TikTok a supprimé… 49 millions de vidéos !

Les réseaux sociaux les plus populaires comptent des millions, quand ce n’est pas des milliards (comme chez le groupe Facebook), d’utilisateurs. Et qui dit trafic important dit contenu illicite qui passe entre les mailles du filet. C’est à ce moment que les modérateurs entrent en jeu, chargés de supprimer ce qui ne correspond pas aux règles. Dans le passé, bon nombre de réseaux sociaux ont été critiqués pour leur gestion plutôt laxiste lorsqu’il s’agit de supprimer du contenu ou des profils haineux. TikTok s’est quant à lui emparé du problème et annonce aujourd’hui avoir supprimé massivement des vidéos.

Avec ses millions d’utilisateurs, c’est dans un communiqué que le réseau social chinois, banni en Inde, a révélé le chiffre.

Crédit : Pixabay

Un chiffre de… 49 millions de vidéos supprimées, rien que ça !

TikTok a fait un grand ménage parmi les vidéos

TikTok fait souvent parler de lui, dernièrement. Récemment, c’est Amazon qui a décidé de bannir l’application chez ses employés, avant de rebrousser chemin. Une application chinoise accusée d’espionner les utilisateurs et doit faire face à des vidéos qui enfreignent régulièrement les règles. Pour avoir une bonne image, l’application supprime énormément de contenu : 43 millions plus exactement lors des six derniers mois, l’an dernier.

TikTok souhaite donc “rassurer” ceux qui pointent du doigt le laxisme dans la modération du contenu sur les réseaux sociaux. La société explique que ces 49 millions de vidéos ne représentent que 1% de ce qui est publié sur la plate-forme. Sur ces 1%, 24,8% concernant les plus jeunes, tandis que 25,5% montraient de la nudité ou actes sexuels. Sans oublier que 89,4% des vidéos supprimées n’avaient qu’une seule vue.

Mais TikTok a également travaillé avec les gouvernements et autres autorités avec 26 d’eux et 500 demandes d’informations. L’Inde, qui a décidé de bannir l’application suite aux conflits à la frontière himalayenne, représente 2/3 de ces demandes.

L’application chinoise veut se montrer la plus transparente possible suite à la défiance de plusieurs gouvernements et autorités sur le contenu partagé, le siphonnage présumé d’informations privées. Pour rappel, TikTok a été épinglé par iOS 14… en train de copier, sans prévenir, le presse-papier des utilisateurs ! Cette communication semble s’inscrire dans sa politique d’image lissée.