The Boys : Le spin-off est un « Marvel perverti »

Alors que les héros Marvel sont plutôt sages, Amazon Prime Video a misé sur des personnages violents avec l’adaptation du comics The Boys. Une série créée par Eric Kripke et véritable succès critique pour la plateforme de streaming. L’intrigue se déroule dans un monde où les super-héros sont adulés mais abusent de leurs capacités, jouissant d’une image positive auprès des citoyens. Violents, mesquins, criminels, ces derniers sont dépeints comme des fascistes en puissance. Le personnage principal, Hughie Campbell, rejoint une organisation appelée The Boys pour révéler au monde la véritable nature des super-héros.

Et alors que la troisième saison approche, Eric Kripke bosse également sur un spin-off de The Boys.

Billy Butcher dans un de ses grands moments
Crédit : Amazon Prime Video

En interview pour le Hollywood Reporter (via ScreenRant), le showrunner parle d’un projet semblable à un « Marvel perverti ».

Une approche semblable à celle du Marvel Cinematic Universe

Eric Kripke tease le premier spin-off de The Boys, n’hésitant pas à comparer ce projet d’univers étendu au Marvel Cinematic Universe (MCU). Le showrunner explique que cette série aura un ton totalement différent, comme chez Marvel.

Là où Doctor Strange in the Multiverse of Madness va être un film d’horreur, Captain America et le Soldat de l’Hiver se rapproche d’un thriller, par exemple.

Nous écrivons avec entrain. Je pense que ça avance très bien. C’est excitant dans le sens où les projets Marvel sont différents les uns des autres. L’un est un thriller, l’autre une comédie. Nous faisons pareil mais avec une tonne de blagues sur les bites.

– Eric Kripke

Le showrunner parle donc d’un « Marvel perverti », s’adressant à un public adulte. Là où le MCU se veut beaucoup plus familial. Si le DCEU est déjà considéré comme plus mature, The Boys trempe dans l’ultraviolence et la nudité, le sexe, etc.

Ce spin-off de The Boys va se pencher sur les G-Men, parodie des X-Men. Selon plusieurs informations, la série se rapproche notamment d’un Hunger Games. Le changement de ton teasé par Eric Kripke a de quoi susciter la curiosité des spectateurs.

Après tout, The Boys est salué pour être moins lisse qu’un Marvel. Ce projet semble la première étape d’un grand objectif mené par le showrunner.

Mots-clés the boys