The Suicide Squad : Peacemaker est-il raciste ?

Alors que James Gunn tourne Les Gardiens de la Galaxie 3, centré sur Gamora et Nébula, le réalisateur a également dirigé The Suicide Squad. Une suite/reboot du premier film de David Ayer dont les retours sont globalement très bons. L’homme a introduit de nombreux personnages comme Polka-Dot Man (le plus puissant de la Task Force X) Ratcatcher 2 ou encore Bloodsport. Et alors que le dernier cité n’aura pas de spin-off, Peacemaker, joué par John Cena, a l’honneur d’une série sur HBO Max. L’occasion d’en savoir plus sur ce pastiche de Captain America répandant la paix en dézinguant tout le monde sur son passage, même les enfants (c’est lui qui le dit).

Miroir du super-héros Marvel aux couleurs des USA, certains s’attendent à un personnage raciste. Un journaliste a justement questionné James Gunn à ce propos.

Des bols de popcorn
Photo de Mahmoud Fawzy sur Unsplash

Et le réalisateur clarifie la personnalité de Peacemaker : l’antihéros n’est pas raciste. Simplement… perdu.

A lire aussi : Les Gardiens de la Galaxie 3 : la Suicide Squad pourrait passer une tête

James Gunn a des plans bien précis pour Peacemaker

Peacemaker a beau avoir des méthodes fascistes, il n’est pas raciste pour autant. James Gunn, lors d’une interview à propos de la série sur l’antihéros, a été questionné à ce propos par un journaliste.

Ce dernier lui a demandé si le personnage de Peacemaker est « un héros américain chauvin et raciste ».

Si James Gunn reconnaît que Peacemaker a « beaucoup de problèmes », il estime qu’il n’essaie pas de le rendre sympathique mais le plus complet possible.

L’antihéros a pris beaucoup de décisions discutables dans The Suicide Squad dont beaucoup seront explorées dans la série. Le réalisateur précise que Peacemaker a « beaucoup à apprendre ».

L’une des choses qui m’a donné envie de raconter l’histoire de Peacemaker, c’est qu’il a beaucoup à apprendre. Il ne suffira pas d’une saison pour qu’il ne soit plus perdu. C’est cette capacité d’apprentissage qui, pour moi, le rend plus attachant. Ses œillères sont parfois terribles, et parfois, c’est juste de l’ignorance. C’est une distinction importante à faire.

– James Gunn

On ne sait pas encore où sera diffusé la série Peacemaker en France.