Tinder : une femme poursuit un ancien “match” pour revenge porn

Si vous cherchez l’amour, vous trouverez peut-être votre âme sœur sur Tinder… Avec plus de 50 millions d’utilisateurs à travers le monde, l’application peut en effet se vanter d’avoir permis à des milliards de couples de se former depuis son lancement en 2012. Mais tout n’est pas rose sur Tinder. Parfois même, c’est un véritable cauchemar qui découle d’une rencontre…

C’est ce qui est arrivé pour une femme habitant à Manhattan (États unis) : lorsqu’elle a rencontré Jeffery Berger sur Tinder le 3 août 2019, elle n’aurait jamais pensé que ce dernier lui ferait un sale coup si jamais elle ne donnait pas suite à leurs longues conversations téléphoniques.

Crédits unsplash

La femme (dont l’identité n’a pas été dévoilée) a accusé son ancien match de Revenge Porn : elle affirme que Jeffery Berger aurait envoyé des photos intimes d’elle… à son père !

Un plan à trois qui tourne très mal

Jeffery Berger et sa victime se sont rencontrés sur Tinder dans le cadre d’un plan à trois : Berger et sa petite amie étaient à la recherche d’une « femme célibataire » pour pimenter leur vie sexuelle. La femme de Manhattan et Berger ont discuté pendant plusieurs mois, avant qu’ils ne se décident enfin à s’envoyer mutuellement des photos coquines sur lesquelles leurs parties intimes étaient exposées.

Le potentiel plan à trois tourne cependant court après un appel vidéo entre Jeffery Berger et la femme de Manhattan durant laquelle cette dernière a déclaré s’être sentie très mal à l’aise. Elle avait alors décidé de tout arrêter et de couper les ponts avec Berger… qui s’est alors vengé.

La victime de Revenge Porn raconte avoir été contactée par un compte Instagram dont la photo de profil était celle qu’elle avait envoyée à Berger. Le compte menaçait de partager les photos intimes d’elle sur Internet, mais surtout de les envoyer à son père. Et c’est ce qui est arrivé : les images compromettantes ont été envoyées à l’adresse email professionnelle du papa de la jeune femme.

1 million de dommages et intérêts

L’affaire a été portée devant la Cour suprême de Manhattan : la victime poursuit Jeffery Berger pour diffamation, à laquelle s’ajoutent plusieurs plaintes connexes. Ses avocats exigent un million de dommages et intérêts, arguant que les agissements de Berger ont provoqué « une grave détresse émotionnelle » chez leur cliente. Cette dernière serait également victime de fréquentes « crises de panique » qui sont une véritable nuisance pour sa vie sociale et professionnelle.

Reste à voir si la justice va trancher en sa faveur, quand on sait que les coupables de Revenge Porn n’écopent souvent que d’une peine légère (s’ils sont condamnés !). En France par exemple, les crimes d’« atteinte à la vie privée par diffusion d’image à caractère sexuel » ne sont passibles que de un à deux ans d’emprisonnement plus 60 000 euros d’amende maximum. Mais souvent, les peines prononcées ne sont que de quelques mois de prison avec sursis et quelques milliers d’euros d’amende…

En tout cas pour ce qui est de l’affaire de Manhattan, Jeffery Berger ne s’est pas encore manifesté. Tinder, aussi, n’a pas souhaité faire de commentaires sur les cas de Revenge Porn sur sa plateforme.

Mots-clés tinder