Test : le nouveau MySpace

Si MySpace aura marqué son époque, le service est très rapidement tombé en désuétude lorsque Facebook a commencé à décoller. Et aujourd’hui, il ne reste finalement rien de plus qu’un amas de ruines fumantes. Suite à une vente dont on a beaucoup parlé l’année dernière, Specific Media et Justin Timberlake ont finalement mis la main sur le service afin de lui redonner ses lettres de noblesse. Nous avions même eu droit à un teaser vidéo particulièrement prometteur à la rentrée, et votre humble serviteur a finalement eu la chance de décrocher une invitation pour le tester en avant-première. Vous allez donc pouvoir découvrir le nouveau MySpace vous aussi et autant dire que ce qui suit risque de beaucoup vous intéresser.

Mais avant de continuer plus en avant, il convient de marquer une pause. Tous ensemble, en silence. Car en effet, cette invitation n’est pas tombée du ciel et c’est ainsi l’ami Kriisiis qui me l’a fait parvenir. Voilà, et c’est important de le signaler parce que cet article n’aurait jamais vu le jour sans son concours. Merci à lui, qu’il soit béni entre tous. On t’aime.

L'inscription au nouveau MySpace : une affaire de secondes

La fenêtre d’inscription au nouveau MySpace, une fois qu’on s’est identifié avec notre compte Twitter.

Nouveau MySpace : connecté, dès l’inscription

Pour créer un compte sur le nouveau MySpace, nous n’avons que l’embarras du choix. S’il est toujours possible de passer par l’éternel formulaire d’inscription, on peut également choisir de se connecter en s’appuyant sur son compte Twitter ou Facebook. Forcément, aujourd’hui, la plupart des services proposent ce genre de fonctionnalités, mais c’est une ouverture appréciable, d’autant plus qu’elle ne se limite pas à la phase d’inscription.

Si nous optons pour une identification à base de Twitter ou de Facebook, MySpace ne nous demandera qu’une poignée d’informations (mot de passe, adresse électronique, date de naissance et sexe) pour valider notre compte. C’est très rapide et la procédure ne dure finalement qu’une poignée de seconde. Ensuite, une fois que tout est prêt, MySpace nous redirige automatiquement vers un assistant qui va nous permettre de mieux définir notre profil.

L’aventure peut alors commencer.

MySpace : la définition du profil

Tout commence par un assistant qui nous permet de définir le type de profil qui nous caractérise le plus.

Nouveau MySpace : pour les musiciens, mais pas que

L’ancien MySpace s’adressait essentiellement aux musiciens, mais le nouveau va un peu plus loin puisqu’il nous permet de nous identifier comme un producteur, un réalisateur, un designer, une marque, un journaliste, un fan ou même un comédien. C’est un point intéressant, nettement moins anodin qu’il n’y paraît au premier abord, puisque cela prouve finalement que MySpace ne compte plus se limiter à un seul usage, ou à un seul regard. Plus ambitieux, le service se voit finalement comme un réseau social entièrement dédié à la créativité, et ce sous toutes ses formes.

L’étape suivante, elle, est finalement plus conventionnelle puisque le nouveau MySpace va nous demander d’écrire un petit descriptif pour nous présenter, et même d’ajouter une jolie photo qui ne manquera pas de toucher nos fans au plus profond de leur petit coeur tendre. Point intéressant, le service sera également en mesure de nous géolocaliser automatiquement, et nous aurons enfin la possibilité de définir l’état de confidentialité de notre profil. Deux choix s’offriront à nous, on pourra opter soit pour un profil public, soit pour un profil privé.

Le tableau de bord du nouveau MySpace

Tout va se passer à partir du tableau de bord. On pourra se connecter à nos amis, publier un post, accéder au lecteur embarqué et bien plus encore.

Nouveau MySpace : le tableau de bord

Une fois l’assistant terminé, le nouveau MySpace nous renverra vers notre tableau de bord. Et là, il y a évidemment beaucoup de choses à dire. C’est sans doute trop didactique, mais on peut ainsi noter que la page se structure autour de plusieurs zones qui ont chacune leur utilité :

  • Le menu : Déporté dans la colonne latérale gauche, le menu du tableau de bord vous permettra d’explorer le flux, d’accéder à la librairie, de parcourir le profil de nos amis ou encore d’accéder aux paramètres du service. Un peu plus bas, nous aurons également un bouton pour lancer la lecture d’un mix et on pourra aussi visualiser toutes nos connections.
  • Le contenu : Située au plein centre de la page, cette zone variera en fonction du menu sélectionné. Très concrètement, donc, c’est ici que tout se passera.
  • La bulle de publication : Attachée dans une barre latérale située à droite du contenu, la bulle de publication nous permettra de mettre très rapidement notre flux à jour, on pourra donc poster de petites remarques et expliquer à toute notre communauté ce qu’on est en train de faire. A l’aide de trois boutons, il sera également possible de joindre une piste, d’attacher une image ou encore d’activer / désactiver la géolocalisation.
  • Le lecteur multimédia : Casé en bas de la page, le lecteur nous permettra de lire nos mixes, d’accéder à nos notifications, de relever nos messages privés, de sauter de pistes en pistes ou de revenir à la page d’accueil du service.

Avant d’aller plus loin et de nous intéresser à certaines des fonctionnalités de la plateforme, on peut remarquer que MySpace a opté pour un système de navigation plus original que celui de ses concurrents. C’est un choix intéressant et qui prouve que le service souhaite réellement se démarquer de tous les Facebook & Co, quitte à prendre des risques.

MySpace : une navigation à l'horizontale

Contrairement à ses concurrents, MySpace a opté pour une navigation à l’horizontale. Très déstabilisant au début.

Nouveau MySpace : le Flux

Contrairement à la plupart des sites, le nouveau MySpace s’expose à l’horizontale. Très concrètement, tout le contenu publié par les gens que nous suivons apparaîtra sur la partie droite de la page. Plus on ira dans cette direction, donc, et plus nous remonterons dans le temps. Au début, c’est assez déstabilisant mais la Magic Mouse d’Apple se prête assez bien à cet usage et on prend finalement assez vite le pli. Notons également que le menu du service restera toujours collé à gauche quoi qu’il arrive. On pourra donc très facilement rebondir vers une autre fonction, sans avoir besoin de faire le chemin inverse.

Avant d’aller plus loin, il faut prendre le temps d’expliquer rapidement le fonctionnement du service. Tout comme Twitter, chaque utilisateur va avoir la possibilité de se connecter aux personnes de son choix. Une fois que ce sera fait, toutes les publications de ces dernières apparaitront dans notre flux. On retrouve donc le même concept et le même fonctionnement que pour n’importe quel réseau social.

En outre, pour présenter le contenu de notre flux, MySpace a repris exactement le même principe que Pinterest. Chaque publication de nos amis, ou de nos stars préférées, apparaîtra ainsi sous la forme d’un encart dédié. Tous les encarts s’empileront bien évidemment à la suite les uns des autres et leur taille s’adaptera à leur contenu. Puisqu’on en parle, on peut également indiquer que chaque encart va contenir un certain nombre de liens qui nous permettront d’interagir rapidement avec son auteur. On pourra ainsi visualiser le nombre de « connections » suscitées (un peu comme le principe des « likes » sur Facebook) ou encore accéder aux commentaires et même laisser notre message dans la foulée.

En cliquant sur un lien, une nouvelle barre latérale s’ouvrira à droite, une barre latérale qui nous permettra de visualiser le contenu partagé, d’afficher le nombre de connections et même de lire les commentaires sans avoir besoin de revenir en arrière. En terme d’ergonomie, je trouve que c’est plutôt bien pensé puisque ça nous permettra d’économiser pas mal de clics.

La librairie du nouveau MySpace

Le nouveau MySpace vous permettra de consulter les albums, les vidéos et les photos partagés sur le service.

Nouveau MySpace : la librairie et le catalogue

MySpace n’est pas qu’un simple réseau social, c’est également une véritable librairie en ligne qui va nous permettre de consommer différents types de médias. On pourra donc toujours écouter de la musique, comme c’était le cas sur l’ancienne version, mais il sera également possible de regarder des vidéos et de visionner des photos.

Car en effet, pour ajouter un média à sa librairie, on devra nécessairement se connecter avec lui. Exactement comme pour les utilisateurs, donc. Une fois que ce sera fait, nous pourrons facilement retrouver tous les titres de notre choix et les ajouter à la liste de lecture du lecteur embarqué. MySpace va même plus loin que ça puisque chaque piste et chaque album partagé profitera d’une page complète qui lui sera entièrement dédiée. Grâce à cette dernière, on pourra donc en apprendre un peu plus sur le média et avoir pas mal d’informations sur son histoire, ou encore sur ses auteurs. Cette fois, on ne peut que dresser un parallèle avec Spotify et, plus précisément, avec les pages consacrées aux artistes et à leurs créations.

Pour découvrir de nouvelles créations, MySpace intègre un module entière dédié à la découverte de nouveaux médias. Un module accessible par l’intermédiaire du menu « Discover » qui est intégré au lecteur embarqué et donc à la barre horizontale située tout en bas. Oui, la barre noire, c’est bien celle-là.

Et c’est finalement ce module qui va faire la différence. Car en effet, par son entremise, vous allez pouvoir découvrir et consommer un maximum de médias et d’informations. Dans le menu situé tout en haut à gauche, on trouvera ainsi une série de liens qui nous permettront de découvrir les sujets chauds du moment, les utilisateurs les plus en vogue sur le service, de la musique, des mixes, des vidéos et même des radios. Très concrètement, c’est un gigantesque catalogue qui va s’offrir à vous. Et attention parce que ce dernier est plutôt conséquent. Alors même que le service n’a pas encore officiellement ouvert ses portes, MySpace compte ainsi des dizaines et des dizaines d’albums en tout genre.

Si vous voulez ajouter un album à votre librairie, c’est simple, il vous suffira de vous y connecter. Néanmoins, ce n’est pas le seul choix qui s’offre à vous. En cliquant sur les boutons correspondants, vous pourrez aussi partager n’importe quelle création avec vos amis, démarrer une radio ou même créer un mix… Un mix qui pourra être rendu public et qui se retrouvera donc dans le catalogue du service. Un bon moyen de rencontrer de nouvelles personnes et de se faire un nom. Même un tout petit.

Le lecteur multimédia du nouveau MySpace

Très complet, le lecteur multimédia du nouveau MySpace est capable de lire des pistes, des mixes et même des vidéos.

Nouveau MySpace : le lecteur multimédia

Difficile de parler du nouveau MySpace sans évoquer le lecteur multimédia embarqué. Directement intégré à la barre horizontale située tout en bas de l’écran, ce dernier vous permettra de lire vos pistes, vos albums, vos mixes, vos radios et même vos vidéos. Tout ça sans broncher d’un poil et par l’entremise d’une interface propre, épurée et très bien pensée.

Comme pour n’importe quel lecteur de ce genre, on trouvera bien évidemment une série de boutons qui nous permettront de changer de pistes, de mettre la lecture en pause ou encore de la reprendre, mais pas seulement. Non, car le lecteur nous offrira également la possibilité de lire nos pistes en boucle ou même d’opter pour un mode de lecture aléatoire. Mieux, en quelques clics, on pourra carrément lancer une radio et se laisser porter tranquillement. C’est plutôt bien foutu et ça marche aussi avec les vidéos. Pour cette dernière, c’est même encore mieux puisqu’on pourra lire la vidéo de deux manières différentes : soit en plein écran, soit en miniature et par l’entremise d’une vignette qui restera collée en bas à droite de l’écran.

Un très bon lecteur multimédia, donc, qui a en plus le mérite d’être extrêmement réactif.

La recherche du nouveau MySpace

Voici un exemple de recherche effectué avec le nouveau MySpace.

Nouveau MySpace : et après ?

Cet article n’est pas totalement exhaustif et je suis presque certain d’être passé à côté de pas mal de choses. En vérité, ce nouveau MySpace est sans nul doute l’un des services les plus riches qu’il soit à l’heure actuelle. Entre son Flux, la librairie, le catalogue, les notifications, la messagerie privée, il s’impose finalement comme une véritable plateforme entièrement dédiée à la création. Le tout avec pas mal de fonctions qui nous permettront de consommer des médias. D’un certain sens et si on devait le comparer à d’autres services, on pourrait citer Facebook, Spotify, SoundCloud et Twitter. Tout ça en un seul et même service, tout ça au sein d’un seul et même outil.

Vous l’aurez sans doute compris à la lecture de ces quelques lignes, le nouveau MySpace m’a littéralement tapé dans l’oeil. Je ne suis pas un musicien, je ne suis même pas forcément un mélomane, mais ce petit coquin m’a presque donné envie de me mettre sérieusement dans le bain. Parce qu’il le mérite amplement.

Notons pour finir que MySpace n’est pas encore ouvert à tous et… je n’ai pas encore d’invitations à distribuer. Toutefois, lorsque ce sera le cas, sachez que vous serez les premiers au courant. Et si vous avez des questions, les commentaires sont évidemment là pour ça.

Mots-clés myspaceweb