Covid-19 : un test sanguin pour prévoir les formes sévères ?

Le mardi 19 janvier 2021, le Becker’s Hospital Review nous rapporte que des chercheurs de la faculté de médecine de l’Université de Washington, à Saint-Louis, ont mis en place un nouveau test sanguin qui permettrait d’identifier les patients atteints du Covid-19 les plus à risque de développer de graves complications et ceux qui présentent le plus de risques de décès.

Plus précisément, ce test sanguin évalue les niveaux d’ADN mitochondrial dans la circulation sanguine. En effet, un taux élevé de ces ADN sous-entendrait une mort rapide des cellules, selon les scientifiques. Pour arriver à cette conclusion, les scientifiques ont étudié le cas de 97 patients atteints du coronavirus à l’hôpital juif Barnes de Saint-Louis.

Crédits Pixabay

Cet hôpital effectue un test sanguin pour mesurer les niveaux d’ADN mitochondrial dès le premier jour d’admission du patient.

Des risques plus élevés pour les personnes avec un fort taux d’ADN mitochondrial

L’analyse des scientifiques ont révélé que ces niveaux d’ADN mitochondrial pouvaient effectivement être un bon indicateur pour connaître l’évolution de la maladie. Ainsi, dans les résultats qu’ils ont publiés le 14 janvier dans JCI Insight, ils déclarent que les patients présentant des niveaux d’ADN mitochondrial élevés étaient 10 fois plus à risque de développer un dysfonctionnement pulmonaire sévère ou, même pire, d’en décéder.

Par ailleurs, les chercheurs ont également constaté que ces patients avec un fort taux d’ADN mitochondrial étaient environ six fois plus à risque d’être intubées, trois fois plus à risque d’être admis en soins intensifs et deux fois plus à risque de mourir, par rapport aux patients qui présentent un taux d’ADN mitochondrial plus faible.

A lire aussi : Non, les vaccins anti Covid-19 n’affecte pas la fertilité

La FDA généralisera-t-elle ce test pour tous les patients atteints de Covid?

Avec ces nouvelles découvertes, les chercheurs sont convaincus que le test sanguin est un bon moyen pour aider à prédire le niveau de gravité de la maladie et, ainsi, de permettre de mieux identifier les patients qui devraient bénéficier davantage de traitements expérimentaux et de permettre d’effectuer plus d’essais cliniques.

A l’heure actuelle, les chercheurs comptent demander l’approbation de la FDA pour le test sanguin mais, en attendant la réponse de l’administration américaine, ils travaillent déjà sur un essai multicentrique pour mieux évaluer la précision du test.

A lire aussi : La Covid-19 peut infecter les neurones

s https://www.beckershospitalreview.com/patient-safety-outcomes/rapid-blood-test-helps-predict-covid-19-severity-researchers-find.html