The Vanishing of Ethan Carter arrive bientôt sur Xbox One

Deux ans et demi après son lancement, The Vanishing of Ethan Carter va finalement réussir à se frayer un chemin jusque sur Xbox One. Le jeu d’aventure narrative développé avec amour par le studio polonais The Astronauts (composé notamment d’anciens de chez People Can Fly) est en effet annoncé pour le 19 janvier prochain sur la machine, au tarif de 19,99 euros.

Si sur ce coup Microsoft arrive un peu après la guerre (le titre étant sorti sur PC en 2014 et sur PlayStation 4 l’année suivante), l’arrivée de l’un des plus beaux jeux du monde PC sur Xbox file tout de même la banane. D’autant que sur One X, le tout devrait en jeter méchamment sur le plan visuel.

La Xbox One va bientôt profiter d’un Walking Simulator de grande classe, The Vanishing of Ethan Carter étant attendu prochainement sur le Microsoft Store…

On apprend en effet de la fiche disponible sur le Microsoft Store, que le soft sera optimisé tout spécialement pour la nouvelle machine de la firme de Redmond – et qu’il proposera un affichage en 4K. Si l’on ajoute à cela le fait que le jeu a été développé en utilisant la technologie de photogrammétrie (permettant, pour faire simple, de créer des textures basées directement sur des clichés en haute définition), on imagine sans mal que le rendu graphique sera plutôt classieux.

The Vanishing of Ethan Carter : un titre pas tout à fait comme les autres…

S’il est un point que l’on peut facilement mettre en avant lorsqu’on parle du titre de The Astronauts, c’est bien celui de l’ambiance. On y incarne Paul Prospero, détective privé spécialisé dans les affaires flirtant avec le paranormal et l’occulte, qui s’est vu chargé d’enquêter sur la disparition du plus jeune des fils de la famille Carter, Ethan.

Son enquête le conduira dans la localité de Red Creek Valley, où Prospero devra tenter de comprendre le cours des événements ayant conduit à la disparition de l’enfant – en se basant sur les macabres indices laissés sur place.

L’aventure est contemplative et menée d’une main de maître d’un bout à l’autre, mais il faudra toutefois faire avec une durée de vie menue et d’une rejouabilité particulièrement limitée.