The Walking Dead : un t-shirt jugé raciste retiré de la vente

The Walking Dead compte des millions de fans à travers le monde. La série rapporte gros, bien sûr, mais il en va de même pour les nombreux produits dérivés que l’on trouve sur le marché. L’un d’entre eux fait d’ailleurs couler beaucoup d’encre depuis le début de la semaine. Un t-shirt vendu par Primark a en effet été jugé raciste et retiré de la vente.

Ce fameux t-shirt avait été fait à la gloire de Negan. Il était décoré de cette bonne vieille Lucille et il portait l’inscription “Eeny Meeny Miney Moe”.

Polémique The Walking Dead

Primark a créé la polémique aux États-Unis avec un t-short décoré aux couleurs de The Walking Dead.

Si vous avez eu l’occasion de voir le final de la dernière saison, alors ces mots ne doivent pas vous être totalement inconnus.

Un t-shirt décoré aux couleurs de The Walking Dead a créé la polémique

Logique, car ce sont les mots prononcés par Negan lors de la dernière scène de l’épisode, lorsqu’il doit choisir celui – ou celle – qui subira son courroux. Le sien, mais aussi celui de l’implacable Lucille.

En réalité, ces fameux mots sont l’équivalent de notre Am, stram, gram national et donc de cette fameuse comptine qui a bercé notre enfance.

Certains d’entre vous le savent peut-être, mais cette fameuse comptine vient en réalité d’une ancienne comptine allemande. Enfin, c’est en tout cas ce que pensent la plupart des historiens. En réalité, la question divise. D’après une autre théorie, cette comptine serait en réalité la résultante d’une ancienne incantation chamanique venue du temps des Francs, une incantation qui permettait à un chaman d’accueillir l’esprit loup.

La version américaine est nettement moins légère en revanche.

Primark a retiré le produit de la vente

Elle compte effectivement deux variantes. Dans la première, la plus courante, ces quatre mots sont suivis de “catch a tiger by this toe”, ce qui pourrait se traduire par “attrape un tigre par son orteil”. Le truc, c’est qu’il existe aussi une seconde version raciste dans laquelle le tigre est remplacé par le terme “nigger” (“nègre”), un terme évidemment très raciste.

En tombant sur ce fameux t-shirt, un client de la marque a donc vu rouge et il a envoyé une lettre bien sentie à la direction de l’enseigne. En parallèle, il a aussi contacté la presse pour porter l’affaire à la connaissance des médias.

La polémique a évidemment enflé aux États-Unis et Primark a donc pris la décision de retirer le produit de ses rayons et de présenter ses excuses à ses clients, tout en précisant que l’entreprise n’avait aucunement l’intention de froisser qui que ce soit.