Tester Google+, c’est possible sans invitation (enfin presque…)

C’est certain, on parle beaucoup de Google+ depuis hier et nul doute que vous devez en avoir plus que marre de voir tomber ce genre d’articles dans votre agrégateur de flux rss ou dans votre timeline sur Twitter. Mille excuses par avance, donc, puisque nous allons malheureusement parler une fois de plus du nouveau réseau social de Google. Car en effet, ce qui m’a échappé hier soir, c’est tout simplement le fait qu’il est possible de tester Google+ sans avoir une invitation ! Oui, enfin pas complètement non plus puisqu’il s’agit là d’une démonstration interactive…

Tester Google+, c'est possible sans invitation (enfin presque...)

Mais contrairement à la plupart des démonstrations de ce genre, celle-ci est plutôt bien foutue et elle vous permettra de tester « presque » en vrai certaines fonctionnalités de l’outil. Lesquelles ? Et bien Circles, Hangouts et Sparks, bien sûr, mais aussi l’Instant Upload et Huddle. Alors c’est sûr, cela ne remplacera pas un vrai accès à la beta du réseau social, nous sommes complètement d’accord, mais ça vous permettra néanmoins de passer un peu le temps en attendant de recevoir votre invitation. Parce que là, c’est sûr, on va vraiment devoir prendre notre mal en patience.

Quoi qu’il en soit, voilà quelques remarques supplémentaires au sujet des cinq outils présentés dans la démonstration interactive de Google+ :

Circles : En quelques instants, on peut répartir nos contacts dans différents cercles et mieux structurer la manière dont nous partagerons l’information. Perso, c’est ce qui m’a toujours saoulé sur Facebook et je pense sincèrement que ce dernier gagnerait énormément à proposer une fonction de ce genre.

Hangouts : Pour ceux qui n’ont pas suivi, il s’agit de l’outil dédié à la visio-conférence de groupe. Lorsqu’un de nos amis démarrera une conversation, nous verrons immédiatement apparaître une mention sur notre propre fil d’actualité et nous pourrons nous joindre à lui en un seul clic. Apparemment, il n’y a pas de nombre maximum de participants. En revanche, ce qu’il faut savoir, c’est que celui ou celle qui fera le plus de bruit sera automatiquement mis en avant.

Instant Upload : Partager des photos sur des réseaux sociaux depuis son mobile, c’est toujours un peu galère. On shoot, on envoie, on attend trois plombes, on shoote, en envoie et ainsi de suite. Instant Upload permettra aux utilisateurs de Google+ d’envoyer automatiquement leurs photos en fond de tâche sur leur profil (dans un album qui sera privé par défaut). En gros, on shoote, on shoote, on shoote et après on s’occupe de trier et d’organiser nos clichés.

Sparks : Aller chercher de l’information, ça prend beaucoup de temps et l’un des objectifs de Google+ consiste justement à nous en faire gagner. Au travers d’un champ dédié, on pourra donc balancer une recherche thématique et s’abonner aux sujets de notre choix. Sur la gauche, dans la barre latérale, on retrouvera tous les sujets thématiques enregistrés et il suffira de cliquer sur l’un d’entre eux pour voir apparaître à droite les articles liés. Ca ne remplacera sans doute pas un agrégateur mais ça pourra parfaitement le compléter.

Huddle : Huddle est à Google+ ce que BlackBerry Messenger est à BlackBerry OS. En gros, il s’agit tout simplement d’une messagerie instantanée qui nous permettra de discuter avec plusieurs personnes simultanément. Bon, on en voit pas beaucoup plus dans la démonstration interactive mais je pense que le concept n’aura rien de surprenant.

Bon, bah ça me met encore en appétit tout ça, hein…

Tester Google+, c'est possible sans invitation (enfin presque...)

Tester Google+, c'est possible sans invitation (enfin presque...)

Tester Google+, c'est possible sans invitation (enfin presque...)

Tester Google+, c'est possible sans invitation (enfin presque...)

Tester Google+, c'est possible sans invitation (enfin presque...)