Titan pourrait finalement héberger la vie

La NASA a étudié Titan, la lune de Saturne, à l’aide de l’ALMA et les chercheurs ont ainsi pu confirmer la présence de cyanure de vinyle dans son atmosphère. Ce composé organique laisse envisager la possibilité d’une vie microbienne à la surface du satellite.

Titan est le plus grand satellite de la planète Saturne, avec un diamètre 6% supérieur à celui de Mercure. Ce n’est cependant pas sa seule particularité notable puisqu’il est également doté d’une atmosphère dense.

Titan Vie

Cette atmosphère nous a longtemps empêchés d’examiner la surface de la lune, mais tout a changé avec l’arrivée de la mission Cassini-Huygens sur place puisque cette dernière nous a permis de percer le voile opaque entourant le satellite.

Titan, un satellite pas comme les autres

Grâce aux instruments de la sonde, la NASA a ainsi pu confirmer la présence de lacs d’hydrocarbures liquides dans les régions polaires de la lune et la présence de nombreuses roches et poches d’eau gelée.

Par la suite, de nombreuses études ont eu lieu et les astronomes ont ainsi réussi à obtenir de nombreuses informations sur la composition de l’atmosphère de Titan. Cette dernière serait ainsi composée à 98,4 % de diazote et à 1,6 % de méthane et d’éthane.

La NASA pense depuis longtemps que Titan serait potentiellement capable d’abriter la vie, mais les chercheurs de l’agence n’avaient pas encore été en mesure de prouver leur théorie.

L’agence spatiale américaine a donc conduit de nouvelles observations en s’appuyant sur les capteurs de l’ALMA, installé dans le désert du Chili.

Grâce à ces derniers, la NASA a fait une découverte de première importance et les scientifiques chargés de l’étude ont ainsi pu confirmer la présence de cyanure de vinyle dans l’atmosphère du satellite.

Une découverte réalisée grâce à l’ALMA

Sur Terre, les membranes cellulaires se composent de phospholipides, mais ce composé nécessite des conditions strictes pour apparaître. Pour se développer sur Titan, les organismes auraient donc besoin d’un composé similaire et adapté à l’environnement de la lune.

D’après la NASA, le cyanure de vinyle pourrait tout à fait remplir ce rôle.

Bien sûr, Titan est très différent de la Terre, mais le satellite partage aussi de nombreux points communs avec notre monde, à commencer par un cycle météorologique complet. Partant de ce constat et compte tenu des dernières découvertes réalisées, les chercheurs de l’agence spatiale américaine pensent que le satellite pourrait potentiellement abriter une forme de vie.

Il faudra cependant envoyer des sondes sur place pour s’en assurer. Seuls des prélèvements effectués sur place pourraient en effet confirmer cette théorie.

Ce qui pourrait arriver prochainement.