Tiens, le monstre du Loch Ness refait parler de lui

Le Loch Ness, ou plutôt son monstre, cristallise de nombreux fantasmes et il existe à travers le monde des milliers de personnes qui sont encore persuadées que le lac abrite un monstre préhistorique.

Ponctuellement, des photos ou des vidéos floues montrant des formes voguant sur le lac font ainsi surface sur la toile. La dernière en date n’est cependant pas du même genre. Pour une fois, nous avons droit à des images nettes.

Une photo du Loch Ness

Crédits Pixabay

En septembre dernier, un certain Steve Challice s’est rendu en Écosse pour prendre un repos bien mérité, en compagnie de son frère.

Le Loch Ness, un lieu doté d’une ambiance particulière

Durant leur périple, les deux hommes ont entrepris de visiter le château d’Urquhart, des ruines situées sur les berges du Loch Ness à environ une vingtaine de kilomètres au sud-ouest d’Inverness.

En se tournant vers le loch, Steve Challice a aperçu comme une forme en train de nager près de la berge. Il a immédiatement sorti son appareil photo pour capturer la scène et ce qu’il pensait être un gros poisson. Si l’on en croit son témoignage, alors son regard aurait effectivement été attiré par une ondulation dans l’eau. Alors qu’il venait de commencer à shooter, un poisson est revenu brièvement à la surface pour replonger ensuite.

Par la suite, Steve a bien entendu guetté en espérant voir réapparaître le poisson, en pure perte.

Plus tard, en rentrant chez lui, il a commencé à examiner les photos prises durant son séjour pour les trier et il a fini par retomber sur ces images.

Steve n’a pas du tout pensé au monstre du Loch Ness. Pour lui, la forme tenait plutôt du poisson-chat, mais il n’en était pas complètement sûr non plus et il a donc partagé l’image sur un groupe Facebook privé afin de demander le concours des internautes. Et bien sûr, elle est très vite devenue virale.

À lire aussi : Loch Ness, aucun signe de la créature mythique

Un gros poisson que l’on pourrait prendre pour un monstre préhistorique

Comme souvent sur la toile, les avis divergent. Certains pensent que la photo est une nouvelle preuve de l’existence du monstre mythique, d’autres estiment qu’elle a été falsifiée par Steve. Ce dernier dispose en effet de multiples compétences dans le domaine de la retouche photo. Il assure cependant qu’il n’a pas manipulé l’image, tout en précisant qu’il ne croit pas du tout en l’existence du monstre du Loch Ness. Pour lui, la forme capturée par son appareil photo tient davantage du gros poisson.

Les dernières études menées sur place semblent d’ailleurs lui donner raison. En 2019, un chercheur néo-zélandais du nom de Neil Gemmell s’est en effet rendu sur  place avec son équipe afin de recueillir des échantillons du lac.

Après les avoir analysés pendant plusieurs mois, il a déclaré avoir trouvé plus de 500 millions de séquences génétiques différentes… dont certaines appartenant à des anguilles géantes. Des anguilles que l’on pourrait facilement prendre pour des créatures préhistoriques. Surtout vu de loin et avec une mauvaise visibilité.

À lire aussi : Monstre du Loch Ness, une théorie reste possible

Mots-clés loch ness