The Cult of Remute, l’album musical qui est uniquement sorti sur une cartouche NES

L’artiste allemand DJ Remute ne fait rien comme tout le monde. Ce DJ avait sorti au début de l’année 2019 un album intégralement sur cartouche Mega Drive. Satisfait du retour de son public, DJ Remute a décidé de retenter l’expérience avec son dixième album intitulé « The Cult of Remute » qui sortira cette fois-ci sur une cartouche NES.

La création de cet album n’a pas été une partie de plaisir étant donné que DJ Remute a dû faire face à de nombreuses contraintes imposées par Nintendo. Néanmoins, l’artiste allemand est habitué à relever ce genre de défi.

Crédits Pixabay

C’est sur Twitter que DJ Remute a annoncé l’arrivée de cet album. « Le premier album musical sur cartouche SNES/SFC sortira en mars 2020. The Cult of Remute est mon dixième album. Les précommandes débutent maintenant. » a-t-il écrit.

De nombreuses contraintes à gérer

DJ Remute a comparé le processus de création de cet album sur cartouche NES à celui qu’il a fait sur Mega Drive : les contraintes imposées par Nintendo sont plus nombreuses. D’après lui, cela serait surtout dû au fait que le processeur de la console déciderait du son à jouer et de la façon dont il devrait être joué.

L’artiste allemand a toutefois réussi à contourner les restrictions imposées par Nintendo. Pour enregistrer sa musique, DJ Remute s’est servi d’un synthétiseur Roland, a programmé ses sons compressés en 64 ko à l’aide d’un logiciel OpenMPT et les a ensuite converti au format SPC à l’aide du SNESMOD.

Un album à 36 dollars

DJ Remute a expliqué qu’il avait réussi à tirer le meilleur de la console de Nintendo qui serait plus performante que Megadrive. Il a pu profiter de la puce audio SPC700, conçue par Ken Kutaragi. Grâce à elle, DJ Remute a pu obtenir une musique stéréo échantillonnée à 32 kHz.

« The Cult of Remute » est actuellement disponible en précommande sur Bandcamp. Cet album comporte 16 titres et 2 morceaux bonus. Ceux qui veulent se faire une idée de cet album peuvent écouter le titre « You can’t get away with it » sur le site Bandcamp.

Pour se procurer cet opus qui sera disponible le 29 mars 2020, il faudra débourser 35,99 euros.

Mots-clés insolitenes