Test rapide de la New Nintendo 3DS : vaut-elle le coup ?

Il faut dire les choses comme elles sont : à ses débuts, la Nintendo 3DS a eu un peu de mal à démarrer, notamment à cause du peu de jeux qu’on y trouvait. Mais depuis, les choses se sont très largement améliorées et l’innovation apportée par la 3D relief sans lunettes l’a emporté. Fort de ce succès, Nintendo a alors déployé les grands moyens, les hits, et surtout les déclinaisons de sa console portable.

Sans compter les éditions limitées qu’on ne parvient plus à dénombrer, on trouve ainsi actuellement trois versions : la Nintendo 3DS classique, la Nintendo 3DS XL plus grande et la Nintendo 2DS, sans 3D relief. Le mois prochain va sortir la New Nintendo 3DS mais j’ai pu mettre la main sur un exemplaire de l’édition ambassadeur que j’ai reçue la semaine dernière. Le moment est donc venu de répondre à la fameuse question : doit-on l’acheter ?

New Nintendo 3DS

La New Nintendo 3DS, dépliée

Quels ajouts ?

Avant toute chose, il est nécessaire d’aborder ce que la New Nintendo 3DS apporte de neuf sur le papier, histoire qu’on soit tous d’accord. Et ça commence avec l’aspect extérieur qui peut être personnalisé au travers de coques. L’opération se fait très simplement, grâce au stylet qui fait office de pied de biche miniature (c’est plus ou moins l’idée).

New Nintendo 3DS

La New Nintendo 3DS, repliée

Ce qui saute aux yeux, ce sont bien évidemment les nouveaux boutons avec notamment le stick C, un nouveau stick directionnel qui fait son apparition, de même que deux nouvelles gâchettes ZL et ZR.

En invisible, on trouve la compatibilité NFC, qui permettra de jouer avec les amiibo quand la mise à jour qui va bien arrivera dans nos jeux. En plus visible, Nintendo annonce un appareil photo de meilleure qualité et une puissance accrue.

New Nintendo 3DS et amiibo

On n’a pas fini d’entendre parler des amiibo avec la New Nintendo 3DS

Et en encore plus visible, on trouve surtout une 3D relief plus confortable : grâce à la caméra frontale, la console détecte votre visage et adapte l’affichage en fonction de votre angle de vision. Finies les images troubles dès qu’on penche un peu trop la console !

À part ça, on trouve également un capteur de luminosité qui permet d’adapter la luminosité de l’écran pour consommer moins d’énergie tout en ayant un affichage confortable quoiqu’il arrive.

New Nintendo 3DS

La New Nintendo 3DS sur son socle de recharge, avec des coques

Et en pratique ?

Sur le papier, la New Nintendo 3DS n’a donc que des avantages. Mais qu’en est-il en pratique ?

En pratique, la puissance accrue permettant de “charger plus rapidement les applications comme Miiverse” n’est pas aussi visible que ça. Certes ça va plus vite, mais ce n’est pas encore ça (remarquez, la vitesse du Miiverse n’est pas non plus excellente sur Wii U…).

En revanche, la 3D relief qui suit notre visage est réellement bonne. S’il arrive des moments où tourner la console a le même effet que si c’était une 3DS normale, 99% du temps ça marche très bien et c’est un réel confort : on peut tourner la bête dans tous les sens sans être gêné ou sans devoir désactiver la 3D, et c’est très bien.

Concernant le nouveau stick et les gâchettes, ils sont bien placés et se manient bien… pour l’utilité qu’ils ont. Fred pourra témoigner que j’avais été très sceptique en ce qui concerne ces nouveaux boutons : pas de nouvelle génération, donc les mêmes jeux, mais avec d’autres boutons ?

Boutons de la New Nintendo 3DS

Des jolis boutons en couleur pour la New Nintendo 3DS

Quand on sait que la compatibilité doit être là quelle que soit la console utilisée si on reste dans la même famille, c’est assez étrange, mais Nintendo n’a pas fait les choses n’importe comment : si les utilisateurs des “anciennes” consoles ne seront pas pénalisés, ceux des nouvelles seront avantagés.

Par exemple, le stick C a le même effet sur Super Smash Bros. for Nintendo 3DS que sur Wii U et permettra ainsi de lancer une attaque smash sans déglinguer le stick analogique. L’idée serait donc de voir ces nouveaux boutons comme des sortes de raccourcis pour aller plus vite.

Les gâchettes de la New Nintendo 3DS

Les gâchettes de la New Nintendo 3DS

Globalement, la position des boutons de la New Nintendo 3DS reste la même que sur les autres et on ne trouve ainsi que quatre changements. Le curseur de volume vient ainsi se placer à côté de l’écran et les boutons Start et Select bougent du bas vers le côté de la partie inférieure de la console.

Quant au bouton de mise sous tension, il bouge de ce même côté pour rejoindre la tranche inférieure… et c’est moins pratique. Pour appuyer dessus, on a en effet tendance à appuyer avec le reste de la main sur la tranche opposée qui contient elle les gâchettes, ce qui n’est pas génial.

De même, la position du stylet a changé et celui-ci se trouve désormais sur cette même tranche inférieure, ce qui ne le rend pas très pratique à sortir en cours de partie. Dommage. En ce qui concerne le port de cartes de jeu, il change aussi de place pour venir se placer en bas, mais ça ne change pas grand chose pour le coup.

Le stylet de la New Nintendo 3DS

Le stylet de la New Nintendo 3DS n’est pas très pratique à sortir en cours de jeu

On finit avec l’autonomie qui, vu les premiers tests, semble comparable à celle de la 3DS normale ou de la 3DS XL, mais en légèrement plus importante tout de même, la gestion de luminosité devant y être pour beaucoup.

En résumé

La New Nintendo 3DS est une bonne console. Si quelques modifications laissent à désirer côté bonne idée, le reste est très bon et vous ne devriez pas regretter votre achat s’il s’agit de votre première 3DS.

En revanche, si vous disposez déjà d’une 3DS, la question des avantages à acheter une New Nintendo 3DS est assez délicate. Les nouveaux boutons sont pratiques, l’affichage de la 3D est nettement meilleur, mais est-ce que cela suffit pour autant à craquer, sachant que la prochaine génération ne va plus trop tarder ?

Difficile à dire et vous êtes finalement seul juge, comme toujours. En ce qui me concerne, je ne regrette en rien mon achat.

Dans tous les cas, si vous avez des questions, n’hésitez pas : les commentaires sont là pour ça !