Tim Cook l’admet, il passe trop de temps sur son iPhone

Vous passez trop de temps sur votre smartphone ? Rassurez-vous, vous n’êtes pas seul(e). Le patron d’Apple, Tim Cook, a admis lundi auprès de CNN, juste après la conférence annuelle que la marque dédie aux développeurs, qu’il passait beaucoup plus de temps qu’il ne l’aurait pensé sur son iPhone. Une confession, certes, mais aussi un joli coup de pub pour une fonctionnalité que la firme à la pomme venait tout juste d’annoncer : “Screen Time”.

Cette feature s’inscrit dans la nouvelle politique d’Apple en matière d’utilisation de ses appareils. La firme cherche en effet, à l’instar de Google et Facebook pour leurs services respectifs, à encourager ses clients à passer moins de temps sur leurs écrans. Pour y parvenir, l’outil précédemment nommé comptabilise – de manière mensuelle ou hebdomadaire – le temps passé sur telle ou telle application, combien de fois l’utilisateur a pris en main son téléphone et combien de notifications il a reçues.

Tim Cook a été interviewé par la chaîne américaine CNN à l’issue de la dernière Keynote. L’occasion pour le dirigeant d’Apple de confesser que oui, il passe trop de temps sur son iPhone.

Le but premier de cette nouvelle fonctionnalité est naturellement de déclencher une prise de conscience chez l’utilisateur, qui pourra alors – toujours à l’aide de Screen Time –  programmer des minuteurs visant à limiter le temps sacrifié sur certaines applications spécifiques. En ligne de mire, les réseaux sociaux, et surtout Facebook, véritable tête de Turc d’Apple lors de cette édition 2018 de la WWDC.

Tim Cook pensait être raisonnable. Il avait tort…

J’ai utilisé [Screen Time], et je dois vous le dire : Je pensais être plutôt discipliné à propos de cela. J’avais tort” estime Tim Cook au sujet du temps qu’il passe sur son propre iPhone. “Quand j’ai commencé à obtenir les données, j’ai découvert que j’y passais beaucoup plus de temps que je ne le devrais (…) et que le nombre de fois où je décrochais mon téléphone était trop élevé” poursuit le dirigeant, sans pour autant daigner donner de précisions sur les applications qu’il utilise le plus.

L’appareil en lui-même n’est pas addictif, c’est ce que vous faites dessus qui l’est“, a-t-il ajouté auprès de CNN en rassurant les utilisateurs sur les intentions d’Apple : la marque n’a pas l’intention de leur dicter leur conduite. “Chaque personne doit prendre une décision, et décider de ce qu’elle aimerait faire après avoir consulté ces chiffres”, estime Tim Cook qui laisse à ses clients le soin de statuer, par eux-mêmes, ce qu’il convient d’être fait ou non.

Nous souhaitons que les gens soient intégralement satisfaits par les appareils que nous distribuons et qu’ils [aient tout pouvoir sur ces terminaux] (…). Nous n’avons jamais voulu qu’ils y passent trop de temps”, conclue le CEO d’Apple avant de passer sur un autre question, celle de la protection des données personnelles. Un autre cheval de bataille pour la firme de Cupertino en cette année 2018.

Mots-clés appleiphonetim cook