Tim Cook n’a pas l’intention de fusionner l’iPad et le MacBook

Apple est très présent sur le secteur des technologies nomades. La firme compte effectivement de nombreux produits différents à son catalogue, et notamment des smartphones, des tablettes tactiles et des ordinateurs portables. Certains pensent même qu’elle pourrait nous gratifier d’une machine hybride dans un avenir plus ou moins proche. Tim Cook n’est visiblement pas de cet avis.

Le directeur général de la marque a effectivement profité d’une entrevue menée par un média spécialisé pour donner sa vision des choses et pour évoquer les machines hybrides.

Fusion iPad et MacBook

L’iPad et le MacBook ne vont pas fusionner ensemble. Pas selon Tim Cook du moins.

Et autant dire qu’il n’a pas mâché ses mots. Loin de là, même, puisqu’il estime que ces ordinateurs transformistes n’ont aucun avenir. Pas chez Apple, du moins.

Les machines hybrides font trop de concessions selon Tim Cook

D’après Tim Cook, la Pomme Croquée n’a pas l’intention de faire des compromis. Loin de là, même et elle n’a finalement qu’un seul objectif : proposer aux consommateurs les meilleures tablettes et les meilleurs ordinateurs portables du marché. Il a le sens de la formule, vous ne trouvez pas ?

A ses yeux, ces produits correspondent chacun à un usage bien particulier. La tablette est surtout utilisée pour consommer des médias et l’ordinateur (portable ou pas) se positionne davantage comme un outil de travail. Pour lui, chercher à concilier les deux est une erreur car ces deux usages sont totalement indépendants les uns des autres et ils ne peuvent pas coexister au sein d’un seul et même appareil.

C’est précisément pour cette raison que la marque ne lancera pas une machine de ce type. L’iPad et le MacBook n’ont pas vocation à fusionner ensemble et ils ont donc un bel avenir devant eux.

Tim Cook a profité de l’occasion pour revenir sur une de ses dernières déclarations. Il a effectivement dit la semaine dernière qu’il ne comprenait pas pourquoi les gens voudraient acheter un PC alors qu’ils peuvent désormais se tourner vers l’iPad Pro.

Le terme utilisé – “PC” en l’occurrence – a évidemment fait couler beaucoup d’encre mais il ne désignait pas les Mac. Le patron d’Apple faisait en réalité référence aux PC… sous Windows.

Mots-clés appleipadmacbook