Tim Cook espère que les Etats-Unis et la Chine trouveront un accord avant la fin de l’année

La guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis a connu une petite trêve en octobre 2019. À cette période, Donald Trump avait annoncé le report au 15 octobre de la hausse des tarifs douaniers portant sur 250 milliards de dollars de biens importés de Chine.

Pour l’opinion publique, ce geste serait le premier pas vers la recherche d’un accord entre les deux puissances.

Crédits Pixabay

De nombreuses entreprises souffrent de la guerre commerciale qui oppose les USA à l’Empire du Milieu. Parmi elles, on citera, Apple, dont la majorité des appareils sont produits en Chine. Lors d’une interview accordée au site Reuters, Tim Cook, le patron de la firme de Cupertino, a déclaré que la plupart des produits de la marque subissaient les taxes douanières imposées par le gouvernement Trump.

Durant son entretien avec Reuters, Tim Cook a fait savoir qu’il espérait que les États-Unis et la Chine trouvent un accord avant la fin de l’année.

Tim Cook donne son avis

Entre deux discussions concernant les résultats du dernier trimestre d’Apple, Tim Cook s’est exprimé sur les relations entre la Chine et les États-Unis. D’après lui, un accord devrait être trouvé sous peu entre les deux plus grandes économies de la planète.

« Je ne connais pas tous les détails, mais je pense que cela va arriver. J’espère bien que cela se produira au cours du trimestre, mais nous verrons bien. » a-t-il déclaré au micro de Reuters. Toutefois, étant donné que Donald Trump veut imposer une nouvelle hausse des taxes douanières le 15 décembre 2019, les déclarations de Tim Cook peuvent être remises en doute.

Une main-d’œuvre qualifiée

Les appareils Apple subissent la hausse des taxes douanières depuis septembre 2019. Toutefois, durant la présentation des résultats de son dernier trimestre, la firme de Cupertino n’a pas indiqué si cette hausse avait influencé le prix de ces nouveaux appareils.

Il y a quelque temps, Tim Cook avait tenu à remettre les pendules à l’heure en expliquant que si Apple avait choisi de délocaliser sa production en Chine, ce n’était pas à cause de sa main-d’œuvre qui était moins chère, mais plutôt à cause des qualifications de celle-ci.

Le boss d’Apple avait déclaré que la main d’œuvre chinoise était plus qualifiée que celle se trouvant sur le sol américain.