TikTok, lieu de ralliement pour saboter le récent meeting de Donald Trump

Les élections présidentielles américaines continuent malgré la pandémie de Covid-19, forçant Apple à fermer certains Apple Store de nouveau, et les manifestations après la mort de George Floyd. D’un côté, Joe Biden représente les démocraties tandis que le polémique Donald Trump concourt pour un second mandat sous la casquette des républicains. Mais l’actuel président des USA provoque la colère des internautes depuis le début de sa prise de fonction, qui se servent des réseaux sociaux pour le saborder. C’est notamment le cas lors du dernier meeting de Donald Trump, vide de spectateurs, comme le rapporte le New-York Times.

Il semblerait que les internautes se soient rassemblés sur TikTok pour mener une attaque.

Crédits Pixabay

Leur plan aura été de s’inscrire massivement, en ligne, au meeting gratuit de Donald Trump… sans s’y rendre !

6200 personnes pour une salle de 19 000 sièges

Le plan est bien rodé. Sur TikTok, les détracteurs de Donald Trump se sont rassemblés, dont énormément de fans de K-pop, pour réserver massivement sur le site de Donald Trump une place à un meeting gratuit. Avec cette attaque, les réels spectateurs auront été peu nombreux par rapport à la capacité d’accueil de la salle : 6200 personnes pour 19 000 sièges. Les photos du meeting montrent d’ailleurs un lieu assez vide, le BOK Center de Tulsa.

Une opération qui n’a pas vraiment plu au porte-parole de Donald Trump pour sa campagne, Tim Murtaugh. L’homme a expliqué que « les gauchistes se trompent tout le temps et croient qu’ils sont intelligents. S’inscrire à un rassemblement juste car vous avez donné un numéro de téléphone portable […] Mais nous les remercions pour ces informations« .

À lire aussi : TikTok veut lutter contre la désinformation

Quant à Brad Parscale, qui s’était déjà exprimé sur la décision qu’a pris Snapchat de ne plus promouvoir Donald Trump, il explique que les équipes ont supprimé les faux numéros de téléphone.

Il est très difficile de savoir qui est susceptible de gagner les futures élections présidentielles américaines. D’un côté, Joe Biden qui pourrait saisir la dynamique de rejet de Trump par la population après une présidence décriée. C’est le mardi 3 novembre que les élections débuteront pour savoir quel sera le prochain à devenir le président d’une puissance mondiale.