Netflix est disponible en France, pour le meilleur et pour le pire

Il était attendu de pieds fermes par des millions de français, et il est enfin là. Netflix a fait son entrée dans l’hexagone tôt ce matin, et autant dire que les discussions vont bon train depuis ce matin. Certains crient au génie, d’autres à l’infamie et il est parfaitement possible que vous ne sachiez pas où vous placer, ni même quel camp choisir. Et bien justement, l’objectif de cet article, c’est tout simplement de vous aider à y voir plus clair.

Mais avant d’aller plus loin, sachez que Netflix propose à tous les internautes de tester gratuitement le service pendant un mois. Le mieux, pour vous en faire une idée, ce sera donc de vous inscrire et de regarder de quoi il en retourne par vous-même.

Netflix : capture 1

La page d’accueil de Netflix. Plutôt minimaliste, non ?

Bon, maintenant que tout est clair, le moment est évidemment venu de passer aux choses sérieuses et de nous pencher sur la plateforme, et sur ses fonctionnalités.

Inscription et configuration

Tout commence évidemment par l’inscription. Avant de pouvoir utiliser Netflix, vous allez devoir vous créer un compte sur le service. Avec votre prénom, votre nom, votre adresse électronique et un mot de passe en prime.

Lorsque ce sera fait, il faudra choisir votre formule d’abonnement. Et là, et bien vous avez trois solutions, trois offres différentes :

  • Formule basique – 7,99€ : accès sur un écran, en définition standard.
  • Formule intermédiaire – 8,99€ : accès sur deux écrans en même temps, en définition HD.
  • Formule complète – 11,99€ : accès sur quatre écrans en même temps, en HD et UHD.

Ces offres sont facturées mensuellement. Autrement dit, à l’année, la formule basique vous coûtera 95,88€, contre 107,88€ et 143,88€ pour les formules intermédiaire et complète. C’est un budget, surtout par les temps qui courent, mais on parle tout de même d’un accès illimité (et légal) à des centaines de films et de séries.

Après avoir choisi votre forfait, il ne vous restera plus qu’à créer les différents profils qui seront rattachés à votre compte.

Cela n’a l’air de rien dit comme ça mais cela veut aussi dire que tous les membres de la famille auront leur propre accès, avec leur propre contenu, enfants inclus. Chacun aura donc droit à son propre Netflix.

Et après ? Lorsque tout sera en ordre, il vous restera encore à vous rendre dans les préférences du service pour le configurer à votre goût. Là, et bien vous pourrez par exemple connecter votre compte Facebook pour que vos amis sachent ce que vous regardez, ou encore choisir la langue du service. Plutôt utile, surtout pour els anglophobes.

Mais le plus intéressant, finalement, c’est tout ce qui touche aux “paramètres de lecture” puisque c’est là que vous allez pouvoir gérer le lecteur et la qualité des vidéos diffusées en streaming. Par défaut, Netflix s’occupera de tout à votre place, mais vous pourrez lui imposer votre choix et passer en qualité moyenne ou élevée, par exemple. Toujours dans ce même menu, vous pourrez aussi demander au service d’utiliser le lecteur HTML5 au lieu du lecteur Silverlight et même activer ou désactiver la lecture automatique du prochain épisode.

Plus loin, vous trouverez aussi d’autres menus pour personnaliser l’apparence des sous-titres, pour accéder à votre historique personnel, pour indiquer vos genres préférés ou même pour activer un appareil.

Netflix : capture 2

L’assistant de configuration de Netflix vous permet de définir le nom des membres de la famille. Chacun aura donc son espace.

Netflix : capture 3

Par défaut, Netflix choisira la qualité de diffusion la plus adaptée en fonction de votre réseau ou de votre connexion, mais vous pouvez aussi prendre la main sur ces options.

Une interface simple, épurée et accessible

Netflix est pensé pour le plus grand nombre, et cela s’en ressent évidemment sur son interface puisqu’elle est à la fois simple, épurée et accessible. Pas besoin d’être un pro du web pour utiliser la plateforme, donc.

La page d’accueil du service est divisée en plusieurs bandeaux.

Tout en haut, nous trouverons le système de navigation avec le logo de la plateforme et des liens pour parcourir son catalogue, personnaliser l’expérience ou accéder à la version “Kids”, une version qui fera la joie de vos chères têtes blondes. Un champ de recherche est aussi présent sur la droite, avec un bouton permettant à la fois de changer de profil et d’accéder aux préférences et aux options avancées.

Et ensuite ? Les autres bandeaux mettent en avant les séries et les films du catalogue. L’historique apparaîtra en haut, rapidement suivi par les plus gros succès de la plateforme. Si vous avez connecté votre compte Facebook à votre compte Netflix, alors vous verrez ensuite apparaître les coups de coeur de vos amis. Tiens, d’ailleurs, j’ai un scoop : Gonzague adore Transformers. Mais chut, il ne faut pas le répéter, motus et bouche cousue.

Les autres bandeaux présentent les différents genres susceptibles de vous plaire. Le contenu présenté ici dépend évidemment de vos préférences. Chez moi, la plateforme a décidé de mettre en avant les séries US, les drames français (ne me demandez pas pourquoi), les séries thrillers ou encore le cinéma d’auteur.

Et puis, à un moment, vous allez voir apparaître un bandeau vous demandant d’évaluer certains films, certaines séries.

Netflix ne vous oblige à rien, bien sûr, mais il tout de même est préférable de suivre ses directives. La plateforme intègre effectivement un moteur de recommandations capable de vous faire remonter certaines suggestions en fonction de vos goûts. Si vous avez parfois du mal à sortir de votre zone de confort pour découvrir de nouveaux contenus, et bien cet outil devrait vous être utile. Par son entremise, vous découvrirez effectivement des films et des séries dont vous ne soupçonniez pas forcément l’existence.

J’ai pas mal utilisé Netflix depuis ce matin, mais je ne dispose pas encore d’assez de recul pour juger de la pertinence de cet outil, donc je préfère réserver mon avis pour plus tard.

Pour obtenir plus d’informations sur une œuvre, il suffit de positionner le curseur de la souris sur sa jaquette. Là, et bien nous aurons une petite bulle qui s’ouvrira avec la durée du film, par exemple, ou encore son résumé et la note moyenne attribuée par les autres utilisateurs de la plateforme. Si besoin est, nous pourrons aussi ajouter le contenu à une liste ou le recommander à nos amis en cliquant sur les boutons correspondants.

Et pour lancer la lecture alors ? Un simple clic suffit.

Le lecteur est plutôt efficace. En dehors des options habituelles, il propose des outils pour changer le bande-son et les sous-titres. Les films et les séries pourront ainsi être regardés en français, ou en version originale.

Alors bien sûr, la qualité des vidéos dépendra de votre connexion, et de votre ordinateur. Chez moi, par exemple, Netflix a un peu de mal sur mon iMac, parce qu’il est éloigné de la Box. En revanche, sur la Wii U, aucun problème. Même chose sur le Xperia Z3, d’ailleurs.

Netflix : capture 5

Le lecteur de Netflix est conventionnel, mais il n’en reste pas moins redoutable.

Netflix : capture 4

Obtenir des informations sur un contenu n’est pas très difficile, il suffit de placer le curseur de la souris au bon endroit.

Le catalogue ? C’est pas encore ça !

Si vous vous attendez à découvrir les derniers blockbusters du moment sur Netflix, c’est sûr, vous risquez d’être déçu. Le service n’est évidemment pas en cause, il respecte simplement la chronologie des médias imposée par la législation française et il ne peut donc pas diffuser des films trop récents.

Est ce que cela veut dire que l’on ne trouve que des films des années 40 ? Non, bien sûr que non et il y a tout de même de jolies surprises dans le lot. Je pense notamment à The Dark Knight, à H2G2, Les 4 Fantastiques, Je suis une Légende, Star Trek et beaucoup d’autres. Envie d’aller plus loin et de découvrir des films indépendants ? Pas de souci, il y a une rubrique entièrement dédiée à ces œuvres.

Les films d’animation japonais qui aussi représentés. Pokémon et Saint Seya sont de la partie, forcément, mais ce ne sont pas les seuls puisque Full Metal Alchemist, Hunter X Hunter, Fairy Tail et quelques autres répondent à l’appel. La liste est évidemment loin d’être exhaustive, il manque beaucoup de choses, mais vous devriez avoir de quoi tenir quelques soirées.

Mais qu’en est-il des séries ?

Il y a du bon, et du moins bon. Le truc vraiment gênant, c’est qu’il manque parfois des saisons entières. Si vous prenez Breaking Bad, par exemple, il n’y a pas de problème et Netflix propose ainsi bien les cinq saisons de la série. Même chose pour Prison Break. Le constat n’est malheureusement pas aussi réjouissant pour The Walking Dead. La quatrième saison répond ainsi aux abonnés absents et c’est vraiment dommage.

Gros point positif en revanche, la plateforme a eu l’intelligence de scinder son catalogue en deux entités distinctes : les productions adultes d’un côté, et les dessins-animés de l’autre. Netflix Kids propose d’ailleurs pas mal de jolies choses et autant dire que vous aurez largement de quoi occuper vos enfants pendant les week-end pluvieux, et ce même si la chronologie des médias s’applique aussi ici.

Sur Twitter et sur Facebook, j’ai vu passer de nombreux commentaires incendiaires.

Le catalogue de Netflix n’est certes pas parfait, mais il a au moins le mérite d’exister et il ne faut pas oublier que nous n’en sommes qu’aux premiers balbutiements. Autrement dit, il va évoluer au fil du temps et c’est précisément pour cette raison qu’il ne faut pas le juger trop vite.

En attendant, et bien nous pourrons toujours ruser pour accéder à la version américaine du service, qui dispose évidemment d’un catalogue mieux achalancé.

Netflix : capture 6

Netflix propose pas mal d’options pour la langue et les sous titres.

Netflix : capture 5

Le lecteur de Netflix est conventionnel, mais il n’en reste pas moins redoutable.

Conclusion

Netflix mérite-t-il l’investissement ? Je n’ai pas la réponse à cette épineuse question. La vérité, c’est que chacun a ses propres besoins, ses propres attentes. Comme indiqué un peu plus haut, la meilleure chose à faire, c’est encore de profiter de ce fameux mois offert pour le tester et pour regarder de quoi il en retourne.

Ceci étant, une chose est sûre : l’arrivée du service en France est une excellente nouvelle. Et pour cause puisque ce dernier va enfin permettre à l’offre légale de se développer. Numericable a d’ailleurs commencé à contre-attaquer en lançant une nouvelle offre donnant accès à pas moins de 3000 épisodes de séries. Et ce n’est sans doute que le début.

Je crois finalement que c’est ça l’important. Spotify n’était pas non plus parfait à ses débuts, mais il a considérablement changé notre manière de consommer la musique. Même chose évidemment pour Deezer, Rdio et tous les autres services de ce type.

Histoire de vous présenter au mieux Netflix, j’ai pris l’initiative de tourner une petite vidéo ce matin. Si vous avez des questions, ou des remarques, les commentaires sont évidemment là pour ça.