Tim Sweeney, PDG d’Epic Games, s’en prend à Apple sur son compte Twitter

Epic Games s’illustre depuis un peu plus de deux ans grâce à Fortnite. Si le studio était déjà connu pour son moteur graphique, l’Unreal Engine, valeur sûre du milieu, ou encore Gears of War, ce dernier a réellement connu une visibilité auprès du grand public grâce au Battle Royale. À tel point que Sony a décidé de devenir actionnaire d’Epic Games en injectant 250 millions de dollars. L’entreprise a également lancé sa propre boutique en ligne, l’Epic Games Store, prêt à tordre le cou au monopole de Steam. Et c’est un autre monopole, gargantuesque, qui est désormais dans le viseur d’Epic Games : celui d’Apple.

Epic Games a traîné en justice Apple, l’accusant d’un monopole, une concurrence déloyale.

L'écran d'accueil de Twitter sur smartphone

Crédits Pixabay

Et aujourd’hui, c’est Tim Sweeney, patron d’Epic Games, qui prend la parole sur Twitter. Et Apple a pris un énorme tacle !

Tim Sweeney étrille Apple sur son compte Twitter

Tim Sweeney n’apprécie pas qu’Apple demande des dommages et intérêts pour le danger qu’aurait représenté Fortnite en proposant sa propre méthode de paiement. Et il le fait savoir, sur Twitter. Le PDG d’Epic Games a commencé par mettre au clair les accusations de combat commercial. Car selon certains internautes, l’entreprise souhaite uniquement se passer de la commission d’Apple et avoir le droit de proposer l’Epic Games Store sur iOS. La seule solution proposée, à l’heure actuelle, est l’App Store d’Apple, lui conférant une position dominante.

Ainsi, Tim Sweeney explique qu’Apple n’a pas compris ce combat en croyant qu’il s’agirait d’un “désaccord financier“. Pour l’homme, la firme de Cupertino aurait perdu “ce qui représente les valeurs de bases de l’industrie des nouvelles technologies“. Le problème viendrait également que, selon Tim Sweeney, un iPhone n’appartient pas réellement à son possesseur. Ainsi, le PDG d’Epic Games explique “Vous devez être libre de l’utiliser à votre guise. La configuration comme vous le voulez, installer les applications de votre choix, créer vos propres logiciels pour les partager avec des amis“, avant de conclure : “votre appareil ne doit pas être contrôlé par une grosse société“.

Pour Tim Sweeney, les développeurs devraient pouvoir développer des applications et les proposer aux utilisateurs sans intermédiaire, et donc… sans Apple et sa commission de 30% ! L’homme affirme se “battre pour le changement“.