Thismia neptunis, la drôle de plante qui donne l’impression de venir d’une autre planète

La Thismia neptunis n’est pas une plante ordinaire et il suffit de l’observer attentivement pendant quelques instants pour s’en rendre compte. Elle donne en effet l’impression de venir d’une autre planète et elle aurait même tout à fait sa place dans un film de science-fiction. Pourtant, elle est bien originaire de notre monde.

La Thismia neptunis a été découverte pour la toute première fois en 1866  par un certain Odoardo Beccari.

Thismia neptunis

Né à Florence de parents inconnus, Odoardo Beccari a vécu dans un orphelinat avant de rentrer à l’école de Lucques.

Thismia neptunis, une plante pas comme les autres

Très doué, il a réussi à décrocher par la suite une place dans les universités de Prise et de Bologne afin d’étudier la botanique et il a fini par attirer l’attention d’Ugolino Martelli, un botaniste, biologiste et mycologue très en vue à l’époque.

Après ses études, Odoardo Beccari a passé plusieurs mois aux Royal Botanic Gardens de Kew et il a alors fait la connaissance de quatre personnalités très en vue : William Hooker, Joseph Hooker, James Brooke et… l’incontournable Charles Darwin.

Dans les années suivantes, l’homme a voyagé à travers le monde et il a ainsi passé plusieurs mois en Éthiopie, en Nouvelle-Guinée et en Malaisie.

Durant ce voyage, Odoardo Beccari a eu l’occasion de visiter une forêt malaisienne et il a alors repéré entre deux fougères une plante translucide à l’aspect étonnant. Il venait de découvrir la Thismia neptunis. Il a eu besoin ensuite de douze ans pour la décrire.

Le plus intéressant reste cependant à venir, car cette plante n’a ensuite plus été observée pendant 139 ans et il a ainsi fallu attendre l’année 2017 pour que des chercheurs croisent de nouveau sa route et en profitent pour lui tirer le portrait.

Une plante parasite se nourrissant des champignons

En effectuant des recherches dans la même région, des botanistes originaires cette fois de République Tchèque sont en effet tombés sur un nouveau spécimen, caché au milieu des fougères et des champignons.

Si la Thismia neptunis est aussi difficile à identifier, c’est avant tout parce que cette plante passe le plus clair de son temps enfouie sous terre.

Cette dernière vient se classer en effet dans les myco-hétérotropes et elle obtient ainsi ses nutriments en parasitant les champignons des forêts. Contrairement à la plupart des plantes, elle n’a donc pas besoin d’être exposée aux rayons du soleil et elle est donc dépourvue de branches, de tiges ou de feuilles.

En outre, elle ne fleurit pas tous les ans et elle peut ainsi rester plusieurs années sans faire de fleur. C’est en partie ce qui explique pourquoi elle est aussi difficile à observer.

Pour ne rien arranger, la partie florale de la plante ne mesure pas plus de neuf centimètres de hauteur et elle a une allure assez insolite. Le bulbe principal s’étend en effet sur plusieurs tubulures tentaculaires pointant vers le ciel comme autant d’épines.

Si vous voulez en savoir plus sur cette plante, alors sachez que les résultats de l’étude menée par les botanistes tchèques est disponible à cette adresse.

Mots-clés botaniqueinsolite