The Walking Dead, l’interprète du Gouverneur a un énorme regret

The Walking Dead tire sa révérence au terme d’une onzième saison. Mais AMC n’en a pas terminé avec l’univers. En plus de spin-offs, des films sont prévus et une nouvelle série appelée Isle of the Dead centrée sur Negan et Maggie décrite comme révolutionnaire. Les acteurs restent aussi très attachés à The Walking Dead, d’autant plus que beaucoup sont morts à l’écran. C’est le cas de Hershel Greene, un personnage très apprécié par les spectateurs incarné par Scott Wilson. L’homme se fait couper la tête par l’un des antagonistes de la série, David Morrissey. Et figurez-vous que le comédien a un énorme regret lié à… Hershel Greene.

Une confidence faite lors d’une table ronde au Fandemic Tour Atlanta (via ScreenRant).

Crédit : Gene Page/AMC

David Morrissey regrette d’avoir tué Hershel Greene car très apprécié par les fans. Mais aussi car il a adoré bosser avec Scott Wilson.

A lire aussi : The Walking Dead : Angela Kang se confie sur le premier baiser de Rick et Michonne

Le comédien regrette d’avoir dû tuer le personnage de Hershel Greene

Pendant deux saisons, David Morrissey a incarné le Gouverneur, Philip Blake de son vrai nom. Le leader d’une ville idéaliste en apparence du nom de Woodbury. Mais lorsqu’un conflit éclate entre lui et le groupe de Rick Grimes, il utilise le katana de Michonne pour couper la tête de Herschel. Une mort déchirante et très gore pour un personnage adoré des fans. David Morrissey regrette d’avoir dû le faire comme il l’explique à une table ronde !

Nous sommes tous bouleversés. Ce qui m’a vraiment chamboulé, ça a été de tuer Herschel. [Scott Wilson] était l’un des meilleurs acteurs avec qui j’ai travaillé et connu. Il adorait être dans la série et moi aussi. Vous lisez [le scénario], vous le retournez à l’envers pour vous assurer que vous êtes toujours en vie [rires].

Au fur et à mesure que ça avance, vous vous dites : « Quelqu’un va partir ». Je suis arrivé à la caravane, j’ai lu [le script] et j’ai lu que je devais tuer Scott [Wilson]. Je n’arrivais pas y croire. Je me suis dit : « Oh non, je ne vais plus jamais pouvoir sortir. On va me tuer [rires] ». Donc c’était vraiment dur.

David Morrissey

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.