The Contractor : Avis, Acteurs, Bande-annonce, Résumé 

Deux ans après Wonder Woman, Chris Pine est de retour dans deux productions originales d’Amazon Prime Video ! Les deux films sont sortis sur la plateforme à quelques jours d’intervalle. Nous avons vu The Contractor qui est disponible en streaming depuis le 4 avril dernier. Que vaut ce film thriller d’action saupoudré d’une bonne dose de drame ? Découvrez notre avis (sans spoils !).  

Résumé

Jusqu’où êtes-vous prêt à aller pour assurer un bel avenir à votre famille ? Dans The Contractor, James Harper, un brillant soldat des forces spéciales américaines, est prêt à tout. Renvoyé suite à une faute grave, il rejoint une organisation paramilitaire sur les conseils d’un ami. Harper et d’autres anciens soldats sont envoyés en Allemagne pour une mission sous couverture, mais rien ne se passe comme prévu et les choses tournent mal pour toute l’équipe. Désormais seul contre tous et pourchassé par ses confrères, Harper fera tout pour s’en sortir, pour comprendre de quoi retourne vraiment cette mission… mais surtout pour rentrer sain et sauf et retrouver sa famille.

Bande annonce

YouTube video

Acteurs

Vous l’aurez compris, The Contractor est porté par Chris Pine qui n’est plus à présenter ! L’acteur est surtout connu pour avoir incarné le capitaine James Kirk dans la franchise cinématographique Star Trek. Pour ce qui est de ses co-stars dans The Contractor, Chris Pine partage l’affiche avec Ben Foster (X-Men l’Affrontement final, Warcraft le Commencement), Kiefer Sutherland (Flatliners, Twin Peaks, 24h Chrono), Gillian Jacobs (Life Partners, la trilogie Fear Street sur Netflix), mais aussi Eddie  Marsan (Hancock, Atomic Blonde, Fast & Furious Hobbs & Shaw). Le reste de la distribution est complété par Fares Fares, Nina Hoss, Florian Munteanu, J. D. Pardo et Amira Casar. A la réalisation, nous avons Tarek Saleh qui est connu pour son film Le Caire confidentiel, un thriller primé au festival Sundance. 

Notre avis

Une ambiance triste et mélancolique

The Contractor est peut-être un film d’action, mais on est très loin des productions américaines grandiloquentes et qui explosent de partout. L’ambiance est en effet très sérieuse, avec une bonne dose de mélancolie. On suit des personnages désabusés par la vie : des soldats qui ont été abandonnés par le système à l’instar de James Harper, et qui sont prêts à tout pour offrir un bel avenir à leur famille, quitte à y laisser leur vie. Même les petits moments de joie et de bonheur dans le film sont recouverts d’un voile de chagrin. Attention, on ne dit pas que The Contractor est triste à mourir, le film aborde des thèmes délicats et c’est normal si les éclats de rire ne sont pas au rendez-vous.  

Chris Pine dans le rôle d’un soldat désabusé

Dans The Contractor, Chris Pine se glisse dans la peau d’un soldat américain qui a loyalement servi son pays pendant plusieurs années. Mais il aura cependant suffi d’une seule et unique faute pour que tout s’effondre : comme bon nombre de vétérans avant lui, James Harper se retrouve alors sur la paille, abandonné et traité en paria par ceux pour qui il a tué sans poser de questions.

Vous l’aurez compris, le personnage respire la mélancolie. Prendre la vie ne lui procure aucun plaisir, tout ce à quoi il aspire c’est de vivre une vie tranquille avec sa famille. Mais c’est son travail depuis toujours, et lorsqu’il est renvoyé de l’armée, Harper n’a pas d’autre choix que de rester dans le secteur en rejoignant un groupe qui travaille en sous-marin pour la sécurité nationale.

Chris Pine est excellent dans son rôle. L’acteur arrive très bien à montrer le côté désabusé de James Harper. A quel point ce dernier est désespéré, qu’il est prêt à tout pour que sa famille ne manque de rien. En même temps, on voit aussi comment toute cette situation l’affecte : s’éloigner de sa famille, tuer des gens encore et encore. On ne peut que saluer les performances de Chris Pine dans The Contractor.  

Des personnages peu développés

The Contractor est principalement porté par Chris Pine est son personnage. Et c’est justement là le problème : à part James Harper, on a la désagréable impression que tous les autres ne servent que de faire-valoir dans le film. Alors oui, les personnages secondaires sont là pour faire évoluer l’histoire et le personnage principal, mais quand même ! Il est important de leur donner de l’étoffe, de les rendre consistants pour un long-métrage encore plus riche et captivant.

Le problème c’est que dans The Contractor, c’est tout le contraire : les autres n’apparaissent qu’en coup de vent à l’écran, on n’a même pas le temps de s’attacher à eux qu’ils ne sont déjà plus là. Ne reste plus que James Harper et ses démons intérieurs, James Harper qui s’enlise encore plus dans la tristesse et la culpabilité à mesure qu’il avance dans sa course à la survie et sa quête de la vérité. Malgré tout, même si les personnages ne font qu’un passage éclair dans le film, on arrive quand même à ressentir une pointe de sympathie pour certains, dont Virgile et Mike, l’ami de James.

Un film touchant… mais un peu mou

Malgré quelques petits défauts, The Contractor reste quand même un bon film : on y découvre le revers de la médaille pour nombres de vétérans militaires, mais aussi pour leurs familles. L’histoire oscille entre de fugaces moments de bonheur, des instants de doute et de mélancolie, mais aussi des scènes d’action où on ressent parfaitement la rage de vivre de James Harper. On regrette juste le côté un peu « mou » et triste du film, mais après, c’est l’histoire et la psychologie des personnages qui font ça. A cela s’ajoute une fin aux notes douces et amères qui apporte une petite touche d’espoir à l’ensemble. Rendez-vous sur Amazon Prime vidéo pour découvrir The Contractor.

Note : 7/10

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.