Tinder vient de lancer une fonction pour les partouzeurs

Tinder a pas mal évolué depuis la toute première version de l’application. L’outil s’est en effet enrichi de nombreuses fonctions au fil des versions et son éditeur vient d’en lancer une nouvelle qui devrait beaucoup intéresser les partouzeurs. Elle va effectivement leur permettre de programmer des rendez-vous… en groupe.

Tinder est arrivé sur le marché en 2012 et il n’a eu aucun mal à trouver son public. Il avait en effet atteint la barre du million d’utilisateur en l’espace de seulement deux mois. Pas mal.

Tinder Social

Tinder en groupe, c’est beaucoup plus rigolo.

Et maintenant ? L’éditeur communique assez rarement sur ses chiffres malheureusement.

Tinder Social, un service pour faire des rencontres en groupe

Non, lui, il préfère en effet se focaliser sur les fonctions de son outil et il vient d’en lancer une nouvelle : Tinder Social.

Il est cependant inutile de vous jeter sur votre téléphone car cette fonctionnalité n’est pas encore disponible en France, ni même chez la plupart de nos voisins européens. Elle a en effet été lancée en test en Australie avant d’être déployée aux Etats-Unis au début de la semaine.

Comme indiqué un peu plus haut, Tinder Social a été pensé pour favoriser la rencontre de groupe. Grâce à l’outil, les utilisateurs vont effectivement pouvoir programmer une soirée à plusieurs, comme une sortie au bowling ou au pub du coin.

Le fonctionnement de l’outil est assez simple par ailleurs. Après avoir activé l’option, les utilisateurs auront la possibilité d’inviter leurs matches et leurs amis Facebook à les rejoindre. Enfin uniquement ceux qui l’auront aussi activé chez eux. Tinder créera ensuite un groupe avec un canal de discussion afin que vous puissiez convenir des dernières modalités.

Un groupe, deux groupes et plus si affinités

Amusant, mais ce n’est pas fini car s’ils invitent un utilisateur appartenant à un autre groupe, alors les deux groupes pourront être fusionnés dans la foulée.

Attention cependant car ces fameux groupes auront une durée vie limitée. Ils disparaîtront en effet le lendemain de leur création pour éviter les abus, et aussi pour pousser les utilisateurs à sortir un peu de leur zone de confort. Pas bête.

Maintenant, il faut avouer que Tinder prend un risque. Si l’application marche autant, c’est aussi et surtout parce qu’elle se focalise sur l’instantanéité des rencontres. Contrairement à un Match ou un Meetic, les utilisateurs ne sont pas là pour se raconter leur vie… ni même pour aller jouer au bowling.

Mots-clés insolitetinder