Le TGV M de la SNCF sera prêt avant les Jeux Olympiques de 2024

La Société nationale des chemins de fer français (SNCF) vient de lever le voile sur le premier chaudron du futur TGV M. Cette enveloppe extérieure du fameux train à grande vitesse plus écologique, plus spacieux et plus moderne est le fruit de quatre longues années de dur labeur.

2000 personnes ont pris part à la phase de conception et 1000 experts travaillent d’arrache-pied en ce moment même, pour mettre au point la rame. Si l’on en croit Alain Krakovitch, directeur de Voyages SNCF, le TGV M sortira de l’usine à l’hiver 2023 pour être mis en circulation en juin 2024, soit un mois avant les Jeux Olympiques de Paris.

Crédits: Pixabay

La présentation du chaudron s’est tenue dans les ateliers d’Alstom à La Rochelle le 16 juillet 2020

Un train qui respecte l’environnement

Le train du futur se distingue grâce à sa modularité. L’espace intérieur du véhicule peut être aménagé en première ou en seconde classe selon le besoin. Il peut aussi être utilisé comme train Ouigo. La capacité d’accueil du TGV M est nettement supérieure à celle des rames Duplex utilisées actuellement par la SNCF. Le nouveau train pourrait notamment accueillir jusqu’à 740 passagers.

En plus d’être modulable, ce moyen de transport, exclusivement fabriqué en France est sans doute le plus écologique qui soit. 97% des matériaux qui le composent sont recyclables. Ce qui réduit considérablement le taux d’émission de CO2, la consommation d’énergie, mais aussi et surtout les coûts de fabrication et de  maintenance de l’éco TGV.

À lire aussi : Alfa-X, le TGV le plus rapide du monde

Un train à la pointe de la technologie

Le réseau internet et service de Wi-Fi disponible à bord font du TGV M le premier train à grande vitesse 100% connecté. La rame est en plus équipée d’un système de transmission d’information en temps réel.

Quant au design intérieur, TGV M est plus vitré que n’importe quel train de la SNCF. En plus d’un système d’éclairage modulable, le train est équipé d’un système d’air conditionné.

TGV M a également été aménagé de manière à ce que les personnes handicapées puissent monter à bord par leurs propres moyens. La SNCF et le constructeur français Alstom collaborent d’ailleurs avec les associations d’usagers en fauteuil roulant (UFR) pour que la mise en place de cette stratégie d’inclusion soit effectuée en bonne et due forme.

Mots-clés sncfTGV M