Todd Howard (Bethesda) se confie timidement sur Starfield et TES:VI

On en parle depuis des années et cela ne risque pas de s’arrêter de sitôt : alors que les jeux prochains projets titanesque de Bethesda Starfield et The Elder Scrolls VI continuent à nourrir les fantasmes des amateurs de jeu de rôle à la première personne depuis leurs officialisations en 2018 et 2016, très peu d’infos concernant leurs développements ont été dévoilées au public, à tel point que toute mise à jour est bonne à prendre pour les plus impatients…

Ça tombe bien, le producteur exécutif et porte-parole officieux du studio interne Todd Howard a fait passer quelques infos intéressantes au cours d’une longue interview vidéo pour la conférence virtuelle Brighton Digital 2020.

Bethesda

L’une des informations les plus intéressantes données au cours de cette interview est l’utilisation de la technique de génération procédurale pour la création de certains environnements dans Starfield et TES:VI ; cette méthode de création numérique permet de générer des aires de terrain à grande échelle de façon automatisée à partir d’un ensemble de règles – une technique qui accélérera sans nul doute le développement de ces projets très ambitieux et qui a déjà été mise à contribution par le passé pour la série Elder Scrolls remontant à l’épisode Daggerfall en 1996. Attention cependant à ne pas tomber dans l’amalgame : il ne faut pas s’attendre à voir des milliers de planètes générées aléatoirement comme dans No Man’s Sky ou des donjons aux architectures perpétuellement changeantes ; chaque terrain et aire de jeu pour Starfield et TES:IV seront les mêmes pour tous les joueurs.

Howard assure également que le moteur de jeu Creation Engine – utilisé dans les derniers jeux du studio comme Fallout 4 et Fallout 76 mais également pour les deux titres à venir cités – a été revu de fond en comble avec un bond technologique décrit comme supérieur à celui entre The Elder Scrolls: Morrowind et Oblivion, avec des améliorations au niveau technique considérable pour les techniques de rendu, d’animation et d’intelligence artificielle.

On en est loin encore

Il faudra néanmoins prendre son mal en patience avant de pouvoir mettre la main sur Starfield – ou même d’avoir un aperçu du jeu en général, Howard préférant une approche de la communication autour du jeu radicalement opposé à celle d’un blockbuster comme Cyberpunk 2077 : pas de vidéos teaser prévues dévoilées au compte-gouttes des années avant la date de sortie définitive du titre qui pourrait être d’ailleurs sujet à des délais supplémentaires. Précaution est de mise.

Bonne nouvelle pour les abonnés au Xbox Game Pass de Microsoft cependant : le rachat de Bethesda par la firme américaine conduit logiquement à la sortie des deux titres dès leurs day one respectifs sur le service par abonnement disponible PC et consoles Xbox.