TikTok requière la justice américaine pour ne pas être banni aux USA

Le feuilleton TikTok se poursuit, aux USA, alors qu’une solution semblait avoir été trouvée. Pour rappel, l’application détenue par ByteDance est accusée par le gouvernement étasunien de piller les données privées des utilisateurs pour le compte du Parti communiste chinois. Une accusation que la société rejette totalement, alors que les USA ont plusieurs cibles dans le viseur : WeChat et Huawei, constructeur de smartphones et équipementier. Et pour TikTok, il est impossible d’être banni des États-Unis, avec des millions d’utilisateurs sur le territoire. L’application requiert donc la justice américaine pour trancher.

C’est ce que nous rapporte The Verge, expliquant que Donald Trump refuse que ByteDance détienne une participation sur TikTok Global.

Crédits Kon Karampelas – Pixabay.com

TikTok Global, société nouvellement créée pour permettre l’autorisation de TikTok aux USA, en coopération avec deux firmes étasuniennes.

TikTok invoque la Constitution américaine

TikTok devait être banni, dimanche dernier, aux USA. Finalement, l’interdiction a été levée suite à un accord validé par Donald Trump. ByteDance doit s’allier à Walmart et Oracle, sociétés américaines, pour créer TikTok Global aux USA, avant son introduction en bourse pour 2021, et permettre que l’application soit autorisée sur le territoire.

Jusqu’à maintenant, Walmart et Oracle avaient expliqué détenir à 100% la société. Mais du côté de ByteDance, le discours était différent, expliquant que TikTok Global lui appartiendrait à 80%.

Mais pour Donald Trump, hors de question que ByteDance détienne une participation dans TikTok Global. Si la société n’est pas 100% américaine, le président des USA a expliqué que l’accord serait refusé. Et TikTok interdit aux USA.

ByteDance sollicite donc la justice américaine, et invoque sa Constitution. Une audience se tiendra donc aux USA pour trancher à ce propos. Mais il semblerait que la société chinoise ne soit pas prête à céder totalement TikTok Global à Walmart et Oracle.

La situation est donc bloquée, de nouveau, suite à une solution qui semblait avoir été trouvée. Du côté de Donald Trump, il y a fort à parier que ce dernier refusera catégoriquement que ByteDance détienne une miette de TikTok Global, affaire devenue affaire personnelle. On pourra donc s’attendre à de nouveaux rebondissements dans les semaines qui viennent.