Thomas Bach, Comité International Olympique, ne veut pas d’eSport aux Jeux Olympiques

Voilà plusieurs années que les joueurs, spectateurs et experts de l’eSport souhaitent voir la disciple représentée aux Jeux Olympiques. Des années de pétitions et autres demandes qui ne semblent pas aboutir et divisent lors de débats houleux autour du caractère sportif ou non des jeux vidéo. Et c’est un nouveau refus que se prend aujourd’hui la discipline comme nous le rapporte L’Equipe. Lors d’une rencontre avec David Lappartient, représentant de l’eSport, c’est le Président du Comité International Olympique, Thomas Bach, qui s’est laissé aller à une déclaration à l’encontre des jeux vidéo aux Jeux Olympiques.

Pour le moment, pas d’eSport aux Jeux Olympiques. Une position du Président du CIO qui risque de faire grincer des dents.

David Lappartient pense quant à lui que les jeux de simulation seraient “une porte d’entrée” aux JO.

Les Jeux Olympiques et l’eSport, ce n’est pas pour maintenant

Nouveau chapitre du débat sur l’eSport aux Jeux Olympique. Un débat rapidement clôturé par la réaction du Président du Comité International Olympique. Alors que David Lappartient a rencontré l’homme en Suisse, ce dernier lui expliqua qu’il fallait s’intéresser à l’eSport. Déclaration que Thomas Bach a balayé d’un revers de la main, précisant “Il y a une ligne rouge concernant le contenu de certains de ces jeux. On ne veut rien avoir à voir avec ces jeux où on s’entre-tue“.

On imagine aisément que Thomas Bach évoque des titres comme Counter Strike, Rainbow Six, PUBG, Fortnite, Apex Legends, Overwatch… Face à cette défiance, David Lappartient parle des simulations comme “porte d’entrée” – Fifa, Rocket League, etc… Une possibilité qu’entend bien Thomas Bach : “Lorsqu’il s’agit de simuler les sports, nous n’avons pas de problèmes de valeurs et nous avons la possibilité qu’une Fédération internationale puisse réglementer ces sports.”

Car c’est également les valeurs transmises par les jeux vidéo “où on s’entre-tue” qui semblent déranger les Jeux Olympiques.

Thomas Bach termine en expliquant que les Jeux Olympiques ne proposeront pas de nouveau programme incluant l’eSport, notamment car ces derniers ne sont “pas encore prêts“. L’homme reconnaît en revanche vouloir “se connecter à la nouvelle génération“.

Le débat semble loin d’être terminé !