Thomas Pesquet sera le prochain français à séjourner dans l’espace

Thomas Pesquet a présenté en fin de semaine dernière sa toute prochaine mission, Proxima. Il sera le prochain français à séjourner dans l’espace. Dans un an, il décollera ainsi du cosmodrome de Baïkonour au Kazakhstan pour rejoindre la Station Spatiale Internationale (ISS) où il passera les six prochains mois de sa vie.

Thomas a travaillé pendant plusieurs années comme pilote de ligne avant de rejoindre le programme spatiale français. Il parle plusieurs langues (russe et anglais) et il est aussi très sportif. C’est sans doute ce qui a poussé les responsables du projet à le choisir pour cette nouvelle mission.

Thomas Pesquet ISS

Thomas va rejoindre la Station Spatiale Internationale en novembre 2016. Il passera six mois là bas.

Proxima ne doit pas son nom au hasard d’ailleurs. Le nom de la mission a été trouvé par Samuel, un jeune toulousain de 13 ans et il fait allusion à la plus proche étoile de notre galaxie, Proxima du Centaure.

Pour la mission Proxima, Thomas Pesquet va passer six mois à bord de la Station Spatiale Internationale

Mais le terme fait aussi allusion à la proximité dont va faire preuve Thomas Pesquet. Durant les six mois qu’il passera à bord de la Station Spatiale Internationale, il va effectivement essayer de rester proche des gens en s’appuyant sur les réseaux sociaux.

Il ne sera d’ailleurs pas le premier à le faire. La NASA est elle aussi très active sur Twitter et sur Facebook.

Pour ces douze prochains mois, Thomas Pesquet va suivre un entrainement poussé à Moscou et à Houston. Il prendra ainsi les commandes du simulateur de vaisseau Soyouz et il passera aussi plusieurs heures dans la piscine de la NASA pour s’habituer à la vie dans l’espace.

Thomas va suivre un entrainement poussé à Moscou et à Houston

En parallèle, il va travailler sur une centaine d’expériences scientifiques mises au point par une division du CNES, des expériences portant sur la physiologie humaine, l’environnement spatial, la physique des fluides, la science des matériaux et la physique fondamentale.

Il est important de rappeler que l’ISS est équipé d’une dizaine de laboratoires différents. Ils sont utilisés par les spationautes et par les astronautes pour mener leurs différentes expériences et pour déterminer l’impact du manque de pesanteur sur les matériaux.

Notez pour finir que le dernier français à avoir séjourné dans l’espace n’est autre que Léopold Eyharts. Sa dernière mission a eu lieu en 2008 et il avait rejoint l’expédition 16 de l’ISS pour installer le laboratoire européen Columbus.

Mots-clés espaceiss