Tiangong-1 : la station chinoise est sous contrôle… du moins selon un ingénieur chinois

« La station spatiale chinoise n’est pas hors de contrôle et les gens ne sont pas en danger. » a déclaré un ingénieur chinois de premier plan de l’agence spatiale chinoise. Cette annonce a été faite suite aux allégations qui affirment que la station spatiale, Tiangong-1, soit bientôt détruite. De nombreux avertissements ont suggéré que l’agence spatiale a perdu le contrôle de sa station.

Toujours selon ces avertissements, la station pourrait donc se crasher prochainement sur Terre. Les responsables de la station ont cependant publié un démenti formel et ont affirmé que tout allait parfaitement bien. Les experts affirment, de leur côté, que plusieurs pays européens risquent d’être touchés par les débris de la station quand celle-ci chutera sur Terre.

Tiangong-1

Certains experts ont même affirmé récemment que le crash de Tiangong-1 se produira entre le mois de mars et d’avril de cette année.

Les prévisions sur le crash de Tiangong-1

Selon des estimations révisées, la station spatiale mise en orbite par la Chine devrait s’écraser sur notre planète au cours des trois prochains mois. La station spatiale Tiangong-1, qui se dirige vers la Terre et transporte des produits chimiques hautement toxiques, atteindra vraisemblablement l’orbite de la planète entre mars et avril.

Les agences du monde entier ont surveillé la descente de l’engin condamné et plusieurs études distinctes ont été publiées ces derniers mois, ce qui n’a visiblement pas empêché les responsables de Tiangong-1 de publier leur propre démenti.

Lors de sa chute, une grande partie de la station devrait se consumer durant son entrée dans l’atmosphère et 10 à 20% du satellite risquent ainsi s’écraser sur Terre en tant que débris.

Plus d’informations sur Tiangong-1

Tiangong-1, qui se traduit par « palais céleste », a été lancé en orbite en 2011. Depuis, la station a été utilisée pour mener diverses expériences, en grande partie des tests pour pouvoir lancer une station spatiale chinoise permanente dans l’espace d’ici 2023.

Des experts de l’Agence spatiale européenne sont parmi ceux qui suivent Tiangong-1. L’ESA a publié une prévision actualisée de sa date de rentrée du 12 janvier 2018, donnant une fenêtre estimée entre le 17 mars et le 21 avril. Le site Web Satflare, qui fournit un suivi 3D en ligne de plus de 15 000 satellites a également publié des prévisions similaires.

Ce sont actuellement les prédictions les plus précises sur le sujet, bien que l’ESA admette que c’est très variable.

Mots-clés chinetiangong-1