The Man in the High Castle a un problème avec les supporters de Trump

The Man in the High Castle compte des millions de fans à travers le monde, mais il semblerait que les supporters de Trump n’en fassent pas partie. Ils n’ont effectivement pas apprécié la dernière opération publicitaire de ses producteurs. Et pour cause, car ils ont pensé que cette dernière visait… leur propre président.

Comme son nom le laisse entendre, The Man in the High Castle est en réalité l’adaptation du célèbre roman de Philip K. Dick : Le Maître du Haut Château. Écrit dans les années 60, ce dernier a marqué au fer rouge la littérature de science-fiction.

The Man in the High Castle

The Man in the High Castle a réussi à se mettre à dos les supporters de Trump.

Le roman est en réalité une uchronie et il se déroule dans un univers alternatif au début des années 60.

The Man in the High Castle : une fausse station de radio crée la controverse

L’Allemagne Nazie a réussi à concevoir une bombe A avant les américains et cette dernière leur a permis de remporter la Seconde Guerre mondiale. À eux, mais également aux Japonais. Les deux vainqueurs se sont en effet partagé le monde, mais aussi les États-Unis.

L’Est est ainsi contrôlé par l’Allemagne, et l’Ouest par le Japon. Une zone neutre se trouve au milieu.

L’action se déroule à la fin du règne d’Adolf Hitler. Malade et affaibli, l’homme a de plus en plus de mal à gouverner et des tensions politiques commencent rapidement à apparaître entre les deux alliés. En parallèle, un groupe de résistant se lance dans un projet totalement fou visant à sécuriser les images d’un film secret créé par le Maître du Haut Château, un film qui dépeint un univers totalement différent où l’Allemagne Nazie n’est plus qu’un lointain et brumeux souvenir.

Je préfère ne pas trop en dire afin de ne pas vous gâcher la surprise, mais The Man in the High Castle se hisse sans aucune difficulté au niveau du roman et il s’agit clairement de l’une des meilleures séries du moment.

Les partisans de Trump pensaient que la station leur était destinée

Pour la promouvoir, Amazon a opté pour des campagnes marketing extrêmement originales. En 2015, par exemple, le géant américain avait décoré les sièges de plusieurs wagons de train aux couleurs des deux alliés de la série. Cette initiative avait valu à la série de se retrouver au centre d’une polémique… et sous les feux des projecteurs.

Histoire de fêter la sortie de la seconde saison de la série, Amazon a voulu mettre les petits plats dans les grands et la firme a ainsi lancé une fausse station de radio censée être tenue par la résistance. L’agence en charge de l’opération a bien fait les choses et elle a ainsi lancé un site dédié tout en faisant la promotion de la station sur les réseaux sociaux.

Mais voilà, le truc c’est que les partisans de Donald Trump ont pensé que cette fameuse station visait leur président, et ils n’ont pas bien pris les choses. Loin de là même puisqu’ils ont vertement critiqué le projet sur les réseaux sociaux. Certains d’entre eux l’ont même publiquement condamnée en disant que cette initiative allait à l’encontre des principes démocratiques, ce qui n’a pas manqué de faire beaucoup rire leurs opposants.

https://twitter.com/611601717_/status/840249528133550081

https://twitter.com/RyP1984/status/840254704839979008

Mots-clés insolite