant une définition identique, mais avec un téléobjectif offrant une ouverture à f/2.2 et un zoom optique de 2,5x, pour un zoom numérique montant au 12x.

A première vue, la seule différence semble se situer du côté du téléobjectif. Le zoom optique de l’iPhone 12 Pro Max est en effet meilleur que celui de l’iPhone 12 Pro et il en va de même pour le zoom numérique.

Sauf qu’il y a deux autres éléments clés à prendre en considération : la taille du capteur placé sous le grand angle et… son système de stabilisation.

Premier point et pas des moindres, le capteur principal de l’iPhone 12 Pro Max est physiquement plus grand que celui de l’iPhone 12 Pro. Dans la mesure où la définition ne change pas, cela veut dire que ses photosites sont aussi plus grands… et ils seront donc en mesure de récupérer plus de lumière. 

Mais en plus de cela, l’iPhone 12 Pro Max est également le tout premier iPhone à embarquer un système de stabilisation du capteur. Un système similaire à celui des boîtiers comme le GH5. Le capteur sera donc en mesure de se déplacer pour compenser nos tremblements ou toutes les vibrations pouvant survenir lors de la prise de vue.

Deux innovations majeures qui, lorsqu’on les met bout à bout, sont censés faire de l’iPhone 12 Pro Max un tueur en basse luminosité.

Mais penchons-nous plutôt sur ce qui compte vraiment, et donc sur les images.

En pleine journée, l’iPhone 12 Pro Max fait des miracles. Il est en effet capable de sortir des images très détaillées, avec une belle dynamique et un autofocus à la fois précis et réactif, même sur les sujets les plus rapides.

Comme pour ses camarades, il a un peu tendance à tirer vers le jaune, mais il sera toujours possible de rattraper le coup en post production avec les outils d’édition intégrés à photos ou même avec des solutions tierces comme Lightroom.

Autre atout, la profondeur de champ. L’iPhone 12 Pro Max est capable de générer de beaux flous sans pour autant nous imposer de basculer vers le mode portrait. Le flou en question semble à première vue un peu plus prononcé que sur l’iPhone 12 Pro, mais nous aurons sans doute l’occasion d’en reparler plus tard.

Et ça, c’est très important. Vous le savez sans doute, mais la prochaine version d’iOS marquera l’arrivée du très attendu ProRAW, le nouveau format photo sans compression d’Apple.

Ce format devrait nous aider autant de flexibilité que le RAW, mais attention car il ne prendra pas en charge le mode portrait. C’est donc une bonne chose que l’on puisse générer d’aussi beaux flous en mode photo normal.

De nuit, on conserve un niveau de détails impressionnants sur le grand angle, avec un piqué omniprésent et une très belle dynamique, notamment dans les ombres. 

L’iPhone 12 Pro Max est également moins sujet aux éblouissements comparé à un iPhone 12 Mini et un iPhone 12. L’autofocus est à la fois rapide et précis, même sur des scènes peu éclairées.

Les autres focales s’en sortent aussi bien, mais il sera préférable de rester sur le zoom optique et de ne pas dépasser un grossissement en 2,5x. Si vous allez au delà, alors vous basculerez sur le zoom numérique, ce qui se traduira par une perte de qualité importante.

Je constate aussi du mieux sur les poses longues. Grâce à la stabilisation du capteur, on peut parfaitement shooter avec une vitesse de 1 ou de 2 secondes sur le capteur principal sans se retrouver avec des photos ratées. En revanche, il sera préférable de ne pas dépasser la seconde sur les autres capteurs.

L’iPhone 12 Pro Max propose trois focales, avec un grossissement optique allant du 0,5x au 2,5x, pour une amplitude en 5x. Au delà d’un grossissement en 2,5x, il basculera  automatiquement sur le zoom numérique et une perte de qualité sera à craindre.

Maintenant, si vous restez sur les trois vraies focales du téléphone, alors vous pourrez obtenir de très beaux clichés, et ce dans toutes les conditions lumineuses possibles. L’appareil est en effet à l’aise sur tous les terrain et il sera tout à fait envisageable de shooter en pleine nuit sur l’ultra grand angle ou le zoom sans que cela ne nuise à la qualité des photos.

Attention en revanche, car si vous allez trop loin et que vous basculez sur le zoom numérique, alors vos clichés perdront énormément en netteté et des artefacts pas forcément très jolis apparaîtront vite.

Rien à dire de particulier au niveau de l’ultra grand angle, si ce n’est que la distorsion reste maîtrisée. En revanche, cette focale est plus sensible aux flares que le grand angle.

Le mode portrait a toujours été l’un des points forts des iPhone et ce n’est pas prêt de changer. Tout comme l’iPhone 12 Pro et l’iPhone 12 Mini, l’iPhone 12 Pro Max sera en mesure de sortir des images très convaincantes dans ce mode, avec de beaux flous qui nous permettront de bien isoler le sujet.

Ce que j’apprécie d’ailleurs, c’est que ce flou reste intelligent et mesuré.

En effet, sur beaucoup de téléphones, les algorithmes ont tendance à couper le sujet de son environnement et à le rendre totalement net, ce qui créé du même coup une rupture un peu trop franche avec l’arrière plan.

Ici, ce n’est pas le cas. L’exemple le plus frappant reste celui du portrait pris de Lola en intérieur. Les yeux sont nets, de même pour le nez, mais les oreilles sont un peu plongées dans le flou, de même pour l’arrière de la tête.

On se rapproche donc tout doucement du rendu d’un reflex ou d’un boîtier hybride et on peut évidemment saluer la prouesse.

Je le disais tout à l’heure, mais l’iPhone 12 Pro Max a pour particularité d’avoir un capteur stabilisé, un peu à l’image de ce que proposent des boîtiers comme le GH5 de Panasonic ou le plus récent EOS R5 de Canon.

Sans être miraculeux, ce système permettra d’atténuer encore un peu plus les tremblements de nos plans, notamment en suivi de sujets. Maintenant, il n’y a pas non plus de rupture franche avec un iPhone 12 Mini ou un iPhone 12 Pro.

Quant aux images, elles sont de qualité. On conserve une belle sensation de netteté et une belle plage dynamique. Les couleurs tirent toujours un peu vers le jaune, mais cela ne porte pas préjudice à la qualité des vidéos.

Le basculement entre les différentes focales en vidéo est toujours aussi fluide.

Soyons clair, l’iPhone 12 Pro Max n’est pas seulement un très bel appareil photo, c’est aussi une très bonne caméra. 

Pour accrocher les optiques de Moment, il suffit d'utiliser une des coques de l'accessoiriste
Pour accrocher les optiques de Moment, il suffit d’utiliser une des coques de l’accessoiriste

Alors bien sûr, il n’atteindra pas forcément le niveau d’un boîtier expert, mais on peut tout de même faire de très jolies choses avec. Surtout lorsqu’on l’accessoirise.

Je ne suis pas du tout payé pour vous en parler, mais Moment m’a justement fait parvenir une collection de plusieurs accessoires pensés pour l’iPhone 12 Pro Max, et plus précisément une coque de protection et deux objectifs à placer au dessus des optiques du téléphone.

Là, vous allez sans doute me dire que l’iPhone 12 Pro Max a déjà trois focales et qu’il n’a donc pas besoin d’optiques supplémentaires. Ce n’est pas tout à fait exact.

Et si vous mettiez un zoom sur le capteur principal de l'iPhone 12 Pro Max ?
Et si vous mettiez un zoom sur le capteur principal de l’iPhone 12 Pro Max ?

Ces optiques ont en effet un atout notable, ils vont vous permettre de modifier la focale du capteur principal. Un capteur qui a, je le rappelle, deux atouts par rapport à ses camarades : il est plus grand et il est stabilisé.

Avec le 58 mm, par exemple, vous pourrez ainsi greffer un téléobjectif dessus et profiter du même coup d’un zoom optique qui vous permettra d’aller chercher des sujets qui sont assez loin de vous.

Quant à l’optique anamorphique, elle vous offrira un format un peu plus large, un peu plus étendu, avec en prime un beau bokeh tirant sur l’ovale, pour un rendu plus cinématographique.

Pour moi, ces accessoires donnent donc un peu plus de flexibilité à l’iPhone 12 Pro Max et nous serons amenés à en reparler dans une prochaine vidéo.

Dans cette configuration, vous pourrez vous rapprocher de votre sujet tout en profitant de la taille et de la stabilisation du capteur principal
Dans cette configuration, vous pourrez vous rapprocher de votre sujet tout en profitant de la taille et de la stabilisation du capteur principal

La Réalité Augmentée

J’avais volontairement fait l’impasse sur iOS 14 dans mon test de l’iPhone 12 Mini et je ne vais donc pas revenir dessus dans le cadre de ce test. Si vous voulez en savoir plus sur ses nouveautés, le mieux c’est d’aller regarder mon test de l’iPhone 12 Pro.

En revanche, il me paraissait important de revenir sur un point précis, à savoir la réalité augmentée.

Apple s’intéresse depuis longtemps au sujet et cela fait maintenant quelques années que la firme propose un SDK dédié aux développeurs. 

Toutefois, cet intérêt se manifeste aussi par des choix matériels et techniques. Après l’iPad Pro (2020), ce sont en effet au tour des iPhone 12 Pro et iPhone 12 Pro Max d’embarquer un LiDAR et ce capteur supplémentaire change finalement pas mal de choses.

Oui, le module photo de l'iPhone 12 Pro Max est BEAUCOUP plus gros que celui de l'iPhone 11 Pro Max
Oui, le module photo de l’iPhone 12 Pro Max est BEAUCOUP plus gros que celui de l’iPhone 11 Pro Max

Ce fameux LiDAR est directement intégré au module photo arrière, et plus précisément dans le coin inférieur droit. Comme tous les capteurs de ce type, il fonctionne sur le principe de la télémétrie. Grâce à son laser, il peut mieux mesurer les distances déparant le téléphone des objets placés dans son champ de vision en projetant des faisceaux lasers qui viendront se réfléchir dessus et en chronométrant le temps de vol de l’impulsion lumineuse.

Plus concrètement, cela veut dire que l’iPhone 12 Pro Max sera en mesure de déterminer avec plus de précision la distance des objets, ce qui lui permettra également de proposer des expériences de réalité augmentée plus réalistes. Le tout avec une portée plus longue, une portée pouvant atteindre les 5 mètres.

Alors forcément, derrière, il faut aussi que les développeurs et les éditeurs intègrent la technologie à leurs applications, mais on trouve déjà des outils capables d’exploiter le LiDAR des iPhone 12 Pro.

Et pour vous donner une idée des possibilités permises par le LiDAR présent à bord des iPhone 12 Pro, j’ai décidé de vous en présenter quatre, qui sont toutes issues de ce dossier.

Le port Lightning fait de la résistance
Le port Lightning fait de la résistance

La première, vous la connaissez déjà. Il s’agit de Mesures, un outil intégré à iOS depuis quelques versions. Et cela fait également un moment qu’il intègre la réalité augmentée. Ceci étant, le LiDAR lui permet d’être plus rapide et plus réactif, ce qui se traduit par des mesures qui collent encore plus à la réalité.

3D Scanner App fait aussi partie des applications qui exploitent le LiDAR embarqué sur nos iPhone et il permet, comme son nom l’indique, de scanner rapidement des objets ou des pièces. Le plus fou, c’est que ce fameux Scan est presque instantané et il suffit donc de bouger le téléphone en direction de la zone à scanner pour obtenir immédiatement un résultat à l’écran.

IKEA Place, pour sa part, fait exactement l’inverse et il vous permettra ainsi de « tester » certains produits de la célèbre enseigne en les intégrant à votre environnement. Encore une fois, cette fonction n’est pas nouvelle, mais le LiDAR la rend beaucoup plus efficace. Le placement d’un objet est instantané et il est aussi plus précis, ce qui permet d’en apprécier davantage le design.

L'iPhone 12 Pro Max se prête bien à la consultation de contenus multimédias
L’iPhone 12 Pro Max se prête bien à la consultation de contenus multimédias

On peut également citer Ink Hunter, qui permet d’essayer des tatouages grâce à la réalité augmentée. Tout ce que vous aurez à faire, ce sera de dessiner trois barres à l’endroit où vous envisagez de vous faire tatouer et la magie opérera. 

On pourrait continuer comme ça pendant longtemps et parmi les applications de réalité augmentée à connaître, on peut aussi citer Magic Plan qui intéressera les décorateurs, architectures ou même entrepreneurs. 

L’outil permet en effet de générer rapidement les plans d’une pièces en la scannant avec le LiDAR d’un iPhone 12 Pro ou d’un iPhone 12 Pro Max.

Pour avoir eu l’occasion de tester toutes ces applications à la fois sur l’iPhone 12 Pro Max et sur mon iPhone 11 Pro Max, je peux vous dire que le LiDAR apporte vraiment un plus à l’expérience.

Il faut d’ailleurs noter qu’Apple ne devrait pas s’en tenir à ses smartphones et ses tablettes. La marque travaillerait en effet en ce moment même sur une paire de lunettes connectées, une paire de lunettes qui pourraient arriver sur le marché dès 2022.

Un bel écran qui ouvre le champ des possibles
Un bel écran qui ouvre le champ des possibles

En Conclusion

Je vais être très franc avec vous. Après le Keynote de présentation des iPhone 12, j’avais prévu de m’orienter vers un iPhone 12 Pro. Le format, plus compact, m’attirait davantage que celui du modèle Max.

Mais finalement, mon choix s’est porté sur l’iPhone 12 Pro Max.

Pourquoi me direz-vous ? La raison principale a trait au volet photographique. Cela se joue à très peu de choses, mais le capteur principal, par sa taille et sa stabilisation, reste un poil au-dessus de celui de l’iPhone 12 Pro, notamment en condition de basse luminosité. Le zoom optique va aussi un peu plus loin, ce qui donne du même coup plus de souplesse pour les compositions.

Et puis, bien sûr, il y a l’écran. Que ce soit pour le jeu ou pour le travail, la diagonale généreuse de l’iPhone 12 Pro Max est indéniablement un plus. Sans compter que l’autonomie est aussi meilleure.

Au final, le seul reproche que je peux lui faire, c’est son poids. 226 grammes, ce n’est pas anodin et ça se sent une fois le téléphone en main.

iPhone 12 Pro Max

1259 €
9.3

Ecran

9.0/10

Design & Ergonomie

9.0/10

Puissance & Autonomie

9.5/10

Photo & Vidéo

9.5/10

Plateforme

9.5/10

Pour

  • L'écran, magnifique
  • La puissance, redoutable
  • L'autonomie, confortable
  • Le module photo, polyvalent
  • iOS, toujours aussi efficace

Contre

  • Le taux de rafraichissement, à 60 Hz
  • Le poids, un peu trop lourd