TikTok est dans le collimateur de la CNIL

Le gendarme français des données personnelles a ouvert une enquête sur l’application mobile de partage de vidéo et de réseautage social TikTok ainsi que sur le site tiktok.com. La Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL) va mener des investigations sur la manière dont TikTok traite les données d’utilisateurs, notamment celles reçues en mai 2020.

Toute cette histoire a été déclenchée par une plainte liée à une demande de suppression de vidéo déposée contre TikTok par un particulier. L’autorité indépendante française a depuis intégré le groupe de travail du Comité européen pour la protection des données (EDPB) pour participer à une enquête plus poussée sur les pratiques de TikTok. Il s’agit notamment de déterminer à quel point la firme chinoise respecte les droits des utilisateurs quant à l’accès, la suppression et la rectification des données leur concernant.

Crédits Pixabay

À ne pas louper : Les Galaxy Note 20 sont disponibles en précommande

La CNIL souhaite également savoir si les transferts et la protection des données, plus particulièrement celles des mineurs se font dans les normes.

Qu’en dit TikTok ?

Contacté par TechCrunch, TikTok a affirmé avoir pris connaissance de l’enquête menée par la CNIL. L’application chinoise de partage de vidéos a en outre fait savoir qu’il coopère pleinement avec l’autorité française dans le cadre de cette affaire. TikTok semble confiant et a même déclaré que la protection de la vie privée et la sécurité des utilisateurs sont une priorité absolue pour la firme.

Il y a toutefois de quoi s’inquiéter, car jusque-là, la CNIL a toujours réussi à faire payer des amendes de plusieurs milliers d’euros aux entreprises qui n’ont pas traité les données d’utilisateurs en bonne et due forme. C’était par exemple le cas de Google qui a dû débourser 57 millions de dollars à cause du non-respect de la RGPD.

TikTok envisage de bâtir un data center en Irlande

TikTok a récemment fait part de son intention d’ouvrir un centre de données en Irlande d’ici 2022. Ce projet estimé à 420 millions d’euros a pour but de centraliser toutes les données des utilisateurs de l’Union Européenne afin de les protéger au mieux. Quoi qu’il en soit, TikTok doit avant tout arriver à prouver que son établissement en Irlande répond aux critères requis par la RGPD.

Le cas échéant, la Commission irlandaise de protection des données (DPC) s’occupera exclusivement de toutes les enquêtes TikTok. Ce qui ne l’empêchera en aucun cas de coopérer avec les autres autorités européennes de protection des données.

Mots-clés cniltiktok