The Walking Dead : une théorie sur la saison 11

Daryl fait une curieuse découverte dans le premier épisode de la 11esaison de The Walking Dead. Celle-ci présage de la grande menace que pourrait être le Commonwealth. Attention, Spoilers !

La saison 11 couvre – plus ou moins- les volumes 175 à 193 de la bande dessinée. Elle s’attardera surtout sur la rencontre de Daryl et ses compagnons avec le Commonwealth. Ce dernier est un puissant groupe paramilitaire dispersé en plusieurs factions. En plus de s’appuyer sur un vaste réseau, celui-ci dispose d’une technologie de pointe et d’un armement considérable. La nouvelle saison montrera également le groupe de Maggie aux prises avec les mystérieux Reapers – les Faucheurs ou Moissonneurs dans la version française. Le premier épisode suit Daryl, Maggie et les autres dans une expédition à Washington afin de récupérer des vivres.

L'affiche de The Walking Dead
Crédits AMC

Ils trouvent refuge dans les tunnels du métro à la suite d’une violente tempête. Ces derniers sont infestés de rôdeurs et la fine équipe subit alors une attaque. Daryl se sépare de la bande en allant à la poursuite de son chien. Ce qui l’emmènera à un endroit assez étrange.

A lire aussi : 5 séries à regarder si The Walking Dead vous a déçu

Le symbolisme autour de l’argent et de l’ancien monde

Daryl s’enfonce ainsi dans un tunnel du métro tout en échappant aux rôdeurs. Notre héros termine sa course dans un refuge que les sans-abris utilisaient avant l’apocalypse. L’homme tombe ensuite sur une immense fresque murale. Celle-ci dépeint le monde d’avant avec ses inégalités sociales. Les riches se trouvaient en haut de la société, alors que les plus pauvres en constituaient la base. Le pisteur d’Alexandria découvre aussi le cadavre d’un homme en costume. Celui-ci est menotté à une mallette remplie de dollars américains.

Depuis le début de la série, différents protagonistes ont évoqué l’ancien monde avec beaucoup de nostalgie. Leurs quotidiens étaient plus ou moins difficiles, mais ils n’étaient pas une perspective de survie perpétuelle à cause des rôdeurs. Cette vision romancée de l’ancien monde est contredite par les éléments que Daryl découvre dans le refuge du métro. Ils rappellent le capitalisme impitoyable qui ne laisse aucune chance aux plus démunis.

Le pisteur d’Alexandria se trouvait au bas de l’échelle dans l’ancien monde. Lui, plus que tout autre personne considère l’apocalypse comme une opportunité de repartir sur une nouvelle base. Un socle plus juste et plus inclusif. Ce qui est en totale contradiction avec le projet du Commonwealth.

Rétablir l’ancien monde

L’ouverture de la saison 11 montre aussi la première interaction de la bande avec un détachement du Commonwealth.

Ezekiel, Yumiko, Eugene et Princesse sont capturés et interrogés. Il s’agit en réalité d’une audition pour décider qui intègrera le groupe paramilitaire et qui devra être éliminé. Le Commonwealth a pour objectif de rétablir l’ancien monde et ceux qui étaient à son sommet. Les survivants capturés qui s’y refusent sont alors punis. Une philosophie qui ne concorde pas avec les idéaux de notre bande de héros…

Ce qui est justement rappelé par cette fresque, une fresque qui laisse penser que de nombreuses frictions sont à venir et que le Commonwealth pourrait bien devenir l’ennemi de nos survivants.

Rappelons enfin que la saison 11 sera la dernière de la série. Elle viendra donc clore définitivement son histoire. Et il faut bien entendu s’attendre à un final très différent de celui évoqué dans les comics puisque les personnages restants ne sont absolument pas les mêmes.

Mots-clés the walking dead