The Walking Dead : le final du comics confirme une théorie populaire

The Walking Dead a su fédérer une importante communauté de fans durant ces dernières années. Et comme toutes les franchises populaires, cette dernière a donné lieu à de nombreuses théories. L’une d’entre elles s’est révélée exacte, à croire que les fans ont parfois le nez creux.

The Walking Dead, c’est terminé. Kirkman a effectivement annoncé la fin du comics la semaine dernière, à la stupeur générale.

Capture Twitter (image recadrée)

Et pour ne rien arranger, le dernier tome a été publié dans la foulée sur les terres de l’Oncle Sam. La fin de The Walking Dead est donc connue.

The Walking Dead : une fin toute en douceur

Mais avant de poursuivre, il est sans doute préférable de prendre le temps de procéder à la mise en garde habituelle. Cet article évoque des éléments en lien avec le dernier tome de la série de comics. Un tome qui ne sera pas disponible en France avant la rentrée.

Si vous ne souhaitez rien savoir de l’ultime chapitre de The Walking Dead, il sera donc préférable de quitter cette page.

Vous êtes toujours là ? Très bien, maintenant que nous sommes entre nous, nous pouvons continuer.

Comme vous le savez, les derniers tomes parus aux États-Unis ont été assez mouvementés. Rick a en effet perdu la vie, abattu par Sebastian Milton suite au coup d’état lancé par notre shérif contre Pamela Milton, sa mère. L’ultime volume de The Walking Dead, pour sa part, se déroule plusieurs années dans le futur… et il montre Old Carl en train de raconter l’histoire de son père à sa propre fille, une certaine Andrea.

Toutes les aventures vécues par Rick Grimes et ses acolytes étaient donc le récit du fils de ce dernier, conformément à l’une des plus vieilles théories élaborées autour de la franchise.

Old Carl, une théorie qui nous accompagne depuis plusieurs années

Mais ce n’est pas tout. Dans ce dernier tome, le monde a beaucoup changé. Les marcheurs ne représentent plus une menace, ils sont en effet très peu à avoir « survécu » aux années qui ont passé. Carl tue d’ailleurs l’un d’entre eux avec le sabre de Michonne avant de rentrer chez lui retrouver sa femme et sa fille.

Sans surprise, de nombreuses colonies ont également vu le jour en Amérique du Nord. Maggie Greene, pour sa part, a repris le flambeau et trône ainsi à la tête du Commonwealth en tant que présidente, aidée par Michonne qui officie en tant que juge. Le rêve de Rick s’est donc réalisé et le monde est devenu plus sûr.

Kirkman a donc décidé de conclure sur une note d’espoir. Les luttes et les sacrifices de Rick ont porté leurs fruits et toute cette souffrance trouve donc une ultime justification. Une justification incarné par un Old Carl apaisé, confiant et souriant.

Mots-clés the walking dead