Threads ouvre son bêta pour connecter les utilisateurs au Fediverse…

L’univers des médias sociaux est sur le point de vivre une petite révolution. En effet, Threads vient d’annoncer l’ouverture de sa version bêta pour permettre aux utilisateurs de connecter leurs comptes au Fediverse. Cette décision audacieuse marque un tournant dans l’évolution de la plateforme de microblogging développée par Meta qui cherche d’ailleurs à se démarquer des géants centralisés des réseaux sociaux.

Threads
Crédit Unsplash

Un pas vers la décentralisation

Le Fediverse est un vaste réseau de serveurs interconnectés fonctionnant selon le protocole ActivityPub. Il permet aux utilisateurs de différentes plateformes de communiquer et d’interagir de manière transparente. En rejoignant ce réseau décentralisé, Threads s’engage sur la voie de la liberté numérique et de la souveraineté des données.

Selon Meta, cette intégration avec le Fediverse n’est que la première étape d’un plan ambitieux qui vise à repenser l’expérience des médias sociaux. “Nous croyons fermement que l’avenir des plateformes en ligne réside dans la décentralisation et l’interopérabilité”, a déclaré un porte-parole de l’entreprise.

À lire aussi : La dernière mise à jour de Threads accorde une grande importance aux reposts !

Une fonctionnalité bêta prometteuse

Concrètement, cette fonctionnalité bêta permettra aux utilisateurs de Threads âgés d’au moins 18 ans et disposant d’un profil public de partager leur compte sur le Fediverse. Mais pour l’heure, l’intégration ne sera disponible que dans trois pays : les États-Unis, le Canada et le Japon.

Pour activer cette option, il suffit de se rendre dans les paramètres du compte et d’activer le partage sur le Fediverse. Une fenêtre contextuelle apparaîtra alors pour vous expliquer ce qu’est le Fediverse et comment il permet aux utilisateurs de communiquer, quelle que soit la plateforme qu’ils utilisent.

Une fois activée, cette fonctionnalité permettra aux utilisateurs d’autres serveurs (comme Mastodon) de trouver votre profil Threads, d’aimer, de repartager et de commenter vos publications. C’est donc l’occasion de se connecter avec un public plus large qui n’utilise pas nécessairement Threads, mais d’autres applications de réseaux sociaux alternatives.

Des limitations à surmonter

Cette intégration n’est pas sans limitations. En effet, pour l’instant, les utilisateurs de Threads ne pourront pas voir qui a répondu ou aimé leurs publications depuis d’autres serveurs. De plus, il ne sera pas possible de partager des publications contenant des sondages. Lors de la conférence FediForum qui s’est tenue cette semaine, Peter Cottle, de Meta, a mentionné lors de sa démonstration que l’entreprise travaillait à la résolution de ces problèmes.

En dehors de l’aspect technique, cette initiative soulève des questions philosophiques profondes sur l’avenir des médias sociaux. Alors que les géants de la Silicon Valley sont régulièrement critiqués pour leur centralisation excessive du pouvoir et des données, Threads se positionne comme une alternative crédible. Cela passe notamment par la mise à disposition des d’utilisateurs d’un contrôle accru sur leur expérience en ligne.

SOURCE

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.