The Legend of Zelda : l’avenir de la franchise sera ouvert

C’est au cours d’une interview pour IGN, portant notamment sur les speed run effectués par certains joueurs émérites sur The Legend of Zelda : Breath of the Wild, que son producteur – Eiji Aonuma – s’est exprimé sur l’avenir de la franchise de manière générale. Et la bonne nouvelle, c’est que si vous avez apprécié la liberté offerte dans Breath of the Wild, vous risquez fort d’aimer les prochains opus…

Bien conscient que la mode n’est plus vraiment aux jeux « couloirs », le producteur du titre estampillé Nintendo a en effet confirmé que ses équipes et lui-même n’avaient pas l’intention de laisser de côté le chemin quasi libertaire emprunté par  le dernier volet de la saga, lancé en mars 2017.

Selon Eiji Aonuma, le producteur de Breath of the Wild, l’avenir de la licence repose sur deux piliers : le monde ouvert et la liberté offerte aux joueurs.

Très franc sur la question de l’avenir de The Legend of Zelda et de son gameplay, Eiji Aonuma a notamment déclaré avoir « réalisé à quel point [il était] important » de laisser un maximum de liberté aux joueurs. Pour lui, pas question de revenir en arrière, Link gambadera bien dans les prés, cheveux au vent et épée en main dans les prochains épisodes de la série.

Une déclaration d’amour au monde ouvert

S’exprimant vis-à-vis du speed run et des astuces employées par les joueurs (exploitant souvent la physique du jeu et certaines de ses errances) pour atteindre leur objectif plus rapidement, Aonuma indique : « Nous nous sommes beaucoup amusés à regarder des vidéos où l’on voyait les gens faire des choses [dans le jeu] que nous n’avions pas prévues et qui sont totalement uniques (…). C’était vraiment l’un de nos buts, ça va complètement dans le sens de ce qui était prévu« .

Ce à quoi il ajoute plus loin : « Vous savez, je ne peux pas parler de ce que les autres studios vont faire avec leurs jeux, mais de mon côté et en ce qui concerne la série des Zelda, l’incroyable liberté que ce jeu vous offre et la façon dont cette liberté a été reçue… pour moi cela veut dire que ce niveau de liberté est quelque chose qui doit être maintenu dans les prochains jeux Zelda à compter de maintenant ».

Il est clair que l’ouverture de la franchise au concept de monde ouvert a indéniablement fait souffler un vent nouveau sur son gameplay, lui permettant de se renouveler sans renier ses origines. Nul doute que si The Legend of Zelda persiste sur cette voie dans les années à venir, la licence continuera à mettre tout le monde d’accord.