TinyChat, pour créer rapidement votre “Chat Room”…

Quand on vous dit que le Web 2.0 est social, ce n’est pas pour rien. Entre les réseaux sociaux, le micro-blogging et des services comme Seesmic, on peut difficilement être plus proche de ses amis, de ses collègues ou de sa famille. Oui, mais avec TinyChat, vous allez à présent pouvoir créer votre “Chat Room” personnalisée et même l’inclure sur votre site ou votre blog. De quoi construire une véritable communauté autour de votre personne.

TinyChat : la page d'accueil...

Il n’y a pas à dire, Staline aurait adoré notre siècle. Sans déconner, il aurait pu étendre sa vision très personnelle du communisme à travers le monde pour pas un rond. Même que j’aurais bien aimé le “poker” sur Facebook et que ça m’aurait fait marrer de le voir foutre des gros coups de moustache à McCarthy dans Second Life. Oui, mes chers camarrrades (notez la répétition volontaire de la lettre “r” afin de simuler textuellement l’accent russe), et il n’aurait pas eu besoin de vouloir irriguer la Sibérie pour se faire de la pub, c’est moi qui vous le dit !

Cela étant dit, je ne pense pas que Staline aurait beaucoup apprécié TinyChat. Car en effet, si ce service vous propose de créer en quelques clics votre “Chat Room” personnelle (vous pouvez d’ailleurs créer un pseudo ou saisir vos identifiants Twitter pour aller plus vite), il ne vous offre pas des masses d’options. Même que pour un peu, on aurait presque l’impression de se retrouver au fin fond d’un goulag sibérien sans vodka…

TinyChat : ma "Chat Room" personnelle ;)

Commençons par l’export de la “Chat Room”. Alors bon, c’est bien gentil de pouvoir ajouter un badge sur son blog ou sur son forum, mais on aurait apprécié de pouvoir l’inclure complètement dans ses pages. Même chose, l’adresse de votre salon est généré automatiquement, il est donc impossible d’indiquer le nom de son choix. On se retrouve du coup avec des adresses plutôt bizarres, du genre de http://www.tinychat.com/l0rz, ce qui ne fait vraiment pas très sérieux.

Mais passons, le pire de tout, c’est que TinyChat ne gère pas les droits. Toutes les personnes se connectant sur votre “Chat Room”, vous compris, le sont en tant qu’utilisateurs. Impossible, donc, de kicker ou de bannir qui que ce soit. C’est plutôt frustrant, le genre d’oubli qui peut vous mettre les nerfs quelque chose de bien, surtout si vous vous retrouvez confronté à de vilaines personnes.

En bref, TinyChat est un service prometteur, marrant, mais doté de beaucoup trop de lacunes pour rencontrer le succès. Le genre de truc que vous testez une fois, qui vous permet de parler de Staline sur un blog dédié aux nouvelles technologies et que vous oubliez ensuite très vite. Enfin bon, je vais quand même conserver le badge dans ma sidebar pendant quelques jours histoire de…