The Last of Us 2 : Naughty Dog revient sur la violence du jeu

La prochaine machine de Sony, la PlayStation 5, est déjà très attendue par les joueurs. Et alors que la présentation de la console est repoussée, la PlayStation 4 est loin d’avoir dit son dernier mot. Car une dernière exclusivité attend la machine, et pas des moindres : The Last of Us 2. Le jeu, qui aura droit à sa série chez HBO, nous a dernièrement livré de nouvelles informations et sa sortie approche pour le 19 juin. Dernière ligne droite pour The Last of Us 2 et l’occasion pour Hally Gross, co-scénariste du jeu, de revenir sur la violence présente dans le jeu dans une interview pour Polygon.

La femme a également évoqué l’approche humaniste du jeu.

Un jeu mettant en scène une humanité post-apocalyptique où chacun lutte pour sa survie.

Un monde apocalyptique sans pitié

C’est une longue lecture qu’a offerte Halley Gross à propos de l’approche de The Last of Us 2. La scénariste a notamment expliqué que le jeu représente toute la complexité de la violence et l’empathie. Le but des équipes était de montrer cette surenchère dans la violence à Seattle et la difficulté d’arrêter cette spirale infernale. Pour Halley Gross, les deux factions présentes dans la preview de The Last of Us 2 sont convaincues d’être du bon côté. La scénariste donne l’exemple d’une lettre abandonnée évoquant la montée de la violence.

À lire aussi : La PlayStation 4 Pro se dote d’une édition The Last of Us 2

Halley Gross explique également que The Last of Us 2 pousse le joueur à prendre des décisions rapidement pour ressentir le poids sur les épaules de la jeune héroïne, notamment lors des cinématiques. Le but des scénaristes était de « faire comprendre ce qu’elle ressent, pourquoi elle se comporte de cette façon, même sans être d’accord« . Pour Naughty Dog, hors de question de jouer la carte de la démagogie. Ainsi, Halley Gross précise « ce qui est important, ce que nous voulions vraiment présenter dans le jeu, c’est qu’il n’y a pas de gentils ou de méchants. Les choses ne sont pas noires ou blanches« .

Dans l’aventure, Ellie découvre de nouveaux ennemis « complexes » lors de sa quête à Seattle. En conclusion, The Last of Us 2 devrait glisser le joueur dans la psyché de l’héroïne. La violence et l’empathie auront une place centrale.