TikTok pourrait changer de main si aucun accord n’est conclu avec les États-Unis

Alors que TikTok fait face à la pression du gouvernement des États-Unis, une ultime solution serait en discussion en interne. En effet, l’entreprise veut rassurer le gouvernement américain en cédant ByteDance, sa maison mère. Quels sont donc les enjeux d’une telle opération ?

TikTok
Crédit 123RF

La vente de ByteDance envisagée

Selon le média Bloomberg, TikTok souhaite sérieusement se séparer de sa maison mère ByteDance Ltd. Il s’agirait notamment d’un dernier recours si aucun accord n’est conclu avec les responsables de la sécurité nationale américaine. La cession pourrait alors entraîner une vente ou une offre publique initiale. Ces informations proviennent d’ailleurs de sources anonymes et très proches du dossier.

Toutefois, même si cette solution est actuellement en pleine discussion, l’opération ne sera pas aussi simple. En effet, TikTok et sa maison mère ByteDance devront espérer le feu vert du gouvernement chinois pour une telle transaction.

Quelle est la valeur réelle de ByteDance sur le marché ?

Si toutes les conditions sont réunies, l’opération pourrait se faire autour de 220 milliards de dollars. Ce montant représente donc la valeur actuelle de ByteDance.

En outre, on remarque une différence de 80 milliards par rapport aux 300 milliards qui avaient été fixés lors d’une précédente opération. Bloomberg News rapporte que les derniers chiffres ont été évalués lors d’un récent investissement effectué par la G42.

Cette société basée à Abu Dhabi exerce notamment dans l’intelligence artificielle et est dirigée par le cheikh royal Tahnoon Bin Zayed Al Nahyan. Ainsi, le G42 aurait acquis une participation de 100 millions de dollars dans ByteDance via le 42XFund. En plus, un autre fonds non identifié aurait acheté ByteDance pour 225 milliards de dollars après cette transaction.

Par ailleurs, la branche américaine de TikTok compte environ 100 millions d’utilisateurs et elle serait évaluée entre 40 et 50 milliards de dollars. Cette analyse a également été effectuée sur la base de divers indices par des experts de Bloomberg Intelligence.

Le bras de fer se poursuit entre TikTok et les États-Unis

Le programme de cession de ByteDance est motivé essentiellement par l’issue incertaine qui pourrait être donnée au plan de TikTok. En effet, le réseau social avait proposé l’année dernière un programme dénommé “Project Texas”. Les termes prévoyaient alors un hébergement des données des utilisateurs américains sur les serveurs d’Oracle Corp. En plus, un conseil de surveillance de trois personnes devait être nommé par le gouvernement américain.

Cependant, le CFIUS qui est l’organisme chargé de l’examen du programme a bloqué le processus. Cette situation ne semble donc pas rassurer les dirigeants de TikTok qui prévoient d’autres plans comme la séparation avec ByteDance. De plus, le directeur général de TikTok, Shou Zi Chew est appelé à comparaître devant le Congrès américain la semaine prochaine.

Ce bras de fer dure depuis que TikTok fait l’objet de multiples examens de la part des responsables américains. Ces derniers craignent notamment que le réseau social n’aide le gouvernement chinois à espionner les États-Unis. TikTok essaie alors de se conformer aux exigences américaines, mais l’issue de la situation est désormais incertaine.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.